Le RCD invite Benbitour pour discuter de démocratie

31

ALGERIE (Tamurt) – Ahmed Benbitour, ancien premier ministre algérien au début de l’avènement de Bouteflika au pouvoir, a été invité ce week-end pour une conférence débat, par les militants du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) d’Alger, au siège de ce parti. Plusieurs thèmes liés à la démocratie et aux problèmes que rencontre l’Algérie ont été abordé par le conférencier.

Benbitour qui a enfilé le costume d’opposant au régime, n’a jamais critiqué ni Bouteflika ni l’armée. Il se contente de répéter quelques statistiques lors de ses conférences et quelques propositions, soi-disant de sortie de crise. Le seul point sur lequel Benbitour est claire, c’est question la Amazighe. Il a déclaré dernièrement clairement son opposition à l’officialisation de la langue Tamazight sur le plateau de la BRTV, à Paris.

Benbitour est issu de la tribu Chabnaa de Ghardia, donc un arabe de Souche. Les dignitaires et les membres de cette ethnie mènent une guerre permanente contre les Mouzabites Amazghophone de Ghardaia. L’invitation de cet enfant du régime par le RCD, un parti qui a tant donné pour la culture Amazighe, est intrigante à plus d’un titre.

Ces derniers temps, le revirement du RCD n’est pas compréhensif. Le parti de Mohcine Belbbas s’est allié même avec le parti du Hamas, une formation politique raciste et anti kabyle. Son ex-leader, Mahfoud Nahnah, avait même déclaré en juin 1998 que Matoub Lounès ne devait pas être enterré dans un cimetière musulman. « Ce qui se passe est un non évènement pour nous au Hamas. Nous sommes préoccupés par l’assassinat de nos frères Palestiniens à El Qods », récidiva Abouderra Soltani !

L’histoire retiendra tous les noms des ennemis de la Kabylie.

Farid M.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici