Coopérative apicole et de services de la wilaya de Tizi-Ouzou – Fin de grève des travailleurs

1

Comme nous l’avons fortement conjecturé (voir notre édition de jeudi dernier), les travailleurs de la coopérative apicole et de services de la wilaya de Tizi-Ouzou (CASwTO) ont repris le travail hier.

Cette fin de grève laquelle a commencé, rappelons-le, le 12 août dernier, est justifiée par l’accord auquel les deux parties en conflit, à savoir l’employeur d’un côté et les travailleurs de l’autre, sont arrivés jeudi dernier à l’issue d’une réunion.
Selon l’accord en question, mentionné sur un document officiel et dont nous détenons une copie, le gérant, M. Achour Maâmes en l’occurrence, s’est engagé à satisfaire pas moins de sept points de la plate-forme de revendications établie par les travailleurs.

L’employeur s’est engagé en premier lieu à payer 05 jours des 19 journées de grève observées par les travailleurs. Le second point porte sur l’engagement du gérant à effectuer dans les plus brefs délais la mise à jour des déclarations CNAS et le versement de la cote part ouvrière. Le troisième point porte sur la non reconnaissance de l’employeur du non versement d’arriérés de salaires aux travailleurs, et, par conséquent, son engagement à l’établissement de reconnaissances individuelles de dettes au titre des années 2011, 2012, 2013 et 2014, et ce au terme du mois de septembre 2014. Le quatrième point porte sur l’engagement de l’employeur à verser régulièrement des salaires à terme dès le mois de septembre 2014. Le point suivant porte sur l’engagement du gérant à commencer le versement des arriérés de salaires à compter de janvier de l’année 2015, et ce à concurrence de deux mois de salaires par mois, c’est-à-dire un salaire travaillé au présent, plus un salaire pour le mois travaillé antérieurement. Le sixième point porte sur l’engagement de l’employeur à assainir vis-à-vis de la CNAS la situation des travailleurs en position de mise en disponibilité. Le dernier point enfin porte sur la validité de l’accord conclu entre les deux parties (employeur et travailleurs) quel que soit les modifications que connaîtront les statuts de l’entreprise.

Notons enfin que les deux parties ont, d’un commun accord, décidé de mettre une copie du document portant leur accord à la justice et à la direction de l’inspection du travail de la wilaya de Tizi-Ouzou. En somme, un conflit qui, par le dialogue mûr et réfléchi, a fini par trouver une solution juste et durable.

1 COMMENTAIRE

  1. « wilaya de Tizi-Ouzou »

    vous ne serez jamais crédibles avec cet islamo-araberie qui vous colle à la peau et vous empêche de bannir les « wilaya », les « beni-machin » etc.

    ce faisant, vous insultez la Kabylie de mes ancêtres et c’est pourquoi je vous vomis.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici