Un plan aérien à l’occasion du match Burkina-Faso – Algérie : L’ombre d’un quatrième mandat pour Bouteflika

6

ALGÉRIE (Tamurt) – Les citoyens se battent pour leur survie et sont laissés à leur propre sort, alors que le régime dépense des sommes faramineuses dans des futilités afin d’acheter la paix et garantir la pérennité. L’histoire de ce pont aérien que les décideurs algériens viennent d’annoncer pour transporter des milliers de supporter à Ouagadougou à l’occasion du match barrage entre l’équipe algérienne et celle de Burkina-Faso est purement politique.

Ce pont aérien cache, on ne peut mieux, l’ombre d’un quatrième mandat pour Bouteflika, un président hémiplégique qui s’accroche toujours à son fauteuil. Quand le pouvoir s’occupe de réchauffer les foules et à manipuler les masses, il est évident que l’objectif est de préparer des élections pour choisir une clientèle fidèles.

On croit savoir que tous ceux qui prendront le vol vers Ouagadougou dans le cadre de ce plan aérien seront obligés de porter des maillots avec le portrait de Bouteflika dessus ! Rien que ça ! Un fournisseur proche du cercle présidentiel a été saisi pour la confection d’un million de tee-shirt et dix milles grandes banderoles à coup de milliards. Ces banderoles porteront une grande photo de Bouteflika accompagné d’un écrit en grands caractères : « Bouteflika, l’homme du 4ème mandat. « Une victoire pour Bouteflika ».

Des pratiques qui frisent le ridicule dans un pays gouverné par une mafia qui ne soucie pas du citoyen sinon comment des milliards de dinars seront gaspiller pour un match de football alors que des millions de personnes sont au chômage, des familles sont toujours sans toit et des villages sont enclavés. Et le match de l’équipe algérienne avec le Burkina-Faso va raviver les stratégies diaboliques d’un système qui veut mener en bateau des millions d’Algériens dans un voyage électoraliste. Une victoire n’est pas seulement un billet d’accès à la qualification au mondial de Brésil mais une caution pour le quatrième mandat de Bouteflika.

Farid D

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici