Cette femme exprime sa haine envers la Kabylie : Khalida Toumi, une Kabyle au service de la culture arabe

18

KABYLIE (Tamurt) – L’ancienne députée du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) et actuelle ministre de la culture Khalida Toumi, veut continuer à plaire à Bouteflika en faisant la promotion de la langue arabe à l’occasion de «Constantine, capitale de la culture arabe» qu’elle souhaite rendre comme un bijou.

«Le choix de Constantine capitale de la culture arabe est une grande opportunité pour la ville et ses habitants. C’est une occasion pour rattraper le retard qu’accuse cette ville depuis des lustres», a martelé cette Kabyle au service de la culture arabo-baâthisme alors qu’elle ne fait rien pour promouvoir sa culture qui est laissée au grès des kabylophobes.

Khalida Toumi insiste sur la réussite du prochain rendez-vous de la culture arabe à Alger, en 2014, en menaçant les responsables de cette wilaya de sévir si les préparatifs ne sont accélérés. « À la prochaine visite prévue dans un mois, je veux que l’étude concernant l’emplacement des pavillons soit définitivement prête. Vous devez prendre en charge la formation de pas moins de 10 personnes pour qu’elles apprennent à maîtriser la gestion de la salle”, a menacé ce membre du gouvernement qui a rallié Bouteflika dans des circonstances très mystérieuses profitant d’une situation de confusion et au moment où les dizaines de Kabyles tombaient sous les balles assassines du pouvoir qu’elle défend bec et ongle.

Avec la gestion très louche des milliards de dollars, Khalida s’est enrichie et a contribué à l’enrichissement de certains lèches-bottes du régime comme le directeur de la culture de Tizi-Wezzu, Ould El Hadi qui gère tous les établissements de la culture comme un Bachagha incontestable et qui est impliqué dans plusieurs affaires de mœurs et de corruption en Kabylie.

La ministre de la culture garde toujours un profond dédain envers les Kabyles qui l’ont chassé de Tizi-Wezzu quand elle est venue prendre part à une marche de femmes en 2001 alors qu’elle était avec Bouteflika qui massacrait les jeunes manifestants de la Kabylie.

Kamel S

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici