Pour pratique de sorcellerie et de magie à Ath Oumalou : Les habitants de Tadart Oufla exigent le départ de l’imam de leur village

5
Imam

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Plusieurs imams charlatans et salafistes sont envoyés par le ministère des Affaires Religieuses algérien dans les villages de la Kabylie pour infester la société et créer la zizanie entre les citoyens. Des comités de villages se soulèvent, l’un après l’autre, pour chasser de leurs terres ces imams, dont certains prônent des prêches salafistes et des discours qui appellent même au Djihad Islamique.

Plus de 10 imams ont déjà été « éjectés » par les villageois à Tizi-Ouzou et à Bougie ces dernières semaines. Une guerre est menée par les citoyens contre les imams indélicats en Kabylie. Rien que durant la journée d’hier, le comité de village de Tadart Oufla, dans la localité de Ath Oumalou, région de Tizi Rached, a rendu publique une déclaration exigeant le départ immédiat de l’imam de leur village. A ce dernier, les villageois lui reprochent d’avoir abandonné sa mission initiale et de s’adonner à des pratiques sataniques, telle que la sorcellerie et « la magie ». Un travail qui lui rapporte une petite fortune sur le dos de certains citoyens naïfs et désespérés à qui il promet de régler tous leurs problème.

L’imam de Tadart Oufala profite de la situation de faiblesse et de maladie parfois de simples citoyens pour s’enrichir sur leur dos. Une pratique qui a soulevé l’ire des villageois. Une lettre a été adressée au début de cette semaine au directeur des Affaires Religieuse du département de Tizi-Ouzou afin de relever de ses fonctions cet imam. Faute de quoi, les villageois menacent de le déloger eux-même. Un délai d’une semaine est donné à la direction des Affaires Religieuse pour réagir.

Plusieurs autres imams d’autres villages de la Kabylie excellent dans « la magie » et la sorcellerie ou dirons-nous le charlatanisme. Ils récoltent d’importantes sommes d’argent. Les pouvoirs publics n’ont jamais réagit, en dépit des interpellations des villageois. « Ce n’est plus du laxisme envers ces imams, mais on a l’impression que le pouvoir encourage le salafisme et la sorcellerie en Kabylie afin de mener cette région vers le chaos et la dérive », nous déclare un habitant de Tadart Oufla.

Moussaoui R

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici