Sa candidature est annoncée par le FLN : Un quatrième mandat pour Bouteflika

6

ALGÉRIE (Tamurt) – « Aucun Arabe dans l’histoire n’a quitté le pouvoir de sa propre volonté », affirmait le père de la sociologie, Iben Khaldoun. Les siècles ne l’ont pas contredit et le temps lui a donné amplement raison. Bouteflika, qui menaçait de rentrer chez lui au Qatar en 1999 après son installation à la présidence par l’armée, ne veut plus quitter le pouvoir 15 ans après.

Il est devenu roi de l’Algérie au sens propre du terme. Le parti étatique, le FLN, a annoncé hier, lors de la réunion de son comité centrale, instance suprême de cette organisation, que Bouteflika Abdelaziz est leur candidat aux prochaines élections. Rien que ça !

Une annonce franche qui prévient les algériens de ne pas espérer un changement en 2014. Bouteflika restera au pouvoir jusqu’à la fin de ses jours. Son royaume est bien installé. Un compromis est,semble-t-il, trouvé avec le DRS. Personne ne pourra lui barrer la route. L’annonce faite hier par le FLN à propos de la présentation de Bouteflika a mis fin aux espoirs de Mouloud Hamrouche, Ahmed Benbitour et consorts de pouvoir prétendre à la présidence. Il ne reste pour les décideurs que de chercher quelques lièvres pour crédibiliser quelque peu leurs échéances électorales. De faux opposants, comme Luiza Hannoun, Fawzi rebaïne, un ou deux islamistes et le tour sera joué en avril 2014. Dorénavant le peuple algérien sait qu’un score à la « soviétique »sera réservé à Bouteflika au soir du jour des élections. Bouteflika qui s’accroche péniblement d’abord à la vie finira ses jours à la présidence, mais combien de temps restera au pouvoir le clan de Oujda ? Une éternité peut-être bien.

Farid M

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici