Pour exiger la prise en charge des clandestins africains : La population de Bougie observe un sit-in devant le siège de la wilaya

4

BOUGIE (Tamurt) – Des clandestins africains ont envahi Bougie, à l’instar d’ailleurs des autres wilayas. Ces derniers se sont spécialisés dans la mendicité et semblent s’y retrouver.
Mendiant la journée à travers les différents quartiers de la ville, le soir ils se retrouvent dans leur refuge de fortune, situé au quartier dit Edimco, où y ils passent la nuit.
Cela dure depuis plusieurs mois sans que les autorités n’interviennent.

Les citoyens, embarrassés par la présence de ces réfugiés, fuyant la guerre au Niger et au Mali, ont voulu crier leur ras-le-bol. Lundi, les militants des droits de l’homme, les représentants d’Amnesty International et ceux de la société civile de la région de Bougie ont observé un sit in devant le siège de la wilaya pour dénoncer le mutisme des autorités.

En prenant la parole devant la foule nombreuse, les intervenants ont reproché au pouvoir d’Alger d’avoir laissé ces migrants subsahariens entrer en Algérie pour les abandonner livrés à eux-mêmes dans la rue.
Ils ont tenu à rappeler que tout état qui se dit de droit devait respecter le statut des réfugiés en les prenant en charge en attendant de trouver une issue à leur situation.

Il y a quelques mois de cela, le wali de Bougie, en intervenant sur les ondes de la radio locale, avait déclaré qu’il attendait les instructions du ministère de l’intérieur où une commission a été installée pour étudier le cas des ces réfugiés, afin de réserver une suite à ceux qui sont recensés dans la wilaya.

Ils seraient plus de trois cents, entre jeunes, vieux et bébés des deux sexes à arpenter les différentes artères de la ville de Bougie à longueur de journée.

Amaynut

4 COMMENTAIRES

  1. Quelle guerre y a t’il au Niger et au Mali? Il faudrait vous renseigner monsieur le journaliste, les opérations militaires sont terminées depuis un an au Mali et selon l’Office onusien des Réfugiés pour L’Algérie:
     » La situation au Mali n’a pas provoqué de mouvements massifs de population vers l’Algérie. Cependant, quelques centaines de Maliens se seraient installés dans un camp à la frontière géré par le Croissant-Rouge algérien, tandis que d’autres ont trouvé refuge dans des familles d’accueil. Le HCR se tient prêt à offrir une assistance, si nécessaire, selon l’évolution de la situation au nord du Mali en 2014. »
    Source: http://www.unhcr.fr/pages/4aae621d59b.html
    L’Onu seul organisme habilité à reconnaitre la qualité de réfugié de guerre ne reconnait pas ces mendiants professionnels comme réfugiés, c’est donc qu’ils ne sont pas des réfugiés mais des imposteurs. Ils ne sont pas même à la recherche de travail, tout ce qu’ils veulent c’est se faire prendre en charge intégralement par les Algériens toute leur vie durant.
    Et il y a des ennemis de leur propre pays qui se plaisent à tromper les Algériens pour leur faire avaler une invasion massive de l’Algérie par des millions de Subsahariens, comme en Europe désormais à genou et pour les mêmes raisons.
    Tous les Algériens ne sont pas des imbéciles et savent leur indiquer la porte de sortie. Mais allez savoir pourquoi ces gens s’obstinent à prendre la direction de la Kabylie où les pauvres Kabyles se font complètement gruger.

  2. Azul.
    Au jour d’aujourd’hui franchement la kabylie n’a pas les moyens d’accueillir
    ces misérables dans son territoire,il faut les renvoyer ailleurs hors de la
    kabylie.
    Desolé mais notre pays kabyle est déjà pauvre…….

    • Je ne suis pas du tous d’accord avec toi, au contraire il faut les accueillir, leur procurer de quoi ce nourrir et vivre un temps soit peu dignement.
      Montrons au monde entrer que nous ne sommes pas comme les arabes racistes qui chassent et battent les réfugiés, il faut montrer notre solidarité à nos frères Africains.
      Les ane-geriens si prompt à manifester pour les terroristes du Hamas et leur « frères arabes » palestiniens, et bien montrons notre différence, notre intelligence, notre organisation, cherchons un terrain suffisamment grand en dehors de la ville et montons des tentes pour y faire un camp de réfugié avec l’aide des ONG international, que les médecin Kabyles viennent une fois par semaine examinés les réfugiés….bref mettons l’état racistes arabo islamico mafieux devant le faite accompli et montrons ce qu’est le nif Kabyle s’il existe encore.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici