Guerre de libération en Algérie 1954-1962: Les Oulémas collaboraient avec la France coloniale

39

ALGERIE (Tamurt) – La guerre de libération de l’Algérie de 1954-1962 n’a pas encore livrée tous ses secrets à cause de la confiscation de la vérité historique par le clan d’Oujda qui a pris le relais.

Hormis les Kabyles qui se sont engagés corps et âme dans cette guerre, toute l’Algérie avait tourné le dos à l’appel du Djurdjura du 1er novembre 1954. Pis encore, les organisations de masse des populations arabes ont même pris position pour soutenir l’armée coloniale.

C’était le cas de la fameuse organisation dite des Oulémas , dont sont originaires toutes les mouvances islamistes de nos jours. Tamurt.info s’est procuré un document officiel de cette organisation et un numéro de son journal, « Essouna », datant de novembre 1954 et qui attestent clairement du soutien de cette organisation islamiste aux autorités coloniales.
C’est une vérité historique que personne ne peut réfuter car des documents authentiques l’attestent et ne s’agit nullement de thèses ou de témoignages quelconques. « Nous ne sommes pas des ennemis de la France et nous n’activerons jamais contre ses intérêts. Au contraire, nous tâcherons à lui faciliter la mission de civiliser le peuple Algérien et islamiser toute la nation », lit-on à la une du journal « Essouna », au lendemain du déclenchement de la guerre de libération par les Kabyles en novembre 1954.

Il fallait l’intervention du leader de l’époque, Abane Ramdane, pour que cette organisation cesse son soutien à la France en …..1957 ! Abane avait même procédé à quelques liquidations physiques pour voir Larbi Tbessi, l’un des chefs de cette organisation Islamiste pro-française, de se repentir et soutenir la révolution juste politiquement mais sans aucun engagement politique au moment où les Kabyles tombaient comme des mouches pour libérer l’Algérie.

D’autres exemples attestent que durant cette guerre contre la France, il n’y avait que les Kabyles qui se sont sacrifiés. La véritable histoire sur cette période n’est pas encore rédigée.

Saïd F.

39 COMMENTAIRES

  1. Salam Alikom
    Je pense respectueusement que les avis sont aberrants et subjectifs….Dommage.
    Commençant par les résistances populaires qui ont procédé la révolution de novembre, Émir, Mokrani, Sid Echiekh,…. Etc d’où sont ils sortis ? Tous de la kabylie ou kabilie… Je ne sais pas trop 🙂 une région mineur toute comme toute les autres en Algérie.
    L’appel du premier novembre été claire. La République est fondée sur les principes arabo_islamiques.
    Et si certains reprochent aux oulemas d’être assimilationists alors qu’ils sont l’élite de légion étrangère avec excellence….

  2. 0 propos du document.

    Je pense qu’il aurait été plus pertinent de publier la photo de l’article en lui même ou la photo de la une de ce journal que j’ai vue personnellement. Pour de voir de mémoire et preuve aussi . Mais vous aussi faites preuve de rétention de preuve voilà ce que je peux dire. Mais au fait cet article a été publié en 1933.

  3. azul

    En lisant votre article, j’ai l’impression que la dictature intellectuelle pronée par le FLN est inscrite dans votre discours. Oui les ulemas sont le produit de la France, tout le monde le sait mais de là à affirmer que seuls les kabyles ont combattus contre l’occupant c’est jouer le jeu du néocolonialisme.
    N’oublions pas que l’assimilationnisme était en grande partie dirigé vers la kabylie ce qui explique la grande scolarisation de la région et de sa francisation.
    Vous voulez confisquée l’histoire comme l’a fait le FLN .
    Reveillez vous, cessez d’accuser, construisez donc le present car c’est lui qui fera notre futur.
    nous sommes encore colonisés….
    J’en ai assez de lire ce tas d’inepties qui justifie le pouvoir et l’adage : Divisez pour mieux régner.
    Publiez donc ce texte des ulemas, ce sera un acte plus constructif. tanemmirt.

  4. Une difamation totale Mr. Said, le dit article date de juillet 1933 est le journal essouna fut arrete par les autorites francaises apres queques numeros (apres 2 mois seulement). 1354 est la date higri. Apres 2 mois d appartion le journal assouna fut remplace par Achria qui a connu le meme sort apres qulque mois. Arreter de dire des blagues et soyez objectif dans vos écrits.

  5. Paler des OUlemas est une chaoses, et dire que seulement les Kabyles se sont sacrifiés est un mensonge. IL ya aussi nos fres des Aures qu’il ne faut pas oulbier….eux aussi ont payé un prix tres fort!
    De grace, Said F. soit un peu juste et ne fait pas passer ta couleuvre partout!

    • Mais, c’est faux ! Il n’y a pas de couleuvres du tout. C’est une verite’, trop longtemps mise de cote’ pour le sacro-saint de construire une nation – ce qui s’avere une utopie. Il arrive un moment ou il faut reguarder les choses en face. Ils ont peut-etre fait de la resistance, mais jamais initie’ ou conduit la guerre. Ia prise d’armes n’a commence’ que lorsque les francais ont commence’ a envahir la societe’, l’economie et le territoire Kabyles – Apres avoir sejourne’ 1 siecle ailleurs…

      • Ne jamais regarder et juger le passé avec les yeux du présent . Meme si les ulemas n’avaient pas comme le PCA ou l’UDMA rejoint les rangs du FLN, cela ne veut rien dire . Ferhat Abbas est devenu malgré son parcours le président du GPRA. Messali a évolué dans l’autre sens. D’un point de vue historique et pas politique , vos arguments sont nuls.

      • Je commence par répondre à Mme/Melle Bahia Zirout: Vos allégations sur des sujets aussi sensibles sont inacceptables ,la part des kabyles pendant la guerre de la supposée indépendance( je dis bien supposée car une indépendance véritable c’est le recouvrement de la liberté ,notamment celle de penser,parler ,travailler dans sa langue naturelle en un mot comme disait si bien Jean Amrouche ,habiter son nom ,nous en sommes trés loin nous les kabyles) n’a pas été grandissante ; les kabyles ont été les initiateurs ,les maquis en kabylie remontent à 1947. A la réunion des 22 en juillet 1954 Boudiaf disait « il n’est pas possible d’envisager quoique ce soit sans la kabylie ,vu la qualité de son encadrement MILITAIRE ET POLITIQUE » (Boudiaf :Ou va l’algérie »).Dans » ses mémoires d’un combattant » paru dans le début des années 80 Hocine Ait Ahmed en tant que membre du bureau politique du PPA-MTLD affirme que sur les 14000 militants que comptait ce parti à cette époque ,les années 40, 11000 étaient en kabylie mais il ne précise pas sur les 3000 restants le nombre de kayles notamment à Alger (ville presque exclusivement kabyle à l’époque , les Didouche ,Bouchafa ,Yacef Sadi et j’en passe…) et dans l’ouest où vivait une forte communauté kabyle dont les miens propres (Ait -Hamouda le colonel Amirouche vivait à Oued -Rhiou, Idir Ait-Amrane àTiaret, Laliam à Relizane , Issad à Oran et j’en passe encore ).
        Enfin je livre à votre sagacité ces mots de Benjamin Stora dans La gangrène et l’oubli page 211 « dés 1962 ,lorsque la guerre d’Algériese termine officiellement,lorsque le SOLDAT français rentre des AURES ou de KABYLIE et la famille »pied-noir » d’Oran, » les majuscules sont de moi, ces mots ont une signication , le soldat est revenu de Kabylie ou des Aurès et d’Oran on a retenu « ya zouaoua ouach bikoum maâ frança » mais et c’est vrai l’Ouest s’est rattrapé après le cessez le feu en s’attaquant à des civils pied-noirs sans défense , comme disent les voyous « chapeau les mecs » et en en Kabylie malgré les ravages commis par l’armée il n’y pas eu UNE seule exaction contre les Européens.Les kabyles ont fait la guerre d’homme à homme la lâcheté nous était inconnue.
        Falsifier l’histoire comme vous le faites sous n’importe quel prétexte ( union, égalitarisme…) est un crime.
        Enfin j’arrive aux propos de Mr Said .F:D’emblée si le but de votre information est de faire le lien entre le s Abassi Madani, Ali Belhadj et autres avec Abdelhamid Ben-Badis, Cheikh El-Okbi ,Tewfik El Madani Larbi Tebessi, Moubarek El Mili , vulgairement « vous avez mis. à coté de la plaque ».Ces derniers que vous soyez d’accord avec ce qu’ils ont dit et pensé ou non n’a aucune espèce d’importance.C’étaient des intellectuels de haut niveau ,des humanistes , les associer à des analphabètes infra humains du F I S est la preuve du manque de discernement voire une méconnaissance totale de ces questions. Pour d’autres raisons je vous livre ces réflexions de ces oulémas, elles méritent réflexion.Dans les années 30 à Paris Fodil El Ouartilani explique aux Algériens que « demander le rattachement à la France,ce n’était pas apostasier » et que « avant de parler d’indépendance,il fallait obtenir une indépendance morale au moyen d’une instruction religieuse ».Puis les 17 et 18 janvier 1957 le congrès des oulémas tenu àTlemcen sest adressé à Tewfik El Madani qui venait de rallier le feuleuneu: »Dites nous si les méfaits de la ne sont pas préférables à la bestialité de la lutte.Nous préférons quant à nous,aux meurtres,l’avenir et l’éducation de nos enfants ». Quant à moi personnellement je préfère ces discours à ce chant que chantaient les femmes dans le pays des Igawawen « ihh a messali thavardha ou romi a teghli » je ne parle pas des « mohamed oudhem is dh melal » « imjouhadh » « fi sabil llah » »l’djneth ats nekkchem »(Farid Ali ) et là je dois dire n’ekk chmits comme il faut.
        En toute fraternité à Said F et salutations à asafu.
        HONNEUR A LA KABYLIE INDEPENDANTE ET MAGNIFIQUE.

      • Toujours à l’adresse de Bahia Zirout . Pour convaincre les incultes et /ou les imbéciles vous citez péniblement 04 noms d’anciens militants -militaires , vous me ramenez à l’époque « bénie » du lâche sanguinaire Boumediène que ne citez pas , cela me surprend ; à son époque on disait le peuple Algérien s’est  » soulevé comme un seul homme » ,c’est une version de l’histoire pour les demeurés.
        La Kabylie ,elle madame, a donné à elle seule huit (08) colonels de résistance soit plus que TOUTES LES AUTRES REGIONS D’ ALGERIE REUNIES. IL s’agit de KRIM BELKACEM (PREMIER MAQUISARD de 1947) , AMAR OUAMRANE ( 1er chef de la wilaya 4 ,la région de Blida ,il a pris en charge cette région à la suite de la défection des quelques bldéens dirigés par Souidani Boudjema ,ils se sont « dégonflés » la veille du 1er novembre et Ouamrane a dû palier à la dernière minute avec 200 maquisards Kabyles),AMIROUCHE ATH -HAMOUDA , MOHAND OULHADJ , SLIMANE DEHILES alias SI SADDEK ,ZAMOUM alias SI SALAH ( 2em chef de la wilaya 4 ), MOHAMMADI-SAID , enfin ALI MELLAH (fondateur et 1er chef de la wilaya 6 ou le sud ,ce colonel a été assassiné par qulqu’un qu’on appelait Si Cherif qui disait aux habitants de la région « plutôt le colonialisme français que ces Kabyles »
        Ali Mellah et tous les maquisards Kabyles qui l’ont accompagné ont été assassinés par « leurs frères algériens  » chah a leqvaïl chah).
        Pour ce qui est de la guerre elle même pour votre gouverne madame ou mademoiselle la Kabylie a été la seule région à affronter FRONTALEMENT les troupes de l’ armée française , la Kabylie a dépassé le stade de la guerre révolutionnaire de par la détermination , la conviction le courage et l’intelligence de ses hommes.
        Les colonels Kabyles ont gagné leurs galons sur le terrain de la guerre , face à l’armée de la 3ème puissance du monde de l’époque.
        Pour terminer Mme ou Melle votre angélisme n’ est qu’apparent , il cache trés mal votre anti-kabylisme sournois.
        Avec mes salutations fraternelles et patriotiques a Saïd . F et à asafu.
        HONNEUR A LA KABYLIE INDEPENDANTE ET MAGNIFIQUE.

    • Qui dit et où avez-vous lu qu’il n y a que les kabyles qui ont fait la guerre?
      Qui’ls en soient plus nombreux et les premiers à prendre les armes,c’est insdiscutable ! Par ailleurs ,pourquoi toujours sortir du sujet pour semer la zizanie?
      Vous ne pipez pas un mot sur les oulémas.

  6. Un texte d’une indigence inouï et qui ridiculise les Kabyles dont je suis . Abane avait rallié l’UDMA, le PCA et les oulémas à la révolution en 1956. pourkoi évoquer seulement les oulemas. Larbi Tebessi , pour votre gouverne a été tué par l’Armée coloniale et son corps à nos jours n’a pas été retrouvé. Etablir un lien de filiation directe entre les ulemas et le FIS n’est pas évident et mérite plus de savoir . Le rédacteur du « texte » n’est pas de la trempe de Harbi ou Stora .
    Si la Kabylie a eu une part grandissante dans le guerre et fut d’abord messaliste en 1954 , d’autres algériens comme Zirout , Lotfi, hassen Khatib, Ahmed Zabana et des milliers de héros tombés au champ d’honneur sont issus d’autres régions du pays.
    Que vous denonciez la politque du pouvoir Algerien sur tous les plans est un fait , voire un devoir mais cessez ce revisionnisme qui nous ridiculisent et lisez un peu plus surtout .

    • Non mr/Mme le fausseur.
      « … Si la Kabyle a eut unepart grandissante… » Comme si la guerre avait commence’ ailleurs et s’est propage’e en Kabylie – alors que c’est le contraire qui est la realite’. Et c’est la seule chose qui a donne’ de la visibilite’ aux marabouts de Kabylie – servir d’intermediaire avec les soumis a la franc-arabie. C’est celle-ci la francarabie qui existait d’avant et ailleurs et non la prise d’armes. En novembre, les soumis-agenouille’s, etaient au ratelier a macher du cochon hallal.

      Une chose est sure cependant, jusqu’a 54, la Kabylie etait une entite’ a-part et distinct geographiquement, economiquement, socialement et militairement – (les attributs de pays – ce que les francais aussi bien ques vourourous a nos jours appele bien le pays Kabyle ou bled Kbyel, non ?!). Bref, Il n’y aurait jamais eut de guerre, si les francais ne s’etaient pas aventure’s a progresser leur colonialisme sur les terres Kabyles.

      Bref, nous ne sommes pas pret a refaire la meme erreure. Nous nous limitons a ce pays(notre pays) justement, tel qu’il continue toujours a se distinguer naturellement, et a lui donner ses propres institutions, que l’administration coloniale a livre’ a ses relais. Cela a commence’ avec des structure de logistiques genre hospitaux, ecoles et routes, mais en 60, la progression a atteint le meme niveau c.a.d. franchit les lignes rouges comme l’a fait la france – les militaires et leurs agences (mosque’es) et leurs brigades s’installent chez nous – apres des generations de trifouillage de la tete de nos enfants a travers l’ecole.

      Les choses ne sauront ni pourront perdurer plus longtemps. Les lignes de demarcations sont clairement etablies et connues de tous. L’algerie arabo-francaise, a su prendre l’avantage militaire moyennant la rente petroliere. Mais celle-ci, arrive a bout de souffle. Meme les pseudo structures sur lesquelles cette bananiere s’appuie, ne reposent que sur la goumandisent de Kabyles. Mais dit-on, l’appartenance raciale, ethnique et territoriale precede toute autre consideration, au moment crutiale.

      Les Algeriens contrairement aux kabyles n’ont d’allegeance authentique. Leur specialite’ c’est la soumission, a quelconque ratelier et teleguide’s a distance, car personne n’ose s’en contaminer. D’ailleurs, meme la france qui s’en servait autrefois, est entrain de revoir ses lois d’immigration et de refuge politique. Eventuellement, il va leur falloir aller brader leurs filles vierges, s’il en reste, chez les Arabes, qui leur preferent d’autres plus exotiques. Quand au petrole – ca, il va falloir traire les chameau… ou les sucer…

    • @ madame  » la morale « , ce que vous appelez un pays n’est rien d’autre qu’une drôle de carricature, voire une farce qui ne peut tromper que les domestiqués (ées). Harbi et stora, avec tout le réspect que je leurs dois, ne sont que des historiens de service. La guerre, c’était avant tout la KABYLIE et les AURES. Connaissez-vous le génèral Bigeard ? N’a-t-il pas dit à une journaliste d’une radio périphèrique française qui l’entretenait sur la guerre d’angiri, qu’il fallait parler de la guerre de KABYLIE ? Autrement dit, la prépondérance de la wilaya 3 sur les autres est indiscutable. Ceux que vous appelez li zangiryan qui ont suivi, l’ont fait malgrè eux. Pourquoi vos hisroRIENs favoris n’ont jamais reconnu que la fédèration de france était composée de 98% de kabyles ? Est-il nécessaire de vous rappeler la fameuse formule acrabe qui disait : WAC BI HUM LEQBAYEL M3A FRANSA… savez-vous qu’après le soulèvement du 20 avril 80, les mêmes disaient : WAC BI HUM LEQBAYEL M3A LHUKUMA ? Alors, s’il vous plait, arrêtez de nous gonfler avec votre algerianisme bidon, insignifiant et votre nationalisme débridé. Et c’est un fils d’un ancien baroudeur de l’aln, mort pendant l’opération jumelle de 59, qui vous le dit.

    • par bahia zirout @
      A ce que je sache le thème de l’article ce sont les oulémas.
      Au lieu de nous parler des oulémas traitres vous accusez les kabyles de révisioniste c’est tellement plus facile.Les kabyles lucides n’ont jamais dénié les faits et les gestes des autres.Et d’ailleurs ,l’histoire est là pour le rappeler.
      Seriez-vous capables de venir nous parler de ses traitres qui ne semblement pas vous déranger mais les kabyles si..Quant a dénoncer le pouvoir et les clans de traitrezeavec leurs alliés on vous a pas attendu pour la faire..Qu’avez-vous àdire du comprtment des oulémas? Apparemment rien..alors cirlculer!!

    • @bahia zirout
      Ceci est un simple rappel des faits aux racistes Kabylophobes Algériens négationnistes et révisionnistes qui aujourd’hui traitent les Kabyles de « harkis »…de « Franco-kabyles » de « fils des pères blancs »,de représentants du » hizb frança » en « Algérie »……etc
      Les petits fils de ceux qui disaient en pleine guerre d’Algérie : »Wech bihoum El-Qbaïls me3a N’sara(les Chrétiens,les Français ndlr)? »,osent aujourd’hui nous traiter de harkis…le monde à l’envers!Sinon, oui personne ne nie que la guerre a débuté dans les Aurès,et qu’elle a été déclenché par les Aurèsiens(Ceux d’avant 1962)en coordination avec les Kabyles tout de même.

  7. Azul,

    Les Uléma ne comprennent que l’appel de la mangeoire; comme leur ancêtre Abdelkader qui, voyant sa foutue émirat perdue pour toujours, a signé des mains et des pieds pour un exil doré. Eux aussi n’ont pas mal profité de la bienveillance des autorités coloniales qui voyaient en eux des rabatteurs de première, et des fabricants de moutons très utiles pour endormir les peuples indigènes de la colonie.

    Aujourd’hui, dans l’Algérie officielle et officieuse de toutes les trahisons et des coups bas, ce sont ces créatures qui ont le droit à la parole au nom de la guerre pour la liberté qu’ils appelle Jihad et au nom de ceux qui se sont sacrifiés pour l’honneur et la liberté qu’ils appelle mujahidin, sur les télés, radios, journaux et dans les écoles du pouvoir usurpateur.

    Mais, après tout, on n’a eu que ce qu’on mérite : nos « héros » ont-ils pensé ou, ne serait-ce qu’évoqué une fois, l’avenir de la Kabylie à l’issue de la bagarre contre les forces coloniales ?

  8. Les Kabyles ont été assez bêtes pour mettre à la tête de l’étoile nord-africaine un arabo-islamiste et le M.A.K., s’il n’y prend garde, pourrait se faire phagocyter par le communisme. Si lutter pour son autodétermination consiste au final à remplacer une dictature islamo-baathiste par une dictature communiste, c’est que les Kabyles ne tirent aucun enseignement de l’Histoire…
    Il serait d’ailleurs bon que le mouvement clarifie sa position sur ce point.

    • @ aza, est-ce que tu as lu les statuts du MAK ? Donnes-toi la peine de te les procurer, de les lire attentivement et je te promets que tu vas arrêter de divaguer. Pour ton information le MAK est appelé à s’auto-dissoudre une fois que la KABYLIE recouvre son indépendance et retrouve sa souveraineté. Il se créera ensuite des partis de toutes les tendances qui seront appelés à concourir pour la prise du pouvoir. Ce seront des éléctions libres qui désigneront nos futurs dirigeants ; on ne va pas faire dans le khorotisme. Compris ?

    • Tout le monde ayant un semblant de bon sens sait que les Oulemas collaboraient avec la France jusqu’à ce que Abane Ramdane mette un frein à leurs ardeurs. Ironie du sort en 1936 dans un discours fait au stade du 20 aout au ruisseau ils ont demandé l’assimilation, et en 1957 c’est dans un appartement des bâtiments les 14 juste dans la rue qui descend de l’actuelle maire Mohammed Beluizdad (ex:ruisseau) et qui fait face au même stade qu’ils ont été remis au pas par Abane Ramdane, et ont rejoint le le FLN après dissolution de leur mouvement qui était un préalable exigé par Abane Ramdane. Tout comme tout le monde sait qu’ils ont plus passé leur temps et dépensé leur énergie à combattre tous les mouvements nationalistes, en particulier le PPA en suite le MTLD. Mais je pense qu’il serait honnête de monter les documents cités dans votre article. Sinon il ne jouira d’ aucune crédibilité.

  9. Chers kabyles.

    Vous comprenez maintenant pourquoi la France officielle soutient le régime algérien arabo-islamique et s’oppose farouchement aux velléités politiques kabyles.

    Les ulémas et le régime actuel ont la même matrice idéologique dont la quintessence est l’assimilation à la France  » dans un cadre musulman « .

    Les Kabyles ont libéré l’Algérie, dites-vous et donc il est normal que la France dise aujourd’hui : << bien fait pour leurs gueules >>, n’est-ce pas ?

  10. Mais bein sure . Les ulemas avec a leur tete le traitre benbadis etaient en 1936 pour le projet de loi Blum-Violette qui devait donner la nationalite francaise a tous les algeriens et algeriennes / cette association de malfaiteurs etait pour le rattachement de l’Algerie a la France. Ben badis allas meme rendre visite au president francais durant la meme annee pour lui lecher les cou^^^les afin de pousser pour le projet. Apres le refus de l’assemblee francaise d’accepter le projet , ces malfaiteurs ulemas feront semblant de changer d’avis, huuuh les raisins etaient amers , mais leur double jeu etait connu. Les islamistes d’aujoud hui sont la progeneture de ces mafieux ulemas et maintenant plus patriote qu’eux , on ne peut trouver mieux mais nous Kabyles on ne devrait pas se lasser berner par ces fachos.

    • Azul.
      Jadis on disait la révolution est créée par des sages, exécutée par des fous et elle
      profite aux lâches.
      L’essentiel aujourd’hui la conscience kabyle est de battir l’état kabyle libre laïc
      et social avec notre langue, identité et culture.
      Vive la kabylie libre et indépendante.
      Vive le peuple kabyle et vive le MAK.

    • Sans la connivence et la complicité des responsables politiques et militaires kabyles, langiri arabo-m izerman n’aurait jamais vu le jour. Si vous souhaitez en savoir plus, taper : doux leurre kabyle, la mecque est dite… et vous serez un peu fixés sur ce qui s’est tramé sur le dos des kabyles. Hormis les oulémalheurs, ces savant de pacotille, il est interessant de signaler que la grande mosquelette de Paris avait clairement opté pour le choix de langiri française. C’était le père de l’actuel récteur qui était aux manettes. Le pire dans tout cela, c’est que les enfants, petits enfants et arrière-petits enfants, toutes ces progènitures des traîtres abdelkader, ben badis, bachagha boualem et consorts veulent aujourd’hui donner des leçons de nationalisme et de patriotisme aux enfants de la wilaya 3. Galilée a découvert que c’est la terre qui tourne autour du soleil, mais il a oublié de préciser qu’elle tourne dans le mauvais sens.

    • Et dire, qu’on les appels les savants..Que seraient-ils s’ils ne l’étaient pas?

      Quand je pense à nos ancêtres civilisateurs et hommes libres d’avant l’arrivé de l’islam qui avaient combattu tant d’envahisseurs sans cesse et durant des siècles; certes avec des trahisons et des manquements, lot de chaque peuple, y compris ceux de notre époque moderne, on ne peut que les encenser, comparés à leurs héritiers islamiques de soumis,hormis Aksil islamisé qui a vite compris les pseudo croyants avec leur dogme esclavagiste pour se ressaisir et emprunter la voie de ses aïeux qui n’ont jamais accepté de se plier aux envahisseurs ainsi que l’honorable Kahina dont nous sommes la fierté. Le plus incroyable dans l’histoire ce sont ses amazighs islamisés qui sont devenus des esclaves et esclavagistes à la fois. car ils ont imposé l’islam par la terreur à leurs frères.
      On peut comprendre que devant une force on se plie mais pourquoi rompre pour toujours et pire encore devenir le serviteurs et le porte flambeau d’une culture avilissante qui vous dénie et renie ce que vous êtes. On a vu que toutes leur intelligence ,leurs biens, leurs terres et chevaux les ont mis au service des impérialistes colonisateurs au détriment de leurs pays,leur culture,leur langue et identité sous prétexte qu’il sont devenus musulmans. Le continuum des oulémas amazighs ou kabyles s’inscrit dans cette logique assimilationniste et de l’aliénation. Ce qui est encore invraisemblable depuis la reconquista espagnole, ils avaient et ont la possibilité de retrouver leur liberté ,leur terre ,leur culture et leurs attributs amazighs. Et bien ses bougres ,non! lls ne voient pas l’utilité. ils se prennent pour des colonisateurs arabes. Comment appeler cette espèce mutante qui a tourné le dos à son histoire et celui de ses ancêtres « hommes libre « jaloux de leur liberté pour épouser celui de musulmans arabes. Et pourtant d’autres peuples on embrassé l’islam par les sang sans jamais tronquer leur attributs identitaire et langue. Les oulémas amazighs ou kabyles sont comme le savon ..dissolvants. Une sacrée espèce de bêtes mutantes. Les kds et oulémas,aucune diffrénce.

  11. Azul ay anfhmass negh..le journal s appelle el ouma pas es suna…il faut lire un peut…les oulemas…tout le monde le savait qu ils etaient des assimiliationistes..mais les autres algeriens avaient aussi combatu le colonialisme….zabana…lotfi..el houas….zirout youcef…larbi ben mhidi…mustapha ben boulaid..etc….enfin c etait une guerre entre les berberes et les gaulois…

    • etc. etc. – Dans les autres regions, ces zigomarsavaient de l’influence sur les populations – mais pas en kabylie, ou c’est Tajmaat qui dictait a la mosque’e ou eglise et non l’inverse. C’est le noyau de la difference culturelle. C’est le fruit de ce qu’a souligne’ a plus d’une reprise Mas Ferhat.

      En Kabyle, les reunions sont benies par des « Jma limen » – Toutes les croyances, incluant les non-croyances – alors que les reunions ailleurs, sont arabes et purement musulmanes « allah arahmane arahim et mohamed le rasul… » – Cela consitionne a la longue, non seulement le format, et la forme, mais aussi la forme.

      A cet eguard-la, il n’y a pas de difference entre les algeriens arabise’s et les francais catholiquise’s. Il faudrait, sortir de la sphere latine, pour trouver un model social plus proche du notre – c.a.d. le model Protestant, Angplo-Saxxon ou Lutherain(Germanique).

      Cet etat de fait, a fait que meme les imravdhen,isole’s dans la societe’ n’avaient d’autre choix que de guarder la neutralite’. Du coup, en Kabylie, c’est toute la population qui estengage’e, et ailleurs, ce sont des individualite’s – qui etaient plus en securite’ en kabylie, que parmis les leurs, pour autant dire. Il y a bien lieu de croire que, ces individualite’s sont certainnement de familles kabyles migrantes (a l’interieur de l’algerie-meme) – L’economie indigene (des autochtones « algeriens ») se resumait a celle des Kabyles.

      Cela ne date pas de l’epoque de l’occupation francaise, par ailleurs, mais bien plus loin – aussi loin qu’avant Jesus – c.a.d. a l’epoque Phoenicienne – qui se limitait aux ports devenues villes maritimes. Les seuls etrangers a avoir vraiment penetre’ l’interieur du pays, et particulierement la haute Kabylie, sont les vandals. Une penetration pas en conquerants, mais pour refuge, puis qu’eux avec leurs familles etaient en conflit de guerre d’extermination avec les romains, presents partout, jusqu’en Mauritanie. Les hautes montagnes, de Kabylie et peu d’ailleurs, n’etaient occupe’s que par les rebels fidels a Jugurtha. Quand aux chiffres approximatifs, il s’agirait au 5eme siecle donc, de 80 000(milles) familles Vandales, et juste un peu plus (150 000) autochtones/Numides. Et qui aurait produit la population dite Kabyle de nos jours, d’une maniere aleatoire. Ce n’est pas un hasard que la densite’ en termes genetiques de l’heritage Europeen en Kabylie, soit essentiellement du cote’ de la mere. La majorite’ des hommes eyant perris pour vider aussi bien les Romains que les Grecs d’afrique, une fois pour toutes – Date a laquelle le terme « Berebares » (berberes pour les camemberts) a commence’.

      Le terme Barbare etait exclusivement attribue’ aux Klans Nordiques, a ces epoques-la, puis qu’il n’y avait aucun conflit linguistique entre Grecs ou Romains et les Numides. L’attribution du terme « Barbare » comme provenant du language, etc. ne s’appliquait point en Afrique du nord – ou aussi bien le Grec que le Latin etaient maitrise’s. Certes l’administration, meme sous Massinissa, pratiquait soit le Latin ou le Grec, mais cela se limitait aux echanges commerciaux internationaux et la geopolitique. Le bilibguisme y etait deja, tout comme ce fut le cas ailleurs autour de la Mediteranne’e – a l’example du vaste pays Catalan.

      Un scenario similaire s’est produit un peu plutard dans le monde Britanique (Bretagne qui incluerait l’Irelande, l’ecosse et la dite Angleterre(apres l’invasion des « Engles »). [Britain: designation territoriale/geographique et England: designation linguistique] – Ce qui a aboutit a l’apprition des 2 Irelandes divise’es par la religion – mais toutes les 2 pratiquant aussi bien le Gaelic et l’Anglais. La difference est plutot dans le quotient Humain – Les Bretons devinrent vite une minorite’ d’un point de vue nombre. Ils subirent non seulement les invasions Romaines, mais aussi celles des Klans Normands, Saxxons, les Engles et les Vikings.

      Aujourd’hui, l’Irelande, l’Engleterre, l’Ecosse, et toute la Scandinavie ont produit des Peuples, Nations et pays Libres et souverains, qui s’assemblent ou se separent Librement – a l’image du recent referundum Ecossais.

    • C’était bien « essouna » j’ai une photo de cette page du moins de cette une que j’ai à plusieurs reprises publiée sur facebook

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici