« C’est Boumediene qui a ordonné l’assassinat » : Commémoration du 44ème anniversaire de l’assassinat de Krim Belkacem

30

ALGÉRIE (Tamurt) – Le samedi, 18 octobre, un recueillement et dépôt de gerbe de fleurs sera prévu sur la tombe du martyr au carré des martyrs à El Alia. Le départ aura lieu du chef lieu d’Ait Yahia Moussa, la commune natale de Krim Belkacem. Le dimanche 19 octobre, une conférence ayant pour thème « Krim Belkacem, le combat pour la démocratie » est programmée au petit théâtre de la maison de la culture Mouloud Mammeri. La conférence sera animée conjointement par M. Belkacem Babaci, président de la fondation Casbah et le Dr. Mohamed Maiz, ancien secrétaire général du Mouvement Démocratique pour le Renouveau Algérien (MDRA), parti fondé par le feu Krim Belkacem et dissous par le pouvoir algérien durant les années 90.

Dans une conférence précédente sur le combat de Krim Belkacem Dr. Maiz avait déclaré « Si la France a une responsabilité passive de l’assassinat de Krim ordonné par Boumediene, la RFA avait une responsabilité active, en laissant entrer 4 personnes qui sont allés à la rencontre de l’ex chef de la wilaya III, puis les laisser quitter le pays sans aucun problème. »

Né le 15 décembre 1922 à la commune d’Ait Yahia Moussa au village Tizra-Aissa en Kabylie, Krim a été assassiné dans sa chambre d’hôtel à Frankfort en Allemagne le 18 octobre 1970. Un des leaders de la révolution algérienne, surnommé par les français « le lion des djebels ».

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici