Des villageois exigent la fermeture d’une carrière : L’environnement est menacé à Mekla

0

KABYLIE (Tamurt) – Les villageois de Masloub sont en colère devant l’ouverture d’une carrière d’exploitation d’agrégats non loin de leur village qui est exposé à toutes les maladies qui peuvent être provoquées par cette activité. Sur ce, ces habitants de ce village de la commune de Mekla en Kabylie, veulent s’opposer à l’implantation de cette exploitation en saisissant les responsables concernés pour que cette activité soit arrêtée.

Mais, ces responsables ont fait la sourde oreille devant les citoyens de Masloub qui ont décidé ensuite de passer à l’action après un préavis envoyé aux pouvoirs publics. Les villageois ont pris la décision hier, de fermer cette carrière d’agrégats et de protester contre les responsables qui sont derrière ce marché douteux. Les protestataires ne sont pas restés sur cette action pour revendiquer leur droit, ils sont passé à une autre action plus radicale en bloquant la route qui relie la ville de Mekla aux autres villages et les commune de la daïra de Ain El Hammam.

Les insurgés ne manquent pas de souligner la passivité des responsables de wilaya, comme le directeur de l’Energie et des Mines, à résoudre ce problème dont la source vient d’en haut. Pour eux ce problème touche de plein fouet à l’environnement qui est normalement la préoccupation de tous. Les activités de cette carrière portent atteinte à la faune et à flore. La colline est grignotée de toutes parts et elle est dénaturée et massacrée.

Pourtant les villageois ont déjà interpellé les autorités locales, ainsi que les responsables de la direction des mines et de l’industrie de la wilaya. Et à leur grand étonnement, leurs requêtes sont restées lettres mortes. On croit savoir qu’il y a des personnes très influentes qui mettent la pression sur les services de la wilaya pour ne pas agir et fermer cette carrière malgré les insistantes réclamations des citoyens. Nous avons appris qu’il s’agit peut-être d’une affaire de pot-de-vin que les bénéficiaires ne veulent pas perdre dans cette affaire d’attribution d’autorisation d’exploitation.

Farid D.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici