Tribunal criminel de Tizi-Ouzou : Une femme condamnée à 10 ans de prison pour infanticide

10
Palais de justice en Algérie
Palais de justice en Algérie

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Une affaire criminelle particulière et inhabituelle a été traitée hier par le tribunal criminel de la ville de Tizi-Ouzou. Une femme âgée de 65 ans a été condamnée à dix ans de prison ferme pour infanticide. Elle est reconnue coupable d’avoir pris part à l’« l’assassinat d’un nouveau-né”.

L’inculpée, H. Djouher, est originaire de la localité de Tizi Rached, 15 km vers l’est de la ville de Tizi-Ouzou. Elle a participé en mars 2009 avec l’un de ses fils à l’assassinat du nouveau-né de sa propre fille né hors mariage, dans une clinique privée. La fille était à l’époque âgée que de 20 ans.

Pour sauver l’honneur de la famille, la sexagénaire aidée de son fils ont décidé de tuer l’enfant pour éviter ainsi un scandale à la famille. Malheureusement pour eux, ce qui les attend est pire qu’un scandale suite à la découverte du plan machiavélique par les services de sécurité. Le corps du nouveau-né a été enterré dans le jardin familial par le fils d’ainé de H. Djouher.

Notons que cette affaire a déjà été jugée en première instance. La fille qui a accouché du nouveau-né a déjà purgé une peine de 4 ans au lieu des six ans prévus, mais elle a bénéficié d’une grâce présidentielle. Notons que tous les accusés ont nié les faits retenus contre eux par la justice, mais les preuves ont plaidé en leur défaveur.

R.Moussaoui

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici