Election présidentielle en Algérie : Les candidats évitent de parler de la Kabylie !

4

ALGÉRIE (Tamurt) – Plus de cinq jours après le début de la campagne électorale pour le compte de la prochaine élection présidentielle en Algérie, les cinq candidats en lice et les représentants de Bouteflika continuent d’ignorer la Kabylie et les problèmes spécifiques à cette région. Ils évitent même de citer cette région. Une région qui les a vomis et dans laquelle ils savent pertinemment qu’ils n’auront que des miettes comme voix au soir du 17 avril prochain.

Même les programmes présentés aux électeurs font juste référence à l’existence d’une frange de la société Algérienne qui parle toujours la langue Tamazight, sinon l’Islam et la langue arabe sont les seules références de tous les candidats en lice. Aucun des candidats n’a osé s’étaler sur la Kabylie.

« On sait bien que tous les crimes contre les civils et les politiciens Kabyles seront impunis par le régime d’Alger et avec le consentement de la communauté internationale. On sait aussi que notre identité ne sera jamais reconnue par les racistes d’Alger. C’est la logique de toutes les forces de l’occupation. Dans ce cas, c’est le moment pour nous de prendre notre destin en main. Seule une autonomie suivie d’une indépendance de notre Kabylie pourra mettre fin à cette injustice que notre peuple subit depuis des siècles », nous a fait remarquer Nacer, un ingénieur en informatique Kabyle à Tizi-Ouzou.

Il faut noter que les candidats à la prochaine élection présidentielle en Algérie évitent également de se rendre en Kabylie. Hormis Benflis qui a annoncé sa venue pour demain, les autres continuent à bouder cette région car ils savent qu’ils seront boudés par la population.

Saïd F

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici