Bouaziz Aït Chebib : « La langue kabyle a besoin d’un Etat et non d’un statut »

12
Bouaziz Ait Chebib
Bouaziz Ait Chebib

KABYLIE (Tamurt) – Hier, le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) a organisé une conférence-débat qui a durée près de trois heures à Alma n Divan, commune de Tibane, aarch at Weghlis, Les conférenciers, le président du MAK, Bouaziz Aït Chebib ainsi que le Secrétaire national à la promotion de la langue et de la culture kabyle, Razik Zouaoui, ont développé une communication axée sur quatre volets : l’identité, l’école, la sécurité, et l’économie.

Le président du MAK a décortiqué chacun de ces sujets et a démontré, à chaque occasion, la nécessité du peuple kabyle de disposer de lui-même et de bâtir son propre État.

Devant une assistance attentive, en évoquant l’école, Bouaziz Ait Chebib lancera : « la langue kabyle a besoin d’un Etat et non d’un statut » et d’enchainer : « l’Etat algérien et son ministère de l’éducation ont confectionné un programme de telle sorte à faire fuir les kabyles de leur langue maternelle.».

Sur une question d’un participant, le numéro un du MAK déroulera les options d’une autodétermination ainsi que la nécessité du passage de l’autonomie à l’autodétermination en rendant la parole au peuple Kabyle ou il dira « nous avons confiance en l’aspiration de tout kabyle de vivre dignement. » et d’affirmer : « Le Kabyle est de nature libre. Quand il espère l’union des deux partis FFS et du RCD, ce n’est pas parce que ce sont des formations démocrates mais simplement parce que ce sont des partis KABYLES. »

Le Secrétaire national à la promotion de la langue et de la culture kabyle, Razik Zouaoui, à son tour, marquera l’exigence « de donner un prénom kabyle à nos enfants » et d’ajouter « un prénom dont l’enfant serait être fier, est un droit. »

Plusieurs questions ont été posées pour cette première sortie du MAK dans la localité. Le débat fut riche, fructueux et participatif. Avant de repartir, le président est revenu sur la conférence nationale kabyle (CNK), prévue, rappelons-le, pour la journée du 31 octobre 2014, en invitant tous les présents à y prendre part, ainsi que tous les kabyles soucieux de redonner au pays kabyle sa souveraineté dont les deux partis kabyles RCD et FFS.

Ikhtus pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici