Suite au décès d’une femme enceinte à Tizi-Ouzou – Une marche demain pour dénoncer « l’abattoir » de la clinique Sbihi

0

L’énième décès enregistré à la clinique Sbihi Tassadit, spécialisée en chirurgie obstétrique, a provoqué une onde de choc mais aussi de colère à Tizi-Ouzou. Le week-end dernier une autre parturiente de 32 ans, résidente du quartier Sud-Ouest de la capitale du Djurdjura, a perdu la vie ainsi que son nouveau-né juste après l’accouchement. Les proches de la victime n’ont pas hésité à pointer du doigt l’infirmière et les médecins de cette structure sanitaire. Le personnel de Sbihi est accusé sans ambages de négligence et de non-assistance à une femme qui était sur le point d’accoucher.

Pour dénoncer le 10ème décès en moins d’une année au niveau de cette clinique, une marche populaire sera organisé demain matin par les comités de quartier de la ville de Tizi-Ouzou. Des appels et des affiches à une participation massive des citoyens ont été placardés dans toute la ville. Les rédacteurs de l’appel ont qualifié la clinique Sbihi Tassadit d’« abattoir ». La marche est prévue donc pour demain matin, samedi 05 octobre à 10 heures. Elle sera entamée devant le siège de la mairie pour finir devant le portail principal de la clinique Sbihi, sise à la haute ville. Notons qu’un rassemblement a été organisé avant-hier devant cette même clinique par une centaine d’habitants du quartier Sud-Ouest. Ils exigent une enquête et des sanctions pour les responsables de cette erreur médicale qui a coûté la vie à une autre parturiente.

En outre, de peur de subir le même sort que la victime de vendredi dernier, environs une cinquantaine de parturientes ont quitté en catastrophe la clinique Sbihi. De leur côté, les responsables de la clinque Sbihi ont réfuté en bloc les accusations portées sur leur médecins. Dans une déclaration à la presse, le directeur de cette structure de soins a insisté sur le fait que la victime avait été prise en charge à temps et par d’éminents médecins et que ces derniers n’ont pas pu la sauver à cause d’une hémorragie interne.

Nassim N

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici