Université de Bougie : C’est la purge

8

BOUGIE (Tamurt) – Le nouveau recteur de l’université de Bougie, le professeur Boualem Saidani, commence à faire « du nettoyage » dans ses alentours et du chantage par la même occasion. Pour s’entourer de personnes acquises, il n’a pas hésité à pousser des doyens et vice doyens de faculté à la porte de sortie.

C’est ainsi que nous apprenons qu’une dizaine de cadres de différents départements, considérés comme proches du recteur sortant, le professeur Djoudi Merabet, ont été forcés par des intimidations à s’éclipser et parfois même sollicités, par personnes interposées, à se désister des postes de responsabilité qu’ils occupaient jusque là.

Et dire que le jour de son installation en tant que nouveau recteur, le professeur Saidani, ex doyen de la faculté des sciences et technologie de la même université, a appelé l’ensemble de la composante humaine à l’aider à réaliser son objectif qui n’est autre que d’œuvrer pour l’instauration d’un climat serein.

Un enseignant de cette université nous a déclaré que ce dernier, en sa qualité de recteur, fera, à l’avenir, des choses inimaginables que même son prédécesseur qu’on accusait de tous les maux, n’a pas osé faire. Pour cet enseignant, le professeur Saidani est réputé pour les affaires juteuses qu’il a tout le temps conclues en intervenant, souvent et sans relâches, auprès de ses collègues pour changer, par exemple, de filière à tel ou tel autre élève. Bizarre que la corruption et l’incompétence puissent atteindre même les enseignants universitaires. Dommage !

Amaynut

8 COMMENTAIRES

  1. Si toute une communauté universitaire (enseignants, étudiants, travailleurs, syndicalistes) se laisse dominer par le premier venu, alors elle est indigne de respect et mérite son sort.

  2. Azul a mmi-s n tmurt

    C’est bien de dénoncer ce que tu viens de faire, cela fera avancer la justice et l’égalité pour tous et toute. Ce que tu viens de dire, je ne l’ai jamais entendu nul par ailleurs. Alors il faut que les kabyles sincères et qui ont le sens de l’équité et du respect de l’autre puisse intervenir afin que cela cesse surtout le chantage de ces professeurs sur les filles. Ces soit disant profs doivent être dénoncé par tamurt info et ces filles victimes sont les seules capables de le faire. Pour faire reculer l’injustice, l’humiliation ou le chantage, il faut qu’il ait des courageux et des courageuses.

    Illa deg umeda: « ddaw ubrid macci d avrid, nnig ubrid macci d avrid, uleqrar d avrid »

  3. vous avez raison, en tant qu ex etudiant de l universite de vgayet j affirme que bon nonbre de professeur ou assistant profitent de postes pour faire du chantage par example pour avoir les avantages d une belle fille , si elle n est pas facil (fille de famille) ils utilisent d autres methodes: le chantage par les notes. la pauvre fille quand elle est ciblé par son prof , celui ci reduit au maximum ses notes et lui donne que des 3 ou des 4 juste par example, il lui inflige des correction trop cevères donc c est une forme de pression pour que la victime se soumette en venant ver lui et le prier d etre un peu indulgent ou juste lui demandant de l etre un peu moins severe et. justement c est à ce moment que les prof (pas tous bien sûr) en profitent en invitant sa victime à son bureau.et c est là qu il lui propose des services en contre partie de don pour « négocier » de tres bonne notes.e bocoup ds fille ont cedé a la pression et le » piège »elle ont choisis la facilité.mais les autres qui n ont pas cédé ont perdu l année et d autre ont été exclu pr avoir triplé l annee.je n vais parler des belles notes gratuite donnees par piston c a d les amis , connaissance, miss âammi…etc enfin c partout en algerie.il y a aussi ce system d exclusion qui dit que si l etudiant triple la meme annee il doit signer un engagement qui dit qui condamne l etudiant triplant a l exclusion definitive de toutes les universités . j ai connu bocoup de brillants etudiants generalment dans les cycle d ingenieur ou maths qui ont été éxclu pour un manque d un point ou 2 point ou meme moins que cela, apres avoir passe parfois 4 ou 3 ou 5ans a l université.et par dessu le marché le system ne te permet jamais de te reinscrir nulpart ailleur si tu es exclu dans une quelconque université, c est comme si tu na jamais eu le bac, il est consideré comme perimé.dans l annee 97-98 il y avait une greve des cours tout etait bloqué , nous avons repris les cours qu’en mars, el l annee universitaire est achevée enjuillet et tout lez examen ont été validé c etait la cocotte minute, la folie tout a été accéleré pr finir l année ils s en fiche pas mal, les profs ont distribué des polycopyé et c est à nous de nous debrouiller.
    il y a aussi de brillant etudiant qui ont raté des annees jusqu a l exclusion car il a de mauvaiss relation avc le prof, et clui ci lui inflige des correction speciale jusqu a sont exclusion malgré sa brillance.
    bref l université n est plus l elite ou l avant garde de la société, elle est juste à son image ou peut être pire.c est un milieu ou les jeunes se refugient pour fuir le diktat famillial dans bocoup de cas.on lui offre la nouriture gratuite, chambre gratuite ou prix symbolique, des milliard depensés, pour enfin passer un autre cycle long dans les cafés du coin du village vivant chaque jour dans l angoisse.

    • Dommage….dommage….dommage……pour un diplômé de l’université, le niveau de ton texte est décevant est décourageant à plus d’un titre….sauf bien sur si tu étais arabisant…..

      • je suis pas ici pour ecrir un roman mais pour passer un message.essaye de commenter les messages pas la gramaire et l ortographe.a moins que ce que je denonce ne te plaise pas.je defis n importe quel universitaire etudiant prof qui declare le contraire, tous ils savent mais ne disent rien.les fille en generalelle se taisent à l instar de toute celle victime à l exterieur de l université ca si elle denonce elle vas empirer son cas de peur de represaille, car l administration en general si le prof est un ami de celle ci, elle n a aucune chance , de toute les façon l administration est toujouts du coté prof quelque soit le cas, et puis elle aura peur de sa famille aussi qui peuvent ne pas la comprendre et qui vont l exclure de l université automatiquement, donc elle. sait qu elle vas entrer dans cet engrenage famillio-administratif, le nif les gens la parlotte etc.un autre fait aussi, il n ya que les etudiant qui sont conduit en conseil de discipline et qui sont sonctionnés , et les conseil de discipline c est generalment l exclusion qui est le verdict et c est generalment des dispute avec le prof orales meme pas physique, c est l injustice totale tout le monde universitaire connait cela, je n ai jamais entendu parler d un prof comparu en conseil ds discipline par contre les étudiants y en a par disaines chaque année.c est le system lui même à l image de l algerie car en general la mentalité c est la même c est juste le poste qui change, en algerie on dit que chacun participe avec sa pioche, dômmage.les mentalité n ont pas évolué malgré que ces gents sont diplomé phd etc mais les mentalité sont tjr lrs même.je redis encore que ce n ai tout le monde qui fait ce chantage seulement quelque uns.
        si je sui arabisant ou pas ce n ai pas la le problem, l rabe est une langue comme toute les autres, dans la linguistique y a pas une langue qui est plus belle , plus facil ou plu dificil, c est un system conventionnel.

        tanmirt

        • Cher Amdan,
          Oui ce genre d’injustice existe certainement et c’est bien de le dénoncer. Il y a ( il y eut) aussi des professeurs compétents et consciencieux qui ne donnent pas des notes de complaisance et qui sont menacés par des étudiants-voyous ( et il y en a beaucoup).
          Et le niveau baisse, baisse, baisse …
          Info : un étudiant algérien sur 80 seulement lit 5 à 10 livres par an (hors livres scolaires).

          • azul,
            certe il y a des etudiants voyous, quoi que ce sont toujour les etudiants qui sont sonctionnés, y a pas de conseil de discipline pour les prof par contre l etudiant oui . un prof voyou fait son chantage impunement.
            pr la lecture, meme les pays developes ne lisent pas bocoup mais pas au meme titre q ls algeriens c sûr.et encore dans ces moments de crise l etudiant s il arrive dejà à reviser ce q ses prof lui donne c dejà pas mal, vue qil fait la queue de 1hr30 à 2hr pr manger.en plus du system lui meme qi lui charge bocoup de module pr rien alors que le system dan ls pays devlopé on te donne q ce qil faut comme modul donc c pas chargeé.
            jai juste voulu dire q ce system centralisé n est pas interessant,l université est à limage de nimporte qel institution public ou parfois privée où le resonsable dès qu il prend la chaise il se prend pour un dinosaure sur terre.c est des mentalité archaique ce n est meme pas une question de niveau d instruction.et encore ils sont tellement fières lorsau ils sanctionnent un etudiant.on dirait vraiment qu ils sont malades psychique .bref l algerie est un zoo il lui manque seulment une tres grande cage.

            tanmirt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici