Rebarb rétorque A. Bouchouareb

8
Rebrab
Rebrab

ALGER (Tamurt) – La campagne médiatique que mène tambour battant le ministre algérien de l’industrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb, contre l’homme d’affaires Issaad Rebrab bat son plein.

En effet, les accusations dudit ministre portent sur des transferts illicites de devises ainsi que l’acquisition d’équipement obsolètes pour la nouvelle usine de Rebrab à Sétif. Le patron du géant agroalimentaire Cevital n’a pas tardé à réagir aux allégations du ministre algérien. L’homme le plus riche d’Algérie désapprouve totalement les dires de son accusateur, récusant les griefs qui lui sont portés. « Nous avons acquis des équipements ultramodernes de dernière génération. Cevital n’investit jamais dans des équipements obsolètes ! À mon retour mi-octobre, Cevital va inviter toute la presse et même M. Bouchouareb à venir constater de visu nos équipements neufs et ultramodernes qui sont en cours d’installation dans notre usine à Sétif », affirme I. Rebrab à un journal électronique lors d’une interview.

Et pour apporter de l’eau au moulin, le président du forum des chefs d’entreprises algériens, Ali Haddad, n’a pas avalé sa langue en allant même conforter les dires de son ministre de l’industrie. Il y a lieu de rappeler que le courant ne passe guère entre les deux hommes d’affaires, dont le patron du FCE ne se cache guère pour crier à hue et à dia son soutien à la politique du gouvernement algérien.

Alger, Amnay   

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici