La femme d’Ebossé a exigé de couvrir le cercueil de son mari avec un drapeau kabyle

29

KABYLIE (Tamurt) – L’épouse d’Ebossé a exigé que le cercueil de son mari soit couvert d’un drapeau kabyle au moment de son rapatriement vers son pays natal, le Cameroun (Douala). Son vœu est exhaussé. C’est un signe d’amour et de reconnaissance de cette camerounaise envers le peuple kabyle et les vrais et authentiques supporters de la JSK.

Un geste qui dit long sur l’hospitalité des Kabyles et leur amour et attachement envers leurs frères Africains de tout le continent sans aucune exception : Recouvrir la dépouille mortelle d’Albert Ebossyé de l’emblème qui représente les couleurs de la Kabylie et des Imazighens ! Une exigence qui restera gravée dans les anales de l’histoire du pyas Kabyle ! « Je demande au GPK de baptiser le plus grand stade de la Kabyle au nom d’Albert Ebossé Bodjongo à l’avenir », nous dira un supporter de la JSK qui a juré de ne plus remettre ses pieds dans le stade de Tizi Wezzu tant que Hannachi est à la tête de ce club.

Les déclarations de l’honorable épouse d’Ebossy est une réponse à tous les extrémistes arabes qui veulent accuser les Kabyles de racisme ou de violence !
Il suffit pour ces gens là de voir combien d’étudiants d’Afrique noire qui sont inscrits dans les universités de Tizi Wezzu et de Vgayet pour fuir le racisme et l’austérité des autres villes algériennes. Il suffit juste de voir les déclarations des autorités algériennes, notamment les responsables sportifs, lors de la dernière coupe du monde, qui ont dédié les « défaites et la petite victoire de leur équipe nationale » au monde arabe, en snobant tous les Amazighs et tous les Africains.

Ce jour-là, le GPK a déclaré officiellement que le peuple kabyle supporte les équipes noires Africaines comme le Nigeria. Chapeau bas pour Madame Ebossé. Elle aussi mérite une statue en Kabylie comme notre Kahina ! au dernière nouvelles, l’entraîneur de la JSK, un belge, a démissionné. d’autres joueurs comptent lui emboiter le pas!

Saïd F pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici