Aokas : vers le renouvellement de la section du MAK

1
Aokas
Aokas

AOKAS (TAMURT) – Le renouvellement de la section locale du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) d’Aokas  tarde à se concrétiser et à s’imposer pour donner un nouvel élan au mouvement dans cette région.

Crée en 2009, cette unique section dans la daïra a vu ses membres dont la majorité sont des étudiants, se disperser progressivement pour des raisons liées essentiellement à leurs préoccupations quotidiennes.  « Il est temps de renouveler la section et lui donner un nouvel essor. Avec des éléments disponibles, plus ambitieux et déterminés à servir le mouvement », nous déclare un militant. Selon lui, la section du MAK a enregistré plusieurs candidatures,  mais il est préférable de gagner du temps et de faire confiance à des personnes plus engagés et capables d’assumer une mission à la hauteur des ambitions du MAK. « Nous avons déjà lancé des contactes avec tous les militants et les sympathisants pour se réunir et discuter de la situation générale de la section avant de procéder à son renouvellement », a-t-il ajouté en précisant que la réunion aura lieu prochainement.

Malgré le retard constaté dans son renouvellement, la section fonctionne avec le  peu de moyens et de membres actifs en organisant plusieurs actions en réponse notamment aux appels du MAK. Entre autres, elle a organisé à Aokas et en collaborations avec les sections de la commune mitoyenne de Tizi N’Breber, un rassemblement en hommage à Hervé Gourdel, enlevé et exécuté le 21 septembre 2014 dans le massif du Djurdjura.

Les sections des deux communes on tenu, au cours de ces derniers mois,  un rassemblement de soutien aux Mozabites et aux  refugiés syriens ainsi qu’un rassemblement pour  revendiquer à la liberté de culte et de conscience en Kabylie.

 Aokas, Hakim Tazrourt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici