Le ministre algérien du culte reconnait que ne pas jeûner est un droit

0
Liberté de culte
Liberté de culte

Les militants qui combattent pour la liberté du culte et de conscience viennent de remporter une première victoire.

Lors de son passage au forum du quotidien « Liberté » le ministre des affaires religieuses d’Algérie a déclaré que ne pas jeûner est un droit.

Il faut immuniser la société contre toutes ces dérives qui ciblent tous les pays musulmans, a-t-il prévenu, ajoutant qu’il s’agit d’une invasion émanant de pays occidentaux dont le but est de discréditer le discours religieux modéré.
Mohamed Aissa a tenu à rappeler que près de « 230 imams qui véhiculaient des discours religieux radicaux ont été sanctionnés après leur refus d’accomplir la prière sur les victimes du crash d’avion militaire survenu en début d’année dans la wilaya d’Oum El Bouaghi ».

Il est utile de rappeler que ce jeudi, à 11 heures, a eu lieu, à Tizi-Ouzou, un rassemblement pour les libertés du culte et de conscience et le samedi, un rassemblement similaire sera organisé à Aokas, dans la wilaya de Bougie.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici