Marche interdite du MAK : Les échos favorables de la presse locale à Tizi Wezzu

14

KABYLIE (Tamurt) – Pour la première fois depuis la création du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), la presse locale à Tizi Wezzu ne l’a pas dénigré à l’occasion de sa marche interdite hier par le DRS. Les journaux, ce matin, ont, pour la plupart, rapporté l’information fidèlement.

Les journalistes de Tizi Wezzu ont rédigé des comptes rendus objectifs, une réalité qu’il faut reconnaître, même si la plupart des titres, comme le Soir d’Algérie, ont préféré zapper la marche du MAK et couvrir à la place la visite de l’islamiste, Amar Ghoul.

El Watan, Liberté, Le Temps d’Algérie, La Cité, TSA, Le Matin DZ, pour ne citer que ceux-là, ont mis en exergue la mobilisation importante des citoyens et des militants du MAK. Contrairement aux marches précédentes où les correspondants de presse minimisaient toujours l’ampleur des manifestations du MAK, cette fois-ci, ils ont fait une progression remarquable. Et pour les journaux qui ont l’habitude d’insulter les indépendantistes Kabyles, ils ont écrit aucun mot. C’est déjà une avancée.

Le MAK a réussi à s’imposer et à se faire respecter grâce au nombre de militants qui ne cessent d’adhérer au mouvement et le nombre important des citoyens qu’il mobilise. Il est devenu incontestablement la première force politique en Kabylie.

Aucun autre parti ne pourra mobiliser autant de monde. Les partis politiques, même ceux qui sont par le passé étaient très fortement ancrés dans la Kabylie, n’arrivent même pas à mobiliser leurs propres élus. Au MAK, les opportunistes n’ont pas de place ce qui lui a donné une indéniable crédibilité. Seuls les convaincus et les courageux s’approchent de ce mouvement.

Saïd F pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici