Des voitures volées se vendent en pièces détachées à Tizi Ouzou

3

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Le marché  de la vente des pièces détachées automobiles d’Oued Qsari, à Ath Yahia Moussa à Tizi-Ouzou, attire de plus en plus de clients. Le business est florissant. Des centaines d’épaves sont exposées en plein air par des vendeurs.

Ce marché qui échappe totalement au contrôle de l’Etat. Du coup, le trafic de véhicule n’est un secret pour personnes. La mafia qui excelle dans ce vol de voitures y trouve un terrain propice pour écouler des pièces détachées des voitures volées.  Tout le monde est au courant de ce trafic à grande échelle mais personne n’en parler.

«Ce ne sont pas tous les revendeurs qui sont des trafiquants. La plupart activent certe en noir, mais sont des jeunes et des pères de famille qui gagne honnêtement leur vie et ne s’impliquent jamais dans le trafic ou la revente de voitures volées. Les trafiquants sont une minorité et sont connus des services de sécurité mais ils continuent à activer en toute impunité. On a même l’impression qu’ils sont protégés par les services de sécurité », tient à nous préciser un revendeur de pièces détachées automobiles à Oued Qsari.

Notre interlocuteur nous a fait savoir justement que ce sont les revendeurs même qui sont les premiers à dénoncer ce trafic. « On se demande pourquoi les services de sécurité n’ont jamais contrôlé ni vérifié personne alors que tout le monde sait que des pièces détachées des voitures volées sont vendues à Oued Qsari », se demande le jeune revendeur. Il dénonce la rumeur injuste qui fait de tous les revendeurs d’Oued Qsari des trafiquants.

Lounès B

3 COMMENTAIRES

  1. azul, arretez de denigrer la kabylie !! la kabylie fait de son mieux ,ce n’est pas comme cela qu’on deviendra independant parlons serieux les faits divers ils y en aura toujours du serieux merci monsieur oui oui merci .

  2. les seules structures etatiques qui existent en Algerie sont celles qui maintiennent le pouvoir arabo-islamo-marocain en Algerie ; le reste ne les interesse pas.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici