Amizour – Marche de commémoration du printemps noir

2
Les Martyrs du printemps noir 2001
Les Martyrs du printemps noir 2001

Ce mardi après-midi, les habitants d’Amizour ont marché pour commémorer le printemps noir 2001. Ils étaient nombreux, de tout âge et de toutes les couches sociales, y compris l’édile communal, les élus et les anciens délégués des aârouchs, à avoir battu le pavé.

De la gare routière jusqu’à la stèle érigée à la mémoire des martyrs du printemps noir où une gerbe de fleurs y a été déposée, la masse humaine, estimée à quelques cinq cents personnes, avait fait le tour des artères de la ville. Au moment du dispersement de la foule, quelques jeunes s’en sont pris au commissariat de police en l’attaquant avec des pierres, incident qui s’est limité à une petite escarmouche de quelques minutes.

Amaynut

2 COMMENTAIRES

  1. azoul nos martyres en laisser un mots,mr mhidi jeter la revolution dans la rue elle sera recuperer par le peuples,vous avez mes cheres freres pacifiquement en passe pas vive la forses pas le choi,qui dit mieu je croie jai raison.repose en paix nos martyres.salut.

    • Ma pensée va au défunt Ahmed Mammeri, fils d’Amizur et prof d’EPS au C.E.G de la même ville.
      Un vrai Argaz qui n’a pas accepter la haine des gendarmes envers ces élevés ,C’était aussi le cas en 1981 ou plusieurs de ces amis et anciens joueurs de L’USOA ont été condamnés injustement.

      Repose en paix Ahmed, Il faudra baptiser ce C.E.G en son nom au lieu et place d’un … emir qui n’est pas de chez nous.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici