Pourquoi Tamazight a été zappée par le congrès de la Soummam ?

68
Congrès de la Soummam
Congrès de la Soummam

ALGERIE(Tamurt) – A quelques jours de la célébration de l’anniversaire du congrès de la Soummam, qui a eu lieu un certain 20 août 1956 en Kabylie à Ifri  dans la localité d’Ighzer Amokrane (Bougie), les jeunes et les militants démocrates Kabyles évoquent avec fierté cet événement historique. C’était le jour ou Abane Ramdane et ses compères, ont structuré politiquement et militairement la révolution, un acte prépondérant dans la libération de l’Algérie.

Si la plus part des historiens et des politiciens se focalisent sur deux résolutions phares de ce congrès, à savoir la primauté de civil sur le militaire et de l’intérieur sur l’extérieur, le congrès de la Soummam a zappé un point très important. Il s’agit de l’identité Amazighe du peuple Algérien.

Aucun point n’a fait référence ni allusion à Tamazight. Pourtant Abane Ramdane, principal initiateur de ce congrès, avait toutes les possibilités de le faire. Si les congressistes n’ont pas omis, volontairement ou involontairement, ce point nodal, Tamazight aurait peut-être eu sa place à l’indépendance.

Mais pourquoi les congressistes avaient préféraient ignorer ce point crucial qui est la question Amazighe ? On dit souvent que les Kabyles ont privilégié l’indépendance et préféraient laisser pour plutard les points qui pouvaient nuire à la révolution.

C’était, certainement, l’erreur fatale qu’a commis nos révolutionnaires. Tous les chefs historiques Kabyles, faut-ils le dire, ont failli au devoir de défendre leur identité, en dépit de leur sincérité et courage. Ils pouvaient amplement l’imposer.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici