La maladie de Bouteflika oubliée ?

6

ALGER (Tamurt) – Depuis des mois, personne n’évoque la maladie de Bouteflika, ni son incapacité physique et morale à gérer le pays. Ni la presse ni même la pseudo-opposition. Ce sujet était sur les lèvres de tous les politiciens et la presse consacrait des pages entières à la moindre information ou détail insignifiant relatif à la maladie du chef d’Etat algérien.

Pourtant l’enfant d’Oujda n’arrive même pas à s’exprimer depuis presque trois ans maintenant. Le sujet est-il oublié ou bien des instructions sont-elles données pour zapper ce sujet ? Une chose est sûre, le régime crée d’une manière récurrente des évènements pour faire oublier et éclipser la maladie de Bouteflika. Depuis des mois on ne voit aucun article sur ce sujet.

L’arrestation de certains généreux, le départ ou l’éviction du général Toufik, des petits scandales se succèdent dans la presse, probable retour du FIS… ce qui a fait oublier à l’opinion publique la grave maladie de Bouteflika. La stratégie, au fil du temps, semble porter ses fruits avec la complicité de la presse algérienne et de la classe politique surtout ceux qui squattent l’opposition politique.

La maladie de Bouteflika semble recaler ainsi au second plan au grand bonheur de son clan qui continue à gérer à sa guise les affaires du pays et surtout préparer en douceur la succession du maître d’El Mouradia. Saïd Bouteflika se frotte les mains surtout avec le soutien des Français dans la perspective de l’édification d’une monarchie similaire aux monarchies arabes.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici