Cinquantenaire de la création du FFS : « Aït Ahmed ne viendra pas à Alger ni aujourd’hui ni plus tard »

8

ALGÉRIE (Tamurt) – Le Front des Forces Socialistes (FFS) prépare, avec arrache-pied, la célébration du cinquantenaire de la création de ce parti d’opposition, dont la quasi-totalité de ses dirigeants et militants sont Kabyles. Au moment de l’indépendance, Hocine Aït Ahmed avait créé ce parti le 29 septembre 1963 pour s’opposer à l’armée des frontières qui avait confisqué l’indépendance aux Algériens.

La presse écrite algérienne parle avec insistance de la venue pour aujourd’hui de Hocine Aït Ahmed qui avait dirigé durant un demi-siècle ce parti à partir de la ville de Lausanne en Suisse. Des journaux précisent qu’il viendra pour assister aux activités concoctées par le FFS afin de célébrer le 50 ème anniversaire de la naissance du FFS. D’autres journalistes parlent de l’annonce de la reconnaissance du pouvoir des victimes du soulèvement armé de 1963 qui a fait au moins 400 morts, tous des Kabyles bien évidemment. Le régime de Benbella avait assouvi son désir à l’époque de massacrer les Kabyles à qui il vouait une haine viscérale. l’information est démentie catégoriquement par les responsables du FFS.

Selon un député du FFS, Hocine Aït Ahmed ne viendra pas aujourd’hui et ne viendra pas non plus le 29 septembre prochain à Alger. Le chef charismatique du FFS n’avait déjà pas assisté aux travaux du 5 ème congrès de son parti qui s’était tenu le mois de juin dernier à Alger. « Ce que rapporte la presse du pouvoir est sans fondement. Le journal qui a rapporté cette information excelle dans l’intox et la désinformation. Ce même journal avait même annoncé l’intégration du FFS au gouvernement lors du dernier remaniement ministériel effectué par Bouteflika alors qui s’est arche-faux». Notre interlocuteur fait allusion au quotidien le Soir d’Algérie qui a déclaré une guerre contre le FFS. Notre source ajoute aussi qu’il n’y aura point d’annonce sur la réhabilitation des anciens de 1963. « Ce n’est pas la première fois que ce journal dénigre notre parti, à l’instar de la plupart des autres titres du régime, pour la simple raison c’est un journal de Khaled Nezzar. Il suffit de le lire une ou deux fois pour se rendre compte », ajouta le parlementaire du FFS.

Nassim N

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici