Le droit de culte est assuré en Tunisie : L’Assemblée constituante tunisienne rejette la charia

9
Temple protestant de Tunis
Temple protestant de Tunis

TUNISIE (Tamurt) – Soulagement en Tunisie. La loi islamique, la charia, est bannie de la nouvelle constitution. Le droit de culte est adopté depuis samedi dernier au grand bonheur des démocrates et des laïques qui constitue la majorité de la société Tunisienne.

Les élus de parti Ennahda, parti islamiste radical, composé d’une majorité relative au sein de l’assemblée constituante tunisienne élue démocratiquement en 2011, n’ont pas pu imposer la Charia.

Ils se sont retrouvés seuls et toutes les autres tendances politiques ont voté pour la liberté de culte. Une victoire historique pour ce pays africain. Un pas de géant vers la modernité et la démocratie.

Le peuple tunisien semble même regretté d’avoir opté pour le parti islamiste Ennahda( qui signifie renaissance en langue arabe). Ils ont découvert le vrai visage de ce parti extrémiste. En plus de l’incompétence des islamistes, l’assassinat des militants laïcs de gauche par des groupes armés soutenu par le gouvernement islamiste a choqué les Tunisiens. Trois assassinats politique ont suffi pour ce peuple à se rendre à l’évidence et tirer la leçon, alors qu’on Algérie plus de 300 000 personnes ont été tué et le pouvoir encourage toujours les islamistes !

Il est à rappeler que le peuple tunisien s’est levé comme un seul homme en janvier 2011 et a réussi après trois mois de manifestation et de mobilisation à déboulonner le tyran de Carthage, Z. Benali et son clan des Trablsi.

Trois ans après, le pays revient de loin en dépit d’énormes difficultés économiques et politiques. L’autre défi à relever pour ce pays est d’éradiquer les groupes Djihadistes qui sèment la terreur dans le sud de la Tunisie.

Au fait, l’adoption de la loi garantissant le droit de culte et de bannissement de la loi islamique est un modèle à suivre pour tous les pays nord africains qui espèrent au développement.

Saïd F

9 COMMENTAIRES

  1. il n’y a ni modéle ni rien à copier.
    un régime qui renie la langue et culture amazigh.
    qui se refere à l’arabo-salafisme.
    c’est une constitution redigé par le noyau idéologique du parti socialiste francais.

    • Même les nains ont commencé petits. Il est stipulé que l’arabe est la langue officielle, l’islam sa religion…part contre on a la liberté du culte et celui de la conscience. Ce qui signifie en clair, que l’on a la liberté d’être laïque ou n’importe quoi d’autre. Les amazighs ne seront pas marginalisés non plus.
      C’est un commencement. Un petit pas pour la Tunisie..un pas de géant pour nos voisins immédiats. Il faudra bien percer quelque part .
      Au moins, les facho-islamistes n’ont pas eu gain de cause.
      Bien à vous.

  2. Arretez d’ecrire n’importe quoi !

    Dans une autre publication en-ligne, il est rapporte’ ceci:

    La Constituante a approuvé le préambule et 15 des 19 articles du premier chapitre consacré aux « dispositions générales » de la loi Fondamentale.

    Les votes de samedi ont notamment consacré la liberté de conscience, l’islam comme religion d’Etat et rejeté l’islam comme source de droit. Résoudre la crise politique

    La seule chose qui n’a de sens est d’interdire a l’etat et sesinstitutions toute ingenieure de quelconque facon que se soit dans les affaires religieuse, de sorte a proteger l’etat de la religion et la religion de l’etat – mais de gurantir la pratique de tout culte reconnu ne pas causer domage ou degradation ou une peine gratuite a toute forme de vie.

    De facto, egorger les moutons, sous-classer les femmes et delapider l’environnement, emmerder les gens a 4 heure du matin, automatiquement disqualifie la religion en question.

  3. azul. mes cheres tunisien laissez jamais passez cette virmine islamistes ses tres dangereux pour vos enfants future est le pays. prenez une bonne derection biensur la laicite. est tous enssembles lafrique du nord finiras a se liberer de ses criminel islamiste est les regimes raciste dafrique du nord. salut.

  4. L’auteur de cet article est apparemment trop naif, Combien de résolution et traités internationaux et onusiens que l’algerie et les pays dictateurs et intégristes ont ratifiés sans jamais les respecter ? Plusieurs décennies de foutage de gueule et nos journalistes croient encore aux textes constitutionnels et autre enfumages …

  5. 1 er arcticle de la contitution tunisien,lislam est religion de letat,sa langue est l’arabe
    alors je ne vois pas ou la libertè de culte ni la reconaissance des berberes tunisiens

    • Bien vu. je pense que leur salade constitutionelle est la meme que celle de l’Algerie avec un future comme celui que l’on vit. Meme en Algerie, officiellement on respecte toutes les religions et cultures mais la realite sur le terrain est du faschime arab0-baatho-islamique. Rien a gratter, pas de bluff.

    • @ Younes, ne t’en fait pas, cette liberté viendra, il faut donner du temp au temp. C’est déjà une victoire immense de dire non a la charia. Il ya un début a tout. Or chez nous en Algerie, il ya rien qui bouge, sauf l’islam qui avance et qui étouffe cette liberté. Patience. Tanmirt

    • 146 votants sur 149 ont adopté l’article 1, déjà inscrit dans la Constitution de 1959, dans lequel il est inscrit : « La Tunisie est un État libre, indépendant et souverain. L’islam est sa religion, l’arabe est sa langue et la république est son régime. Il n’est pas possible d’amender cet article.
      les arabo khoroto qui font dun pays nord africain bèrbere un pays islamique et arabe

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici