« Ceux qui fêtent Yennayer sont des ennemis de Dieux » : La presse et la classe politique algérienne ignore le scandale d’Amar Ghoul

21
AMAR GHOUL AVEC SAADANI

ALGER (Tamurt) – Certaines personnes et ministres ont un statut particulier en Algérie et sont intouchables quelques soient leurs crimes. Dans des pays qui se respectent, un ministre qui insulte son peuple est passible de poursuites. Amar Ghoul a qualifié toutes personnes qui célèbrent le nouvel an Berbère Yennayer de mécréants et d’ennemis de Dieu.

Ghoul se prend pour le justicier ! Rien d’étonnant d’un islamiste extrémiste et auteur de détournement de plus de 16 milliards de dollars dans le projet de l’autoroute Est-ouest. Ce qui est étonnant, c’est le silence synonyme de complicité de la classe politique et de la presse algérienne. Aucune personne ni aucun journaliste n’a soufflé un mot, alors que sur la toile même les islamistes ont dénoncé les graves dérapages de Ghoul. « Les Algériens qui célèbrent Yennayer sont des mécréants et des ennemis de Dieu » a lâché cet islamiste extrémiste. Une déclaration qui renseigne bien sur son hypocrisie et ses compétences politiques.
Ce n’est pas un simple citoyen qui a insulté le peuple Amazighe, mais un ministre et un membre influent de clan présidentiel.

Une toute petite brève du journal El Watan a tenu à dénoncer l’insulte de Ghoul envers le, peuple Amazighe. Les autres titres de presse n’ont même pas fait allusion à ce qu’Amar Ghoul a déclaré. Une attitude qui clarifie le mépris des décideurs envers tout ce qui est Amazigh. Peut-on vivre en harmonie avec des extrémistes ?

R. Moussaoui

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici