Ecole algérienne : Ces élèves qui sont contraints d’effectuer la prière dans les classes

5

ALGÉRIE (Tamurt) – Les islamistes et les terroristes sont les produits purs de l’école en Algérie. Une école qui initie des enfants en bas d’âge au radicalisme et à l’extrémisme. Des parents d’élèves ne cessent de dénoncer le comportement de certains enseignants du cycle primaire qui obligent des enfants à effectuer les prières de la religion musulmane.

Dès la deuxième année de l’enseignement primaire, l’apprentissage des cinq prières quotidiennes imposées aux musulmans est obligatoire dans le programme de la matière de l’Education Islamique. Si la plupart des enseignants en Kabylie se contentent du volet théorique de l’apprentissage de ces prières, d’autres, par contre, exigent la pratique aux élèves.

Des enseignants obligent les pauvres enfants à effectuer une prière sur l’estrade de la classe devant les regards de tous leurs camarades. Même les ablutions sont obligée. « J’étais vraiment sidéré de voir un soir mon petit garçon de 8 ans effectuer la prière. Je ne savais où il avait appris ça, mais il m’a expliqué que son enseignant leur a appris, à la lettre, les rituels à effectuer et les sourates à réciter. Je me suis rendu à l’école pour me plaindre auprès du Directeur de l’école primaire. Ce responsable m’a demandé de voir avec le Ministère de l’Education qui a inclus ces cours », nous a témoigné un père de famille de la ville de Mirabeau. Le père de l’enfant était choqué de constater que son fils est soumis à des cours de religion qui sont normalement destinés aux adultes. « Je crains pour mon petit enfant. On lui a appris à l’école que la langue Arabe est sacré et c’est un pêché de rester avec une fille ! », ajouta l’habitant de Mirabeau.

Effectivement, à ce jour certains enseignants interdisent à des petits garçons de jouer avec leurs amies de classe ! L’école algérienne inculque le radicalisme aux enfants dès le cycle primaire. Il ne faut pas s’étonner qu’aujourd’hui des jeunes de 18 ans prennent le maquis ou des jeunes filles algériennes se déplacent jusqu’en Syrie pour accomplir leur devoir religieux de « Djihad sexuel ! ». Sous d’autres cieux, la laïcité est le principe de toutes les écoles et sociétés !
Les enfants des Hauts Responsables Algériens et ceux de l’Education suivent leur scolarité en Europe!

Nassim N

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici