Anniversaire de la tentative d’assassinat sur Matoub en 1988 – Recueillement à Michelet le 09 octobre prochain

0

Le 09 octobre 1989 reste et restera une date inoubliable en Kabylie. Ce jour-là, le chanteur Kabyle a été criblé de balles par un gendarme un Michelet. Le Darki avait vidé le chargeur de sa kalachnikov surMatoub Lounès par mépris et racisme. Lounès était en compagnie de deux étudiants pour distribuer des tracts appelant la Kabylie à se mobiliser pour arracher leurs droits dans le sillage des événements d’octobre 1988 qui ont éclaté à Alger et dans différentes villes algériennes.

Le chanteur adulé par toute la kabylie a failli perdre la vie sur place. Par miracle il a survécu, mais le DRS ne l’a pas raté en 1998. Lounès subira par la suite 18 interventions chirurgicales. Il est resté alité plusieurs mois et a souffert le restant de sa vie des blessures et séquelles. Un album a été consacré par Matoub à cette injustice.

De ce fait, un groupe de citoyens Kabyle ont lancé un appel à travers les réseaux sociaux pour se recueillir à l’endroit même où Matoub a été criblé de balles. « Le combat de Lwennas, ne peut être réduit à des dates comme le 25 juin, 24 janvier ou le 9 octobre bien sur, son combat est un combat de chaque jour. Mais le devoir de mémoire nous oblige, nous invite à commémorer ces dates pour maintenir son souvenir et la flamme de la lutte toujours vivaces », nous déclara une militante de la cause Amazighe.

Une autre militante du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) ajouta qu’elle « souhaite de tout cœur que notre Autonomie soit officielle au plus vite, elle nous donnera beaucoup de possibilités à commencer par celle de nous recueillir sur sa tombe à chaque fois que nous éprouvons le désir et organiser une activité périodique et régulière pour permettre à tous de se mettre sur le chemin qu’il nous a tracé, celui de la vérité et de la liberté pour tout humain sur la terre. En attendant ce jour-là, faisons-le au moins spirituellement au cas où la chose n’est pas facile physiquement ou réellement ». C’est un cri du cœur d’une Kabyle.

Moussaoui R.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici