« Bouteflika entre la vie et la mort » : Bouteflika de nouveau hospitalisé

31

ALGÉRIE (Tamurt) – Le chef de l’Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika, est hospitalisé de nouveau. Son état de santé s’est dégradé, affirment plusieurs sources concordantes.
Certains organes de presse qui ont cité des « sources fiables », parlent même de son évacuation vers un hôpital Parisien. L’information n’est ni confirmée ni infirmée, à présent.

Personne ne sait où se trouve celui qui est sensé diriger toute l’Algérie. Il n’a pas donné signe de vie depuis plus d’un mois et les algériens n’ont entendu aucun mot sortir de sa bouche, depuis plus d’une année.

D’autres sources indiquent qu’il a perdu connaissance et qu’il serait sous observation médicale à l’hôpital militaire d’Aïn Nadja, à Alger. Personne ne connait la vérité mais une semble tenir la route : Bouteflika est entre la vie est la mort. « Ses jours sont comptés », affirment des sources proche de la présidence. Les opportunistes qui soutiennent Boutefika pour un quatrième mandat s’accrochent non à sa personne mais à son clan, qui serait au commande actuellement.
Cette thèse est partagée par plusieurs acteurs de la scène politique et journalistes algériens. A six mois de l’élection présidentielle, le chaos plane plus que jamais sur l’Algérie. Les militaires se contentent seulement de surveiller la société surtout la Kabylie.

Pour avoir autorisé certains journaux à médiatiser la maladie de Bouteflika, le général Smaïl, véritable patron de presse en Algérie aurait été limogé. Son remplaçant interdit à la presse de communiquer sur l’état de santé du chef de l’Etat, depuis, la presse algérienne reste muette à ce sujet qui intéresse aussi la presse étrangère. Ni le Soir d’Algérie, ni Liberté et El Watan n’ont parlé depuis de la santé de « Roi mourant » d’El Mouradia. Ces journaux se contentent de donner la parole à ceux qui s’opposent à un quatrième mandat de Bouteflika mais ils ne parlent jamais de sa santé !

Nassim N

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici