Fidèle à ses habitudes, le FFS surprend par sa décision

26
FFS
FFS

ALGERIE (Tamurt) – Les décisions politiques du Front des Forces Socialistes (FFS) ressemblent de plus en plus à une soumission au pouvoir d’Alger. Alors que plusieurs partis politiques et le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) en premier, appellent au boycott des prochaines élections présidentielles, le FFS surprend tout le monde en décidant de ne pas participer et de ne pas boycotter.

Bizarre comme résolution de son conseil national qui s’est tenu ce vendredi. A sa sortie de la réunion qui aura duré plusieurs heures, le premier secrétaire du FFS, Ahmed Betatache, lâchera à l’intention de la presse, que sa formation politique a conclu que participer est inconcevable et boycotter ne constitue pas une alternative car ce scrutin n’est décisif que pour le système.

Celui-ci dira, en substance, que la position du parti s’inscrit dans la cohérence des résolutions du 5e congrès dont le mot d’ordre est la reconstruction d’un consensus national. « La reconstruction d’un consensus national, autour d’un programme et d’un calendrier de transition, est notre objectif majeur ».

Mais de qui veulent se moquer les actuels responsables du FFS dont le penchant vers le pouvoir n’est un secret pour personne.

Amaynut

26 COMMENTAIRES

  1. LE FFS à prit non pas une position politique ,mais une démission politique , puisque il est au parlement de croupions,ils ( ses députés touches des salaire de 30 millions de quoi se faire la bouche cosu ) alors mes amis n’attendez pas de ses députés de 30millions ,de prendre position qu’il faut, celle de l’opposition contre ce pouvoir mafieux et assassins. mais le peuple à toujour raison, l’histoire jugera les traitres.

  2. Le ffs était suspendu à la décision de Hamrouche. Si ce dernier s’était porté candidat le ffs aurait trouvé que le vote est la méilleure solution en appelant à voter pour Hamrouche. Maintenant que ce dernier a compris que le système lui préfère bouteflika, il a retiré san candidature nous montrant du coup qu’il n’ a jamais été un opposant au système et qu’il souhaitait bien être adoubé par ce système pour se présenter à ces élections. Et du même coup le ffs se retrouve à soutenir un pseudo opposant qui en retour lui pose un lapin. Le ffs n’avait plus d’autre solution que d’affirmer enfin que ces élections seront encore truquées comme les précédentes.

    Quelle est la crédibilité du ffs après tout cela ?? Qui sont ces Kabyles qui se revendiquent encore du ffs ??

  3. c’est de la poudre dans les yeux des kabyles!cette position est un soutien tactique « non assumé »au pouvoir militarointégriste d’alger.ca permettra aussi au ffs de revendiquer une partie de la fraude que le pouvoir se prépare a perpetrer en kabylie en bourrant les urnes.

  4. Les cons de salopard vous avez peur du MAK alors avec ou sans les Kabyles de services la KABYLIE accedera à son indépendance pour paraphrasé BOUDIAF et allez vous voir avec les Grecs bons des aplaventrisme.

  5. Le FFS, avec sa nouvelle direction et après le départ du Dieu-Zaim adoré et béni, a temporisé pour prendre une décision – si on peut appeler ça une décision!- dans le but d’arracher quelque chose du régime pourri d’Alger, surtout du clan bouteflikien. Un soutien ou silence sur les agissements du clan du sanguinaire Boutef. Il sont opté pour le silence qui est réellement un soutien puisque le FFS ne se met pas avec les autres partis qui manifestent contre le 4ème mandat. Le vieux parti négocie comme tous les autres partis quelques miettes du pouvoir, il s’est normalisé!!

    le FFS est mort et enterré, c’est une des rares bonnes nouvelles pour la Kabylie et les kabyles. Ce parti a freiné notre épanouissement (le RCD aussi) de la tutelle arabe. Ces deux partis nous avaient anéantis de l’intérieur.

  6. Le consensus national et la démocratie ne seront pas au rendez-vous au lendemain des élections présidentielles du 17 avril prochain. Le 18 avril prochain ne sera pas un moment de cohésion sociale; malheureusement, le fossé entre les institutions et les « citoyens » ne fera que se creuser davantage et l’État se délite chaque jour un peu plus.

    Nous ne pouvons que regretter le maintien d’un système où les décideurs dans les différentes sphères de décision continuent de tout se permettre après que les grandes puissances mues par leurs seuls intérêts stratégiques et économiques lui aient déjà tout permis. Nous sommes toujours dans une république des décideurs où les élections ne sont qu’une formalité pour imposer leurs options.

    Le jour d’après, les périls et les défis seront toujours immenses.

    Le prochain scrutin ne permettra certainement pas de conjurer les risques de vide politique, d’instabilité institutionnelle, de radicalisations possibles et n’effacera pas les pressions économiques, diplomatiques voire sécuritaires qui s’accentuent sur notre pays. Comme ne sera pas effacé le risque de scénarios catastrophiques comme vécus par nombre de pays dans notre aire régionale.

    Faut-il évoquer les défis économiques et sociaux formidables qui se posent pour nous; le scrutin à venir nous permettra-t-il un sevrage sans douleur de la rente pétrolière; nous permettra-t-il de venir à bout des fléaux du chômage, de la précarité et de l’exclusion ?

    C’est pourquoi le peuple algérien, un peuple intelligent, qui à travers l’Histoire à fait la preuve de ses aspirations à la liberté continue de refuser l’aventure et paraît parfois ménager le système.

    Cela ne veut aucunement dire qu’il renonce à l’espoir de voir, le pays se relever, le génie algérien s’exprimer et à l’espoir de trouver les chemins du consensus pour une issue à la crise. C’est en son sein, avec lui que notre parti veut contribuer à construire le devenir et l’avenir du pays.

    Le FFS ne compte toujours pas sauver le système au nom du patriotisme, mais il n’oublie toujours pas le patriotisme au nom de la démocratie.

    Toute la problématique est là : comment sauver le pays, consolider l’État, enraciner les libertés et défendre les pluralismes sans sauver le système ?

    C’est un chemin qui n’est pas facile. Mais peut-être faut-il au moins savoir ce qu’il ne faut pas faire comme refuser les radicalisations violentes. Les expériences que nous avons vécues et celles que nous voyons se dérouler en Egypte, en Libye, au

    Soudan ou en Ukraine sont édifiantes. Notre choix est irréversible : toutes nos actions s’inscrivent dans une logique de changement pacifique.

    Il faut faire preuve de cohérence dans ses choix, dans sa ligne et dans ses positions politiques. Notre position actuelle est de s’inscrire dans la cohérence des résolutions votées et adoptées par le 5e Congrès du parti, et de son mot d’ordre de reconstruction d’un consensus national pour aller vers une transition démocratique et pacifique.

    Enfin, la préservation des intérêts de notre pays, nous impose la nécessité de prendre le temps qu’il faut pour réunir les conditions de ce consensus. Comme nous devons garder à l’esprit les nécessités économiques et géostratégiques du pays qui nous contraignent à éviter l’effondrement de l’État et le vide politique.

    Pour conclure, ce scrutin n’est décisif que pour le système.

    Dans ces conditions, pour le FFS participer est inconcevable. L’option du boycott, même si elle est respectable, ne constitue pas à elle seule une alternative. Dans l’ordre historique et dans l’ordre stratégique, dans l’étape actuelle, la reconstruction d’un consensus national, autour d’un programme et d’un calendrier de transition, est notre objectif majeur.

    Nous avons la conviction inébranlable que nous ne le reconstruirons pas seuls; la porte demeure ouverte à tous ceux qui y viendront, par delà leur position du moment.

    Nous avons la conviction inébranlable que ce consensus est inéluctable.

  7. Azoul….le. FFS. Et devenu. LHEFFS… C’est une entreprise qui a était acheter par DRS avec des nouveaux actionnaire et ses marionnette comme Ahmed batatache on échange d’une paie chaque fin des mois joue les opposant ….À Fakou. C’est fini nous les Kabyle notre seul alternative et l’autodétermination pour échappée à ses cannibales .

  8. Boycottez , ou ne pas participer , égale = Algeriannité , Boycottez c’est du toztoz, ses manifestation des Baracat c’est du toztoz , êtres avec le boycott ou rassemblement ou je participe pas c’est êtres un TRAITRE , VIVE LE REJET de tout ce qui est ARABES de a z , vive MASS FERHAT ET AIT6CHEBIB . le reste il faut pas donner de l’importance aux F.F.S. et R.C.D ils sont déjà des cadavres comme leursd BOUTEF.

  9. bien-sure que vous ne comprendrez pas ça.
    Le communiqué du FFS est adressé au gens qui sont conscients, qui ont le sens d’analyse et qui lisent entre les lignes.
    Ce n’est pas en faisant de la comédie politique qu’on va changer les faits.
    FFS 1962-2014 le combat continue …. .

    • @ tayeb, Toi qui est doté d’une très très grande intelligence et analyses politique et sociologique, Tu peux développer un peu plus ton commentaire et ce que tu as lu entre les lignes ? A moins que tu fais partie de ceux qui savent rien mais qui disent tout quand même ???

      • azul

        @kaci, alors je t’explique qu’entre les lignes ,il y a du vide et sur une feuille du blanc. ne cassez pas votre tete a chercher et à demander une reponse. depuis 1962 que le ffs est entre les lignes et jamais sur la ligne du combat et de la lutte. il est toujours dans la fuite et la soumission politique. Mais il ya toujours des malheureux qui croient à cette utopie du ffs.

        DU vole de la poste d’oran à la prison en france et en 1962 retour au pays pour devenir chef des kabyles et apres la prison et de la prison une fuite en suisse.Du desert de la suisse retour au pays 1990 pour redevenir chef des kabyles et apres une autre fuite en suisse pour renouer avec son desert adoré. ET du desert de la suisse ,on cherche une tombe au maroc comme son ami boutef  » a sa maladie ,il yavait une reunion de ses proches marocains comment faire pour rappatrier le corps de boutef ».

    • Ok, on arrive pas à comprendre. Mais pour vous , ayez au moins le courage et la décence d’aller jusqu’au bout de votre argumentaire et faire valoir votre « sens » d’analyse ?

      Rien , Nada , que du blablas, et vous serez parmi les déchets de l’histoire !

  10. Qu’il boycott ou qu’il participe le ffs est mort et les morts ne participent pas donc il ne surprend personne bof

    • Moi j’irai jusqu’à dire que les deux partis (FFS – RCD) n’ont jamais representes la kabylie, encore pire ils sont contre les kabyles .vous avez vus ‘benyounes-et toumi enciennement RCD et aujourd’hui ils cautionnent le pouvoir en place. le kabyle est plutôt materialiste, pret a vendre sa mere .

      • Le FFS a pondu une étrange position sur l’élection présidentielle, fidél à son Ni-Nisme.Il est contre la participation, contre le boycott, contre les autres partis et le plus grave ,il est muet sur la candidature du mort-vivant ! Ahurissant !
        Le champion du boycott qui rendre dans le rang,domestiqué.Triste fin pour un parti qui a vécu sur le mythe de Houhou.

  11. le ffs est finis oublier le,il ne represente rien cest juste quelques kds qui s’accroche qux miettes que le regime arabo algerien va leurs jeter comme des chiens
    vive le mak ,vive le peuple kabyle

  12. azul

    Le ffs se moque bien des kabyles et de tout les amazighs.N oubliez jamais que tacriht n bullis est le baathiste-arabo-islamo-terroriste. ils n’oubleira jamais ses maitres de l’arabie en commencant de nasser jusqu’à saddam hussein sans oublier assad et boumedienne et bouteflika.

    DPUIS 1962 que dadat- wun si lhoucine isqawqiw « begaye » sur les kabyles et les mathyrs de 63-64 et leurs orphelins.

    Tant qu’il restera un seul kabyle qui venere dadas ahmed el hocine,il n’arretera jamais son asqawquw begaiement.

    Le parti de la tactique politique ; c’est un parti sans programme, ni projet,ni dignité,et surtout sans souvenir . il prend la kabylie d’un mensonge a l’autre  » la3fafes » en arabe « 3afsa ». ça commencait en 1962 par la3afsa 7ans barakat et ça continue avec la boycottisation qui signifié la soumission et la fuite sans jamais mener un combat .

    ALORS FUIYEZ TOUS EN SUISSE CHEZ DADATWUN HOUHOU.

  13. Le FFS EST DIRIGÉ PAR UN  » CABINET NOIR » PROCHE DU CLAN BOUTEF’ !

    Il faut le dire d’emblée : il y’a bien un  » Cabinet noir  » au sein du FFS qui a négocié avec un Clan du Pouvoir en place, quelques mois avant la tenue des fausses élections de Mai 2012, une mascarade dénoncée par la majorité des militants de base, des militant dont on connait l’engagement radical, frontal et direct contre le Pouvoir militaro-mafieux, qui ont que ce parti était le seul vrai parti d’Opposition oppositionnel qui a dénoncé tous les crimes des Généraux sanguinaires et mafieux, leurs massacres, leurs attentats sanglants (Aéroport, Bd Amirouche, Palais du Gouv., etc.), la manipulation et l’instrumentalisation des extrémistes islamistes et autres, les menées néfastes, les manipulations, les provocations….tout perpétré par les criminels  » gestapistes  » de la SM-DRS. Et ce, contrairement aux autres partis-officines (RCD, PSD, PRA, FFD, UDR, MSP, etc.), qui roule pour le Clan des durs, ultras et faucons du Pouvoir militaire, le Clan Mediene-Nezzar ( DRS / néo-MALG ), des partis crées dans les bureaux de la dite Police politique…..Bref !

    D’après nos observations, tirées de l’analyse concrète, au quotidien, le fameux  » Cabinet noir  » constitué par Assam-Bahloul-Chérifi-Halet a vendu le parti au Clan Boutef-Kabila-Koudjeti (ex-MALG), opposé au Clan Mediene-Nezzar (néo-MALG / DRS )…..les deux Clans forts en compétition, rivaux, antagonistes, mais unis et soudés contre la population civil. Rappel : des Clans mafieux  » désunis entre eux « , mais unis contre la population civile, voilà la « l logique » des Clans,celle des loups et autres prédateurs, charognards, rapaces ….de la jungle !

    Ce qui est remarqué au FFS d’aujourd’hui a été vécu par le PRS par le passé. Les liquidateurs, menés mar Boudiaf ont cassé et sapé le parti, pris la grosse cagnotte, la bagatelle d’un milliard et demi, octroyé par Khider…..Boudiaf s’est constitué un patrimoine immoblier à Paris, acheté une briqueterie à Kenitra, un Bar-Restaurant à Paris-15° ( rue Olivier de Serres) pour son frère Boussad et bien d’autres….Il ne faut pas oublier que son neveu n’était autre que le Colonel Madjid ALLAHOUM, Chef de Cabinet du Colonel-Président Boumediene…..le même a. ALLAHOUM qui a contribué à, poussé par la SM-DRS, ramener son tonton du Maroc en 1992, et l’on connait la fin tragique, le 29 Juin 1992 à Annaba…….

    TOUS LES PARTIS SONT FOUTUS, L’OPPOSITION EST NEUTRALISÉ .

    Tous les partis sont foutus, battus par KO par le DRS. L’Opposition est complètement neutralisée ! Bien sur, il y’a des Opposants, mais à titre individuel, et n’y’a pas un opposition organisée forte et capable de peser sur le Pouvoir militaire en place…Les partis,corrompus et caporalisés, roulent pour les divers Clans et Cercles ou Factions qui composent la Junte militaire au pouvoir. De ces partis, il ne reste que des khobzistes  » attirés irrésistiblemt par la mangeoire « , qui n’attendent que les échéances électorales pour candidater, et profiter à fond du  » système militaro-mafieux « , corrompu et corrupteur/manipulateur : 3500€/mois (dé-putes), les commissions occultes, les trafics en tous genres, la fraudes généralisée, les hôtels et lieux de débauche pleins de saloppes toutes jeunes et fraiches…..

    De nos jours, aucun parti ne s’oppose réellement aux Pouvoir militaire , qui est  » l’Ennemi commun « , la  » contradiction principale,  » le mal originel « , l’origine du mal et du pire ! ); tous les partis s’en accomodent, et ne se contentent que de faire quelques mots sur  » les modalités de fonctionnement du régime « , mais jamais une attaque radicale et directe pour dénoncer et condamner « l’autoritarisme, la répression permanente, le mépris de l’individu et de la collectivité, la corruption généralisée, les assassinats politiques et les massacres, le Terrorisme d’Etat…. » qui sont les caractéristiques du Régime militaire en place depuis 62….Les partis s’opposent aux autres partis, mais pas au Pouvoir dictatorial régnant !

    Effectivement, il ne reste plus rien du FFS ! Ni le parti, ni le symbole ! Mais en fait, y’a t-il un parti d’opposition ? Non ! De ces partis, il ne reste que des staffs, des gorilles, des khobzistes, matérialistes, qui ne cherchent que leurs propres intérêts, et ceux du Clan mafieux pour lequel ils roulent….Sa  » stratégie participationniste « , collaborationniste, électoralste l’a amené dare dare dans le Clan Boutef-Koudjetti(ex-MALG), le RCD roule pour le Clan Medienne-Tartag-Djebbar (DRS=néo-MALG), les partis roulent pour les divers Clans du Pouvoir dictatorial militaire…….

    Il faut dire que les vrais décideurs, les Généraux criminels et prédateurs, ne sont pas prêts d’accepter des partis, associations ou journaux  » autonomes et indépendants  » des Officines, Clans et Cercles de la Junte militaire……Et pour l’heure, il n’y’a pas de force oppositionnelle capable de renverser la donne. Et que toutes les mouvances politiques sont débordées par leurs  » extrémistes « . C’est ce qui fait que  » l’écartement des positions  » entre les diverses mouvances politiques est tel qu’il est, pour le moment, quasi impossible de trouver le « juste milieu, la ligne médiane, la voix de la raison  » à même de trouver les  » compromis, ententes, coordinations  » nécessaires à la construction d’un Grand Pole Oppositionnel , démocratique, laïc, moderniste et progressiste, capable d’affronter  » directement, radicalement et farouchement  » le Pouvoir militaro-mafieux des Généraux sanguinaires et prédateurs

    FFS, RCD, UDR, TAZ, TARR, Berr, Herr, Hum….tous les partis sont « dans le rang, dans le giron » du Pouvoir militaire en général, et chacun pour un Clan mafieux en particulier. L’Opposition est neutralisée, battue par KO, la division est totale, nous avons affaire à des  » agitateurs « qui, donc ne sont ni opposants, ni démocrates, ni laïcs, ni modernistes ou progressistes, bref. Comme les Généraux, ils n’ont aucune stratégie, aucun plan de sortie de crise, aucune stratégie pour l’avenir !!!!

    Et la Dictature continue !

    LA JUNTE MILITAIRE EST LA SEULE FORCE POLITIQUE ORGANISÉE !

    …La Junte miliaire est, malheureusement, la seule « force politique organisée », et n’acceptera pas une force oppositionnelle qui puisse remettre en cause ses intérêts , acquis par la « ruse et la force » (les deux axes de son action). Bien que « désunis » entre eux, en raison de l’énorme butin (des milliards) à partager, les Clans mafieux de la Junte sont « unis » contre la population civile  » qu’ils méprisent et détestent, comme naguère les colons. La Junte est à la fois « un tout indissociable » et une « structure clanique » . Ce dédoublement est une de ses caractéristiques : 1) une façade civile, apparente, le Président (qui ne préside pas) et le Gouvernement ( qui ne gouverne pas) ; 2) un Pouvoir réel ( militaire et clanique) qui décide, détient, accapare et spolie tout…

    … L’Opposition est neutralisée par le DRS, et l’utilise au service du Pouvoir militaire…. ainsi tant qu’il n’y a pas un Pôle oppositionnel, qui rejette « dos à dos » et le Régime militaire et les Extrémistes de tous bords ( « alliés objectifs » du DRS, qui les manipule et instrumentalise). Pour l’heure, « l’écartement des positions » (vers les extrêmes) est tel qu’il quasi impossible de trouver les « convergence, compromis et coordinations » nécessaires à la fondation d’un Pôle véritablement oppositionnel, moderniste, progressiste, laïc, anticolonialiste…..Les Généraux et les Extrémistes (tous) c’est la peste et le choléra, la mort par pendaison, et la mort par noyade…..

    … Les Extrémistes sont aux Généraux ce que les chiens sont à leurs maitres !

    … Et tant que les diverses mouvances politiques n’arrivent pas à isoler leurs (tendances) extrémistes, il est est impossible de construire un Pole oppositionnel fort, puissant, capable de rivaliser avec la Junte criminelle et prédatrice…..

    N’EST PAS OPPOSANT QUI VEUT !

    N’est pas opposant celui qui n’est pas contre le Régime militaire et ses alliés ! N’est pas opposant celui qui ne dénonce pas les crimes du Régime militaire, et ses alliés les islamistes et autres extrémistes (milices, escadrons de la mort, groupes de défenses, etc…..crées par le DRS) ! N’est pas opposant celui qui ne dit pas  » la nature militaire, dictatoriale, clanique et mafieuse  » du Pouvoir en place, régnant depuis 1962 par la violence et la terreur d’Etat, la répression permanente, les assassinats et attentats politiques, enlèvement et séquestrations, kidnappings, emprisonnements politiques et toutes sortes de mises à mort, et de stratagèmes de domination. ! N’est pas opposant celui qui attaque uniquement le Clan Boutef, mais garde le silence sur les crimes et la corruption dont est coupable le Clan Mediene-Nezzar….! N’est pas opposant celui qui participe à la liquidation et l’effacement de la mémoire de la  » guerre interne  » (1991-2013) et ne soutient pas les familles des victimes assassinées et des disparus ! N’est pas opposant celui qui ne dénonce pas la consécration de la domination de l’idéologie arabo-islamique,  » l’idéologie dominante du Pouvoir militaire dominant, n’est pas opposant celui qui ne dénonce pas la politique criminelle et ultraréactionnaire de l’arabisation-islamisation-abrutisation-aghyoulisation……alors que les enfants de la caste militaro-mafio-bureaucratique étudient en Occident. N’est pas opposant celui qui ne prône pas les pluralismes divers (politique, culturel, linguistique, confessionnel, cultuel…) ! N’est pas opposant celui qui ne reconnait pas le droit à thamazight dans la cité amazigh avec une prise en charge totale….tout et tout de suite : académies, instituts, presse, radios, télés, etc. ! N’est pas opposant celui qui prône la  » stratégie participationniste « , collaborationniste et harkiste en s’impliquant dans les mascarades électorales destinées à apporte une caution au Pouvoir militaire !

  14. c’est un partie qui appartient au AIT AHMED et sa famille de marabouts j’étais dans le partie que j’ai quitté parce que il y’a un racisme envers les vrais KABYLES les marabouts son connue cher nous comme des traitres on leurs fait jamais confiance depuis toujours ils ont vendues leur âmes au diables au (arabe puis turc et au français depuis l’indépendance au régime ) en plus AIT AHMED est malade( alzeimhert )c’est les BAHLOULS qui sont a la tete d’un partie tres riche financé par l’état .ouvrer un peu vos yeux ne soyer pas des moutons car l’invasion des arabes continue.

    • Je trouve dommage que tu parle comme ça des marabout alors pour moi qui est mouraboute comme tu dit moi je dis tout simplement je suis kabyle ct c’est tout et personnellement je connais les villages maraboutes ou non j’ai vu aucunes déférence nous sommes les mêmes on va pas faire de racisme même entre nous et puis a ce que je sache ould ali lhadi; benyounes ,khalida ouyahya ecc tous classés comme des champions mondial de la chita ne sons pas mouraboutes le chameau vois la bosse de son frère mais pas la sienne.
      vive la Kabylie et a bas l’ignorance

    • Ehh toi ki parle com ca des marabou. Moi j te dit nik ta mere et nik ta race. Si t’a un probleme avec ait ahmed ou avec le ffs,vasy regler ton compte avec eux. Par si té un vrai intelect si tu connais 1/10 d’histoire et ki sont c gens la tu parlera pas comme ca d’eux.

  15. je ne comprends pas un site comme tamurt.info prete attention a ce parti qui represente que lui meme . ce parti n’a jamais boycottè quoi que ce soit (brebie galeuse)

    • Ce BATATA N’EST PAS ÉLU ! IL EST SUR UN  » SIÉGE-CADEAU  » !

      En réalité cet énergumène n’est pas élu. Il a bénéficié du siège-cadeau octroyé par le Régime militaire au FFS en guise d’avantage pour sa participation à la mascarade de Mai 2012…..et pour sa haute trahison !

      C’est indigne des actuels dirigeants du FFS ! De son Cabinet noir (Assam-Baloul-Chérifi-Halet) !

      C’est honteux !

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici