L’ex premier ministre veut briguer un mandat présidentiel : Ouyahia refuse le poste d’ambassadeur à Washington

8
Ouyahia

ALGÉRIE (Tamurt) – La décision de l’envoyer comme ambassadeur à Washingtons ne lui a pas plu, Ahmed Ouhayia a refusé de partir occuper le poste du responsable de la représentation diplomatique de l’Algérie aux USA. L’ancien premier ministre a tourné le dos à l’offre de Bouteflika qui veut l’écarter des affaires politiques en l’envoyant continuer le reste de sa carrière dans la diplomatie.

Ce n’est un secret pour personne, les ambitions de l’ex patron du RND sont loin du poste d’ambassadeur. Il préfère briguer un mandat présidentiel. Il commence à fausser les calculs du régime qui pourrait buter sur des surprises s’il venait à annoncer sa candidature.

Et pour parer à toute éventualité et lui couper l’herbe sous les pieds, le pouvoir a décidé de l’envoyer le plus loin possible pour effacer tout son travail de sous- marin entamé depuis son retrait du RND et sa mise à l’écart du gouvernement.

Maintenant, c’est la guerre avec Bouteflika qui lui a envoyé plusieurs émissaires pour le convaincre à rejoindre son poste avant la fin du mois à l’occasion de la cérémonie des représentants diplomatiques accrédités aux USA que l’Algérie risque de rater. Ouyahia qui a décliné cette offre ne veut pas partir et il brillera par son absence lors de cette cérémonie et donnera un coup dur aux relations algero-américaines.

Ahmed Ouyahia a compris le scenario de Bouteflika et consorts qui veulent lui faire subir le même sort que Larbi Belkhir en 2005 quand il a été envoyé de force comme ambassadeur à Rabat , un poste qu’il a contesté et a occupé jusqu’à son décès. Ouyahia en personne rusée et bien renseignée, veut déjouer le plan des décideurs qui visent à donner un sacré coup à l’ancien leader du RND.

Entre temps, ce dernier a fait un grand travail en catimini pour préparer sa candidature à la présidentielle, en s’appuyant sur un clan du régime dont des généraux qui ont affiché leur hostilité à Bouteflika. Il s’agit des éradicateurs et les opposants à la politique de la réconciliation nationale qui a blanchi les égorgeurs d’enfants et désarmé les patriotes et les gardes communaux qui ont combattu corps et âmes le terrorisme intégriste durant les années sanglantes.

Ahmed Ouyahia pourrait annoncer sa candidature à la présidentielle dans les prochains jours.

Farid D

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici