Décharge sauvage d’Aokas : Les citoyens décidés à l’éradiquer

1
Décharge Agrioun DR Tamurt
Décharge Agrioun DR Tamurt

BOUGIE (Tamurt) – Après avoir attendu vainement la délocalisation de la décharge balnéaire laquelle, non seulement pollue l’environnement, mais porte atteinte également à la santé de la population, le mouvement citoyen de la commune d’Aokas a entrepris une série d’actions pour obliger les autorités à prendre le problème en charge.

Ce vendredi, à midi, à l’appel du mouvement citoyen, des dizaines de personnes se sont rassemblées devant la décharge de la honte pour bloquer son accès. Par cette action, les initiateurs veulent sensibiliser la population à adhérer à cette résolution et forcer, conséquemment, les élus à concrétiser le fameux projet d’implantation d’un centre d’enfouissement technique pour éradiquer cette décharge sauvage.

Le lendemain de cette première action, une assemblée des habitants d’Aokas a été improvisée au niveau de la placette de la mairie et là, il y a eu beaucoup d’intervenants. Des propositions de fermeture de la route ou d’une marche pacifique, entre autres, ont été faites comme actions corsées, durant ce débat, et en conclusion il a été décidé de constituer une délégation qui ira soumettre le problème aux élus à l’APC tout en les informant de la décision prise par la population de fermer, dans l’immédiat, l’accès à la décharge. Le problème des décharges sauvages se pose dans toutes les contrées de la région. D’ailleurs, dans la commune voisine de Boukhelifa, les responsables locaux cherchent désespérément un site pour le centre d’enfouissement technique qu’elles prévoient de réaliser pour éradiquer la décharge sauvage qui jonche la route.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici