Aokas / Tourisme – La police veut s’accaparer d’un terrain d’investissement

1
Aokas
Aokas

Alors qu’il avait eu l’avis favorable pour la réalisation d’un complexe sportif hôtelier, au niveau de la zone d’extension touristique d’Aokas, un investisseur de la région a été bloqué par l’administration dans le but d’annuler l’attribution.

Pour satisfaire la demande des services de police de s’accaparer du dit terrain afin de procéder à l’extension de leur centre de repos, le wali et le directeur du tourisme ont proposé à l’attributaire, un échange.

Ils ont informé ce dernier qu’il lui sera attribué un terrain de 2500 m² dans la commune de Boukhelifa en remplacement des 25.000 m² attribués, préalablement, à la ZET d’Aokas. 1/10e de la superficie attribuée au départ.

Ils ont tenté, semble-t-il, de l’intimider et de le forcer à accepter la proposition.
L’investisseur ne compte pas se laisser faire d’autant plus que son projet nécessite une assiette très importante que ne peut recevoir la petite parcelle de 2500 m² proposée.

Ainsi donc, le terrain où devait être implanté le l’hôtel sportif, mitoyen du complexe résidentiel de la police, est revendiqué par ces services de sécurité qui veulent agrandir leur centre.
Mais que gagnera la collectivité avec un méga-centre de repos qui ne satisfera que les policiers qui viendront y passer des vacances alors que le complexe hôtelier créera plus d’une centaine de postes de travail?

Les deux zones d’extension touristique (ZET) d’Aokas et Souk El Tenine sont en voie de lancement.
A Aokas, ce seront six projets, créateurs d’un millier d’emplois directs et deux structures touristiques existantes, le complexe résidentiel hôtelier de la DGSN et l’hôtel privé « Sahel » en l’occurrence, qui constitueront cette zone touristique.

Ces six projets consistent en la réalisation d’un hôtel 4 étoiles, d’un complexe hôtelier sportif, d’appartements-hôtels constitués de 9 villas et 17 bungalows, d’un complexe résidentiel touristique, d’un club nautique et d’un pôle d’animation qui regroupera des piscines et un ensemble d’infrastructures sportives.

Outre le millier d’emplois directs engendrés, ces établissements hôteliers augmenteront le nombre de lits dans cette commune de 1 216 nouveaux et feront de cette région de Kabylie, une destination de rêves pour les touristes étrangers.

Amaynut

1 COMMENTAIRE

  1. Mais aussi les choses ne doivent pas se limiter au mépris de l’investisseur seul. Faut que la population réagisse et agisse contre ce projet colonial d’humiliation et pour le maintien du projet économique créateur d’emploi,de valeur ajoutée et de vivacité. Mille emplois direct? Donc c’est une moyenne de dix milles autres indirects.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici