Quand le voile se dévoile !

13

CONTRIBUTION (Tamurt) – L’égoïsme forcené et la bigoterie font bon ménage au sein d’une frange de la société algérienne, laquelle est subordonnée à une vision étriquée de la culture du partage, de tolérance et de magnanimité.

Une poignée d’énergumènes issue d’une même engeance a su duper une large couche de la société, embobinée par des discours triomphalistes et illusoires, usant de la poltronnerie et de la sournoiserie. Cette nouvelle mouvance n’est pas sans conséquence, car son objectif ultime est l’instauration d’un État islamique, copié sur le modèle iranien et afghan.

Les prodromes de cette «infection islamiste» sont prévisibles par la métamorphose des tenues vestimentaires, dont le «hijab» est la nouvelle tendance qui se décline sous moult styles que chacune comprend et porte à sa manière. Allant du simple foulard qui laisse deviner un visage bien maquillé, des pantalons en stretch, en jeans et des jupes colorées avec des bodies serrés. Cette «toile mobile» est plus attrayante que ce qu’elle prétend voiler.

La deuxième catégorie regroupe celles qui portent un voile recouvrant la tête et le cou, complété par un tissu long qui couvre l’ensemble du corps. La dernière catégorie se démarque par le port du «niqab», toutes en noir, ne laissant deviner la forme du corps, dont le seul organe visible n’est que deux yeux orphelins. Il y a quelques décennies, peu de femmes portaient le voile islamique en Kabylie. Aujourd’hui, impossible de faire un pas sans tomber sur une femme attifée du hijab, devenue une mode et un phénomène d’identité culturelle, en plus d’un symbole religieux.

La gent masculine n’est pas épargnée par cette nouvelle mode, que même «Paco Rabanne» ou «Jean Paul Gauthier» n’auraient imaginé. Un pantalon court (nisf essak) accompagné d’une djellaba et une calotte sur la tête. L’ensemble doit être harmonieusement porté, de préférence de couleur blanche. Et afin que le «mannequin» soit au top, une pilosité affectant le menton et les joues doit garnir le duvet hirsute.

Ce contraste des nippes ne passe pas inaperçu. Objet de discorde et de dissension, l’uniforme reste un sujet épineux, chacun tente de se justifier en se référant à la «charia» ou à des spécialistes de l’exégèse. Ces derniers ne sont pas unanimes, les uns prônent plus de souplesse et de largesse, d’autres plus vétilleux et tatillons quant à l’application de la «charia».

Si ce phénomène se limite juste aux fringues, on n’aurait pas du tintouin à se faire, mais l’appétit féroce de ces gloutons ne s’arrête pas à mi-chemin, cherchant à être présent dans toutes les sphères : sociale, économique et politique. Ils omettent qu’avec leurs pratiques pleutres, l’Algérie se voit affaler aux abysses.

Ces nouveaux sarrasins vantent les vertus d’un État islamique, sous une nouvelle coupe «Islam modéré» ne sont qu’un subterfuge pour prendre les rênes. Les persécutions et brimades que subissent les personnes non calquées à leur modèle prouvent encore le non-respect de l’autrui, de liberté de culte et des droits de l’Homme.

L’Algérie est signataire des Déclarations universelles des droits de l’Homme qui consacrent explicitement la liberté d’opinion philosophique, politique et religieuse, et dont la constitution garantit les libertés de culte.

Ces engagements ne sont que du noir sur blanc, étant donné que leur application n’est que virtuelle, car le fait d’opter pour une religion autre que l’Islam est perçu comme une apostasie, un blasphème. Toute personne qui déroge au principe de «naître musulman, mourir musulman» est traitée de renégate qui jette l’opprobre sur sa société.

Cette phalange d’égarés et de désaxés s’agrafe à des chimères, car l’État qu’elle aspire instaurer se limiterait à l’application de la religion stricto sensu, inhibant ainsi l’évolution et

l’essor de cette nation qui sera réduite à un peuple troglodyte, tel est le couperet qui plane sur notre Algérie.

Ce raisonnement biscornu, nourri par des idées glanées dans des courants et doctrines intégristes et fatalistes, ne prendra nullement forme tant que des hommes et des femmes, épris de liberté et d’égalité, luttent pour pérenniser et préserver ce droit.

Bachir Djaider

13 COMMENTAIRES

  1. Azul,
    QUAND ON VOIT CE QUI S’EST PASSÉ EN IRAK EN AFGHANISTAN ET CE QUI SE PASSE EN SYRIE PAR APPORT AUX CITES ET AUX CIVILISATIONS ANTIQUES ET MODERNES ON A UN PETIT APPERÇU DE CE QUI S’ÉTAIT PRODUIT LORSQUE LA HORDE DE BENIHILAL A MIT SES PIEDS EN AFRIQUE DU NORD, LÀ OU ILS PASSENT LES CIVILISATIONS TREPASSENT. CE TCHADOR NOIR RESUME TOUT; L’OBSCURANTISME ET LE RETOUR À L’ÂGE DE PIERRE.

  2. LE FANATISME , UN GRAND PROBLEME DAANS LE MONDE . LAVAGE DE CERVEAU, UNE FOIS FAIT A DIEU LA TOLERANCE . FAUTE DU FLN, PARTI MAUDIT ET VOLEUR . LA PAUVRETEE , CREE LA VIOLENCE ET LE FANATISME . CES PAUVRES FILLES ONT OUBLIENT QUE LE SOLEIL EST IMPORTANT POUR LEURS CHVEUX ET LEURS PEAUX. CAR IL CONTIENT UNE VITAMINE RARE SUR TERRE. (D) ENFIN LE MONDE ARABO-MUSULMAN A DES PROBLEMES AVEC LE SEXE DES FEMMES. POURTANT CE SEXE QUI EST UN CANAL , ET JUSTE FAIT POUR REPRODUIRE LA VIE. TINIMERT

  3. Azul,

    Mince tamurt vous bloquez souvent mes messages, c’est peut être mon pseudo qui vous gêne.
    Vous validez des articles qui dénoncent l’arabisation, l’islamisation de notre chère Kabylie et le pire vous validez des messages qui nous insultent nous Aqvayli quoi de plus normal de se défendre mais vous ne l’acceptez pas.
    Bizarre votre réaction, lorsque vous validiez vos articles sur l’autonomie à 2 balles de la Kabylie déjà moi je parlé d’indépendance de notre belle Kabylie et déjà là vous me bloquiez mes messages soyons raisonnable choisissez votre coté.
    Tamurt Leqvayel pour Leqvayel et j’emmer.. ceux qui sont pas content.

  4. Je viens de partager cette page avec des amis artistes Americains, ils sont choqué de lire Tamurt.
    Tamurt is very interesting. c’est ce qu’ils ont dit tous. Kabyles soyez productif derriere votre ecran. la technologie est une chance pour nous.

  5. CES FEMMES EN TCHADOR qui « agressent par leur accoutrement arabo-morbide  » les passant à tizi ,en s affichant ,ostentatoirement ,comme une sorte de défi à notre identité sont elles kabyles?!

  6. L’islamisme est une hégémonie, une supercherie, une escroquerie, une dictature, un totalitarisme abject.
    Là où cette secte maléfique passe, la liberté, l’espérance, l’humanité, la civilisation trépassent. Ne restent alors que morts, larmes, désolation, ténèbres, sang.
    Les identités, les particularismes des minorités et peuples autochtones, sont gommées, effacées, broyées.
    Ces sacs à patates sont laids, moches, hideux.
    Leur dernière trouvaille et mode : faire la prière en groupe sur les plages, la nonchalance, la connivence des pouvoirs publics âne-gériens les encourage dans leur propagande et prosélytisme à grignoter et à gagner un peu plus de terrain chaque jour..
    Je me rappelle que chez nous en Kabylie, il y’a encore 10 ans, les commerces ne fermaient pas le vendredi, nos villes n’étaient pas mortes, ce jour était un jour comme les autres. Il faut maintenir les commerces ouverts, au début, il y’aura un, puis deux commerces et ainsi de suite jusqu’à renverser la situation. Pareil pour les commerces durant le ramadhan, Il faut les mettre face à leurs contradictions, et leur tenir tête, il faut ouvrir, ils ne pourront absolument rien faire car leur constitution âne-gérienne consacre en son article 40, la liberté de culte et de conscience que les autorités âne-gériennes se doivent de respecter et protéger, du fait également des textes internationaux qu’ils ont pris et ratifiés.L’occasion est de rendre hommage au commerçant d’Akbou qui ne s’est pas dégonflé et a résisté face aux voyous de la police salafiste inquisitrice âne-gérienne. Nous devons nous inspirer de cet exemple de courage et de résistance. Rien ne viendra comme ça, ne dit-on pas que la meilleure défense c’est l’attaque.

  7. Prenez en de la graine vous les femmes burkaniser et sois disant femmes kabyles qui renient leur culture et leur identités…prenez plutôt exemple sur ces femmes du bout du monde qui combattent l’obscurantisme voici un lien pour vous faire (peut être) réfléchir:
    http://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/ces-femmes-y%C3%A9zidies-qui-terrorisent-%C3%A0-leur-tour-daesh/ar-BBm2MEV?ocid=mailsignoutmd

    Mais j’en demande trop peut être..y’a t’il encore des femmes libres chez nous , ceci est un appel désespéré, où sont les femmes des années 90 qui disant à propos du voile: « il faudrait qu’ils me le clou sur la tête pour que je le porte »

    Où sont elles?????

  8. bonsoir a tous vrai kabyles ces femmes ont renier leur identité avec leur familles mais ces gens là c est a la population de les persécuter; de ne pas les laisser tranquille ces gens ne méritent pas le respect il faut saccager les mosquées fous deg fous

  9. Je me souviens que quand j’etais petit j’entendais souvent Les contes du Moyen Orient tel que relates par les differentes bibles et fredonnes par mon environnement humain . J’etais terrorise par l’apres mort, le djin que je voyais partout dans les forets la nuit, les morts qui se ressusitaient dans le cimetierre et bien d’autres aneries, sans parler de ces 72 vierges et du paradis qui vous controllent votre libido! En grandissant et lisant et m’eduquant je realisais petit a petit que toute ce charlatanisme n’etait que de la fiction faite pour controller les humains. Ces pauvres femmes en tchador sont des victimes d’une nouvelle poussee de ce meme charlatisme qui pullule en Algerie mais un peu partout dans le monde. La Kabylie aussi est infectee. C’est terrible de voir une femme Kabyle en tchador, il ya de quoi pleurer..de rage. Il n y a que l’education seculaire pour arreter cette poussee de type nazi mais il faut d’abord controller nos ecoles.

  10.  » Plus claire la lumière, plus sombre l’obscurité. Il est impossible d’apprécier la lumière sans connaitre les ténèbres »
    -Jean Paul SARTRE-
    Malheureusement, il y’en a qui préfèrent et qui s’y plaisent pour toujours dans les ténèbres.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici