Affaire des 32 jeunes kabyles de Haïzer : procès et coups de matraque

8
La répression en Algérie
La répression en Algérie

TUVIRET (Tamurt) – Le dossier semble être étudié d’avance. En tout cas, c’est un dossier à connotation politique. A titre de rappel, ces 32 kabyles mis en cause sont poursuivis par la justice algérienne pour avoir « tenté d’empêcher les élections présidentielles d’avril dernier » et les faits se seraient produit au niveau de leur localité, c’est-à-dire à Haïzer.

Et parallèlement à la tenue de ce procès, des citoyens kabyles , et parmi lesquels se trouvaient des militants et des cadres du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), ont tenu un rassemblement, en guise de soutien aux prévenus, devant le tribunal, sis au chef-lieu de wilaya de Tuvirett (Bouira). Hélas, les manifestants ont
été empêché par des policiers algériens d’exercer leur droit de soutien aux prévenus ; un droit sensé être garanti par la constitution et les lois de la république algérienne.

L’action répressive de la police algérienne a été si forte que la manifestation citoyenne des kabyles n’a pu être tenue. Il est même à déplorer un blessé grave parmi les manifestants. La blessure a été causée par un coup de matraque d’une violence à faire tomber un éléphant. Plus grave encore ! L’agressivité verbale des policiers algériens a été aussi conjuguée. Les mots obscènes et des propos à connotation régionaliste et raciale auraient été prononcés par le chef même des policiersalgérien mobilisés pour casser du « jeune manifestant kabyle ». « Qu’est-ce que vous êtes venus faire ici à « Bouira », vous qui êtes après tout de Haïzer ?», tels auraient été les propos tenus par le chef des policiers algériens. Ainsi, selon les convictions de ce policier, les jeunes de Haïzer, un espace géographique bien kabyle, n’ont pas le droit d’être présents, encore moins de s’exprimer au chef-lieu de wilaya de Tuvirett (Bouira), espace géographique bien « arabe », selon la logique colonialiste de l’Etat algérien.

Allez donc comprendre le fossé flagrant existant entre la voix officielle algérienne qui n’arrête pas de s’égosiller que « L’Algérie est une et indivisible » et la réalité du terrain qui indique précisément le contraire. C’est bel et bien un officier de la police algérienne qui a contredit aujourd’hui la voix officielle de l’Etat algérien.

Concernant le jeune kabyle blessé par les policiers algériens en furie, il a été évacué vers l’hôpital de la ville où une équipe médicale l’a pris en charge. En guise de soutien, plusieurs citoyens se sont rendus au chevet du blessé. Il va sans dire que la famille militante et patriotique du MAK n’a pas manqué à ses obligations morales. En effet, Bouaziz Aït-Chebib, à la tête d’une délégation composée de Hocine Azem, Kamel Chetti, Nadir Chelbabi, Hacène Chirifi et Boubekeur Sadaoui, s’est rendu au chevet du blessé. Celui-ci a été rassuré de l’appui et du soutien indéfectibles du MAK.
On croit savoir aussi que cette victime de la brutalité policière algérienne nourrit l’intention de déposer plainte contre ses agresseurs pour coups et blessures volontaires. Une affaire à suivre.

Notons enfin que les personnes interpellées ont été libérées sous la pression des manifestants qui se sont rassemblés devant le commissariat de Tuviret.

8 COMMENTAIRES

  1. Vous critiquez les arabes de vous avoir sensuré et vous voila pratiquer le meme comportement , vous avez sensuré mon message parlant des ville kabyles arabysées.pourtat je n’est dis que la realité . Bougie est la ville la moins arabisee.
    Vous portez la jalousie a cette ville, je vous connais maintenant , vous etes pire que les arabes, et Dieu seulment sait ce que vous ferriez si vous vous accaparez le pouvoir. En tou les Cas moi je n ai aucune confience en vous .
    Ps : je suis militant pour une autaunomie kabyles mais pas avec votre equipe eccepté farhat.

  2. Un certain moment je visitais tuvirett et je constatais que certe il y a bocoup de kabyles et bocoup d arabes aussi dans cette ville, mais j ai aussi remarqué que les kabyles de bouira qui parlent kabyle entre eux parlent l arabe aussi bien, comme ceux de tiziouzou.
    Je crois que la ville kabyle la moins arabisée c est bien bejaia , et c est dans cette ville qu’on peut sentir les traces de civisme ancré avec les gents grace á son histoire ancienne.

  3. -1) »un droit pourtant garanti par la constitution et les lois de la république. »

    -2) »L’action répressive de la police a été si forte que la manifestation citoyenne n’a pu être tenue. »

    -3) »Allez donc comprendre le fossé flagrant existant entre la voix officielle d’Alger qui n’arrête pas de s’égosiller que « L’Algérie est une et indivisible » et la réalité du terrain qui indique le contraire. »

    voilà les trois réflexions qui démontrent votre appartenance viscérale et votre attachement éternel à la médina islamo-arabo-algérienne, où la nation Kabyle n’existera jamais puisque votre job est de l’y maintenir et l’étouffer.

  4. IL YA UN PLAN B QUI SE PRÉPARE PAR LES ALLIÉS DE LA MAITRESSE DES CONFLITS ET GÉNOCIDE .

    L’Assemblée nationale française votera le 28 novembre sur une proposition non contraignante des députés socialistes « invitant » Paris à reconnaître un Etat palestinien

    LA VENUE AUX CONSEILLER ET LA PLANIFICATION DU PLAN B
    Le président du Conseil du peuple syrien (Parlement), Mohammad Jihad Lahham, est arrivé lundi matin à Alger pour une visite officielle à l’invitation du président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa. M. Lahham a été accueilli à l’aéroport international Houari Boumediene par M. Larbi Ould Khelifa

    LA VENUE COINCIDE AUX RELATIONS DU CONSEILLER ET LA PLANIFICATION DU PLAN B
    Le Premier ministre turc Tayip Recep Erdogan effectuera, le 19 novembre prochain, une visite officielle en Algérie.

  5. (encore moins de s’exprimer au chef-lieu de wilaya de Bouira, espace géographique bien « arabe ».)

    j’Ai voulu rire quand j’ai lu cette phrase car celui qui a ecrit cette atrocité ne connait pas bien bouira,
    je trouve que bouira ville est plus kabyle que tzi ville.
    je sais de qoui je parle car je suis natif de bouira

    • Je suis de Bouira ville et je vous assure queTuvirts et kabyle , oui les autorites arabes bien sure donne des logements et des magazines au gens non kabyle de Jelfa , msila, meme des syriens sans parler des palistiniens les annes (70 et 80) .

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici