Le festival de la honte a commencé hier à Tizi-Ouzou : 10 milliards de centimes pour 4 jours de festival Arabo-africain !

14

CULTURE (Tamurt) – C’est le scandale de trop ! Le festival dit Arabo-africain de danse folklorique, organisé chaque année par la direction de la culture, a débuté à Tizi-Ouzou . Une insulte de trop pour la Kabylie. Il prendra fin le 10 de ce mois.

Pour quatre jours de danse, le ministère de la culture dépensera 10 milliards de centimes. C’est le moment de récompenser les starlettes qui ont fait campagne pour Bouteflika en Kabylie et une occasion pour les responsables de ce secteur de détourner l’argent comme à l’accoutumé, le tout agrémenté par l’invitation de leurs copines dans des hôtels huppés de Tizi-Ouzou.

C’est la fête pour les opportunistes et les voleurs de tout acabit. « On ne sait pas exactement ce que ce festival va nous coûter, peut être deux trois ou quatre milliards de centimes », avait déclaré à la presse locale El Hadi Ould Ali, commissaire de ce festival. Une déclaration qui atteste à elle seule comment les milliards sont jetés par la fenêtre par le régime. Même les élus locaux ne peuvent pas vérifier le manteau exact de cet évènement qui se veut une énième imposition de la culture arabe en Kabylie.
Une autre manière d’humilier cette région et sa culture chez elle !

« Une moyenne de 10 milliards de centimes sont débloqués chaque année pour cette occasion par la direction de la culture. En plus des 8 milliards du ministère, les subventions de l’APW et du sponsoring, plus de 10 milliards sont partis comme ça en espace de 4 jours », nous a déclaré un élu à l’APW de Tizi-Ouzou.

Les supplétifs du régime, environs 600 personnes, sont pris en charge dans les hôtels de Tizi-Ouzou. Ils mangent, ils dorment, ils se baladent et cerise sur le gâteau, les responsables et certains élus trouvent une meilleure occasion de passer des meilleurs moments avec leurs maîtresses dans les hôtels de luxes de Tizi-Ouzou.

La facture est réglée par l’argent de contribuable. Dieu seul sait combien les associations culturelles de Tizi-Ouzou souffrent de moyens les plus élémentaires et n’ont bénéficié d‘aucun centimes depuis leur création en dépit de leur anticivisme en faveur de la culture Kabyle !

Saïd F

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici