Il a été tué par la Sécurité Militaire Algérienne – L’anniversaire de l’assassinat de Krim Belkacem passe inaperçu

0
krim-belkacem
krim-belkacem

43 ans sont passés depuis l’assassinat de signataire des accords d’Evian le Kabyle et enfant prodige de village I3lalen, Krim Belgacem. Il est parmi le rares, pour ne pas dire le seul, chef de la révolution à échapper à l’arrestation des militaires et services secrets Français, alors qu’il a pris les maquis 7 ans avant le début de la guerre de libération, soit en 1947.

Il a été activement recherché mais personne n’a arrivé à mettre la main sur lui ni à le tuer. Krim Belkacem a la particularité d’avoir un pied dans la politique et un autre dans les rangs de la glorieuse Armée de Libération Nationale. La redoutable sécurité Militaire Algérienne, sous l’ordre de criminel, Houari Boumediène, a réussi à le liquider physiquement….en Allemagne, alors qu’il avait pourtant cessé toute activité politique et menait sa vie tranquillement loin du pays. Il a été étranglé le 18 octobre dans sa chambre de l’hôtel intercontinental à Düsseldorf (Francfort). C’est un Kabyle qui dirigé l’opération. Il s’agit du colonel de la SM H’mida Aït-Mesbah. D’après plusieurs témoignages, dont fait partie Hocine Aït Ahmed, il a été tué par Boumediene qui le soupçonnait de fomenter un coup d’Etat contre lui.

Les auteurs de ce crimes ne sont jamais arrêtés ni les comandataires d’ailleurs. Aujourd’hui, personne ne parle de lui. Le pouvoir centrale d’Alger l’a carrément ignoré. Aucune responsable à Tizi-Ouzou n’a soufflé aucun mot sur cet homme qui a joué un rôle prépondérant dans la libération de l’Algérie. A Tizi-Ouzou, un seul boulevard porte son nom, pourtant Krim Belkacem était responsable du PPA-MTLD pour toute la Kabylie et à la tête des 22 maquisards qui composent son état-major ! Il était un des membres fondateurs et chef historique du Front de libération nationale durant la guerre d’indépendance algérienne. Les hommes font la guerre, les autres gouvernent !

Said F.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici