En réaction au problème de manque d’eau à ATH Wizguen, L’ADE de Tizi-Ouzou demande à la population d’attendre l’eau de pluie !

3

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Un drôle de communiqué a été rendu public aujourd’hui par la direction de l’Algérienne Des Eaux (ADE), suite à la fermeture de son siège commercial mercredi dernier par les villages d’Ath Wizguen qui réclamaient de l’eau. Il est demandé directement à la population d’attendre les eaux de pluies, car, selon le communiqué, «la sécheresse à trop duré». Incroyable !

« L’Algériennes Des Eaux, tient à rassurer les populations que la situation s’améliorera graduellement avec l’arrivée des premières pluies », écrivent les responsables de l’ADE, toute honte bue. Il est demandé aux villageois qui sont restés sans eaux depuis des semaines de ne rien espérer de l’Etat et de se fier au ciel ! C’est du jamais vu de toutes les entreprises qui gèrent la distribution d’eau dans ce monde.

Les services de l’ADE n’ont pas trouvé mieux que d’expliquer à la population en colère que ce n’est pas de leur faute si l’eau n’est pas tombée depuis des semaines ! «Avec son système d’alimentation spécifique et complexe, assuré à partir de la source Adardar, dont le débit est passé sous la barre de 1000 M3/jour, en ce mois d’octobre, contre 1500M3/jour au mois de juillet, compte tenu de ce volume insignifiant, notamment en cette période de sécheresse prolongée, l’ADE est contrainte de mette en place un programme de rationnement drastique en direction des 14 villages de la commune de Bouzguène », essayent d’expliquer l’ADE dans une déclaration en langue française truffée de fautes d’orthographe.

A travers cette déclaration l’ADE avoue que les eaux du barrage de Taksebt ne sont pas destinées aux kabyles. Bien qu’il ait emmagasiné une quantité de plus de 200 millions M3 et plein à plus de 50%, la population Kabyle reste déshydratée. C’est à partir de ce barrage d’eau que les Algérois sont alimentés sans interruption !

Farid M.

3 COMMENTAIRES

  1. J’ai oui dire que les « souloutates » leur ont gracieusement octroyé des « taymoums » qui ,en attendant les dons du ciel,pourvoiront par essorage énergique à étancher leur soif et satisfaire des besoins.

  2. encore du nimporte quoi journalistique.moi meme je ne suis pas specialiste des eaux, je pourai comptendre que peut etre c est problem technique.mais toi la façon dont tu traite l information est de bas niveau.tu as commencé par critiquer la gestion d une entreprise sans meme prendre l avis d un responsable de cet entreprise de ce problem d eau.tu t ai juste contenté de donner ton avis personnel.et enfin tu a critiqué les auteurs de l avis affiché pour les citoyens pr les informer du problem, en critiquant de faire des faute d ortographes , comme si toi le « journaliste » d hier, ou cocotte minute tu mêtrise bien lefrançais!
    conseil, vas faire des cours de français,pour t ameliorer un peu ton niveau . quand au journalisme ce n ai pas du tout ta vocation, crois moi c est pour le bien de la kabylie.j en suis sûr et certain que tu as pris la place de bocoup de journalistes talentueux qui sont au chômage.
    tu deshonor les intelectuels kabyles.on t a appris quelque phrases en français et tu crois que tu connais tout…pauvre algerie,pauvre kabylie.

    tanmirt

  3. Un scandale et une honte, la Kabylie ne peut même pas disposer des trésors que produit sa propre terre. L’eau confisquée, la terre confisquée, bientôt ils nous confisqueront l’air que l’on respire.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici