Akbou : Situation explosive pour une affaire de décharge

5

BOUGIE (Tamurt) – Les citoyens des deux communes voisines d’Akbou et Amalou ont failli s’affronter pour une histoire de décharge. En effet, la décharge de Biziou, dans la commune d’Amalou, est utilisée, non seulement par l’APC d’Amalou, mais également par les services de la mairie d’Akbou.

Les habitants de Biziou où se situe la décharge, ne veulent plus que la commune d’Akbou déverse ses ordures, estimées à quelques 50 tonnes par jour.
Cette situation a obligé le wali à intervenir en réunissant, dans la soirée de mardi, les élus des deux communes pour essayer de trouver une solution au problème.

La situation a failli dégénérer. Les habitants du village de Biziou refusent l’accès aux camions de collecte d’ordures de la commune d’Akbou alors que les citoyens de cette dernière, énervés par l’absence des camions d’ordures, ont dispersé leurs ordures ménagères à travers les coins de la ville en signe de protestation.

Akbou est devenue, l’espace de quelques jours, une décharge géante.
Les ordures ont envahi la ville d’Akbou sans pour autant trouver une solution entre les parties antagonistes.

Lors de la réunion présidée par le wali, ce dernier s’est engagé à fermer définitivement dans un délai d’un semestre la décharge de Biziou.
Les élus de la commune d’Akbou ont été sommés de prendre en charge l’aménagement de cette décharge pour permettre sa réouverture et programmer, avec les services de la direction de l’environnement, des séances de travail pour la réalisation d’un centre d’enfouissement technique afin de mettre un terme aux problèmes des ordures ménagères dans les deux communes.

En réalité l’affaire de la décharge sauvage d’Akbou n’est pas nouvelle. Elle dure depuis plusieurs années et l’explosion a eu lieu ces jours-ci.

Amaynut

5 COMMENTAIRES

  1. Depuis quelques temps, tous ou presque tous les articles inhérents à ce problème citent « décharge de Biziou sur le territoire de la commune d’Amalou ».

    Il est à préciser que cette décharge créée en 1983 dans un cadre purement provisoire se situe sur le territoire de la commune d’Akbou. Cependant, elle a été implanté envers et contre tous à quelques dizaines de mètres des premières habitations du village de Biziou rappelons le qui est la plus grande agglomération de la commune d’Amalou en matière de population.

    La contestation trouve sa source dans le fait des incinérations permanentes portant atteinte à la santé des habitants de ce même village.

  2. Il y a un incinérateur industriel a la zone d’activité de taharcht a Akbou capable d’absorber les déchets de toute la wilaya mais son propriétaire Mr Hamitouche bute toujours contre le refus des autorités de lui octroyer le marché de la collecte des ordures !!!

  3. Ce ne sont là que la multitude de bombes à retardement que le pouvoir criminel à poser. Il attend le moment propice pour allumer la mèche pour enclencher l’explosion. Ce seront des citoyens Kabyles qui servirons de munition en s’entretuant entre eux. En tout cas le pouvoir est prêt à tout pour abattre tout projet qui vise l’émancipation du peuple Kabyle. Ce qui est navrant est de constater que nous ne sortons toujours pas de notre léthargie pour prendre conscience des dangers qui nous guettent.

  4. C’est ça la Kabylie!!! Lanetsnagh af yizzane nnegh, on ne peut même pas les gérer
    Azvellennegh usnezmir ara, on cherche l’indépendance, attas attas mazal l’hal ayaqvayli

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici