Ils ont bloqués des axes routiers à la haute ville de Tizi-Ouzou : Les mal-logés du CRA sortent dans la rue

4

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Recasées depuis plus de 20 ans dans un centre de transit du Croissant Rouge Algérien, des familles qui vivent dans des habitations de fortune sont sorties dans la rue depuis trois jours pour crier haut et fort et à qui veut les entendre leur détresse.

Ils ont, en signe de colère, fermé deux axes routiers de la haute ville de Tizi-Ouzou afin d’attirer l’attention des autorités et surtout de l’opinion publique.

Les manifestants ne sont pas prêts de décolérer. Ils disent vivre dans des conditions inhumaines. Ils réclament des logements sociaux pour mettre fin à leur calvaire qui a duré plus de deux décennies.

Les familles des mal-logés ont regretté que depuis des années les autorités locales leur ont promis de les prendre en charge mais rien ne se profile à l’horizon. Les habitants des locaux du Croissant Rouge Algérien à Tizi-Ouzou qui se compte en dizaine, estiment qu’ils sont les oubliés de l’Etat.

« Nos enfants ont grandi dans la misère, ont vécu dans le froid, dans l’insalubrité, dans la chaleur et les canicules torrides de Tizi-Ouzou, dans la poussière et l’exigüité des lieux. On a tout vu dans ces logements et on ne sait pas encore combien va durer ce cauchemar », a déclaré en colère une habitante du CRA.

Leur drame risque de perdurer effectivement. Aucun responsable ni élu n’est venu s’enquérir de leur situation pour le moment.

Saïd F

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici