Localité d’Aït Aïssa Mimoun : Le FFS tire à boulet rouge sur le maire

6
FFS
FFS

TIZI-OUZOU (Tamurt) – La manière avec laquelle est gérée la mairie d’Aït Aïssa par les élus du MPA et le MEN, a provoqué la colère de ceux du FFS qui sont dans l’opposition. Ils ont, dans une déclaration, tiré à boulet rouge sur le maire qu’ils accusent de tous les maux tout en dénonçant également leur marginalisation.

« Nous, élus du Front des Forces Socialistes (FFS) à l’assemblée populaire communale d’AIT-AISSA-MIMOUN, fidèles à nos promesses de rester aux cotés de la population et à nos principes de transparence et de démocratie impliquant l’ensemble des représentants de la société, dénonçons encore une fois la gestion antiréglementaire et clanique de notre commune. Le président de l’assemblée populaire communale nous refuse, en tant qu’élus et à nos militants, de consulter les extraits des délibérations de l’assemblée populaire communale ainsi que les arrêtés communaux, ils nous refusent de proposer des points à l’ordre du jour lors des réunions de l’assemblée populaire communale violant ainsi les articles 14 et 22 de la loi relative à la commune (code communal). Des élus détachés comme délégués et rémunérés sur le budget communal, depuis plusieurs mois, n’ont pas encore rejoint leurs postes de travail. Le président de l’assemblée populaire communale refuse toujours de nous donner l’état des lieux, a-t-il des secrets à cacher ? Nous voudrions bien savoir ce qui se passe dans le projet d’aménagement du chef-lieu LEVDHAHI qui est géré par la DUC et qui génère des désagréments insupportables aux usagers de cette route. Pourquoi les travaux trainent ? Les travaux réalisés soit-il conformes ? L’étude du projet est-elle bien faite? L’enveloppe qui lui est allouée est-elle suffisante pour toucher l’ensemble du chef-lieu? Si ce n’est pas le cas une demande de réévaluation a-t-elle était faite ?… Avec l’actuelle chaine d’alimentation en eau potable, l’étude montre que théoriquement tous les villages de la commune peuvent recevoir de l’eau seize (16) heures par jour, mais nous constatons une toute autre réalité, surtout en été. Les coupures sont fréquentes et de longues durées », expliquent les élus du FFS.

La liste des accusations ne s’arrête pas là. Pour les élus de parti du FFS, le maire et les autres élus n’ont rien fait pour décrocher un projet, au moment ou d’autres municipalité ont bénéficié de projets importants.

R. Moussaoui

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici