Commémoration de l’assassinat de Matoub Lounès : Le wali d’Alger refuse de rendre hommage à Matoub

28

ALGER (Tamurt) – La demande de la fondation Matoub Lounès et de l’association Taghzout a été rejetée. Des activités culturelles devaient se dérouler à la salle Atlas d’Alger centre, mais les autorités de cette ville et le ministère algérien de l’intérieur ont affiché un niet catégorique sans aucune explication.

Tamurt-info s’est procuré le document signé des mains du wali d’Alger qui atteste de son refus de voir ce genre d’activités se dérouler dans sa ville !

« La wilaya d’Alger et le ministère de l’intérieur empêchent et refusent catégoriquement le déroulement de la journée culturelle en hommage à Matoub Lounès prévue le 24 juin 2014 à la salle Atlas. Nous avons essayé d’avoir l’autorisation même avec d’autres agréments d’autres associations, mais ces derniers ne voulaient pas donner cette autorisation, alors que l’ONCI nous à donné l’accord pour la salle. c’est une grande atteinte aux libertés d’expression », a déclaré Bouzid Ichalalene, le président de l’association Taghzout, initiateur avec la fondation Matoub Lounès de cette action.

« Cette interdiction est “une décision politique », « Matoub Lounès dérange toujours et nos autorités refusent que sa mémoire soit réhabilitée. Il est, pourtant, un chanteur algérien avant d’être kabyle (sic) », a ajouté Bouzid Ichalalene dans sa déclaration rendue publique hier. Ainsi, les kabyles algérianistes sont réduits à quémander, à ruser en passant par d’autres agréments et à éternellement s’indigner des atteintes à la liberté d’expression, comme si l’Algérie arabo-islamique leur avait un jour caché sa ferme volonté d’éradiquer les amazighs d’une manière générale et les kabyles en particulier.

Le wali d’Alger a autorisée toutes les activités culturelles à toutes les associations algériennes et étrangères, surtout aux association a caractère religieux, sauf à celle liée à Matoub Lounès. Ce grand chanteur kabyle, assassiné par le DRS le 25 juin 1998, dérange toujours et ni son nom ni ses admirateurs ne sont les bienvenus en dehors de la Kabylie.

Saïd F

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici