Crise de l’eau en Haute Kabylie : 9 Villages d’Ath Wuzguen ferment le siège de l’ADE

3

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Sur les 26 villages que compte la localité d’Ath Wizguen, 9 comités de villages ont fermé ce matin le siège de l’agence commerciale de l’Algérienne Des Eaux (ADE). Ils protestent contre le manque quasi chronique d’eau.

La distribution a sensiblement diminué. L’eau n’est disponible qu’une fois tous les deux jours, voire moins et en quantité insuffisante. Les foyers sont à sec. La colère des villageois a atteint son paroxysme. Ils ont décidé de mener une action de protestation de rue pour réclamer de l’eau.

Ce problème perdure depuis le mois d’avril dernier. Il est récurent à Ath Wizguen. « On achète de l’eau en plein mois d’octobre. C’est vraiment injuste. On ne peut pas continuer à vivre dans cette situation. En plus de manque d’eau, l’ADE continue à nous envoyer des factures salées », a déclaré l’un des protestataires avec colère et indignation.

Ce problème touche l’ensemble des régions de Tizi-Ouzou depuis plusieurs mois. L’eau ne manque pas pourtant à Tizi-Ouzou. Le barrage de Taksebt a la capacité d’alimenter toute la Kabylie, mais le pouvoir préfère irriguer les champs et les lointaines plaines de Boufarik et Blida. Les foyers d’Alger sont alimentés en eau potable à partir du barrage d’eau de Taksebt et celui de Koudiet Ouassardoune de Tuβiret. Les richesses naturelles de la Kabylie sont convoitées par le pouvoir au profit d’autres régions de l’Algérie.

Mokrane Benaï

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici