Saison estivale : Vers la privatisation des plages ?

5

KABYLIE (Tamurt) – Si chaque année, la population s’y oppose, des personnes influentes reviennent à la charge afin de s’accaparer les plages et de commercialiser la baignade. Certains ont la main mise sur les parking et d’autres sur les buvettes qui affichent des prix exorbitant. Un simple stationnement revient à 400 dinars. Certaines plages sont partiellement privatisées.

Afin d’exploiter au maximum le vacancier, des proches d’élus locaux installent même des parasols sur toutes les plages pour les louer toujours à prix forts. « Nous n’avons que les plages. Nous sommes de simples citoyens et nous ne pouvons pas nous offrir de voyages à l’étranger. Ces derniers temps, même ces petites plages sont squattés par des voyous et la mafia locale. On nous oblige à louer un parasol pour accéder à la page ! C’est du chantage ! » dénonce un habitant de Makouda.

Les pauvres citoyens qui n’ont pas les moyens d’aller ailleurs se demandent pourquoi les autorités locales n’interviennent pas pour mettre fin au squat des plages.

« En Tunisie, ils ont privatisé les plages, mais là c’est une autre paire de manche. Les plages sont beaucoup plus spacieuses et équipés les touristes pour les Tunisiens. Mais chez nous, les plus beaux endroits sont confiés à la merci des petits voyous », regrette notre interlocuteur.

Saïd F

5 COMMENTAIRES

  1. Sur la route de Tichy a la sortie de Vgayet une de ces plages privees appellee PLAGE FAMILIALE! Qui les a autorise? le terrain en face de la plage peut etre prive mais la plage ne peut l’etre.

  2. stl, si c est soit disant plagiste ont des autorisations pas de problème, maintenant si ils n’ont pas , il faut pas payer les parkings et les parasols c est aussi simple que sa

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici