Elections présidentielles en Algéri – Les réseaux de soutiens commencent à activer à Tizi-Ouzou

0

e

Les opportunistes ont d’ores et déjà retroussé leurs manches à la ville de Tizi-Ouzou. Les comités de soutien pour un quatrième mandat à Bouteflika s’agitent. El Hadi Ould Ali, chargé à chaque élection comme directeur de campagne à sa majesté subit déjà de pressions de différents clans de youyous de la ville de Tizi-Ouzou. Selon une source bien informée, il a été même menacé par un clan de la mafia de Tizi-Ouzou s’il ne lui cède pas une bonne partie de la « cagnotte ». Des caméras de surveilles supplémentaires ont été d’ailleurs s posées cette semaines à travers tous les coins de la maison de la culture de Tizi-Ouzou. El Hadi Ould Ali qui a bénéficié d’une garde rapprochée n’ose pas circule en ville à Tizi-Ouzou ces derniers temps. « Y à boire et à manger dans la campagne électorale à Tizi-Ouzou. Le pouvoir mis le paquet pour la Kabylie », nous confie notre source. Les nababs et les entrepreneurs des travaux publics de Tizi-Ouzou mettent à la disposition des comités de soutien électorale de Bouteflika des dizaines de milliards de centimes. « Des voyous ont empoché jusqu’à 100 millions de centimes rien qu’à afficher des posters ou applaudir le roi Algérien. Pour les entrepreneurs des travaux publics et autres patrons, récupèrent leurs argent par la suite par l’octroi d’énormes projets à réaliser une fois les élections passées », ajouta notre source. Les opportunistes, après une hésitation, ont commencé leur danse de ventre jusqu’après l’annonce du FLN de la candidature de Bouteflika.
Toutefois, hormis les opportunistes et les éléments de services de sécurités, la quasi-totalité des Kabyles ne votent pas ni pour Bouteflika ni pour les autres candidats arabes.

Farid M.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici