Mandat d’arrêt contre le patron de Cevital, Issad Rebrab

40
Issad Rebrab
Issad Rebrab

ALGER ( Tamurt) – L’homme d’affaires Kabyle et patron de Cevital, Issad Rebrab confirme en personne l’information faisant état d’un mandat d’arrêt lancé contre lui par la presse algérienne. « On veut m’arrêter car j’ai parlé et j’ai dénoncé le blocage de mes projets par l’administration algérienne ».

Rebrab a tiré aussi à boulet rouge sur le gouvernement algérien qu’il qualifie d’un « danger pour le pays ». Il se trouve actuellement au Brésil en mission, Rebrab dit qu’il compte retarder son retour en Algérie mais affirme qu’il n’a pas peur car ses affaires sont transparentes. De ce fait, Rebrab risque de s’exiler pour échapper à la vindicte de la justice algérienne que tout le monde sait qu’elle est aux ordres. Actuellement aux ordres du clan de Bouteflika.

La décision d’arrêter un homme d’affaire aussi crédible que Rebrab est très grave. Elle résume à elle seule à quel point le régime algérien compte se maintenir et écraser toute voix qui se lève. Dans les rues d’Alger de Tizi-Ouzou et de Bougie l’information est tombée tel un couperet. La colère des citoyens est lisible sur leurs visages. Un soulèvement populaire, notamment en Kabylie d’où est issu Issaad Rebrab, n’est pas à écarter. Par ailleurs, le pouvoir algérien a démenti l’information. A t-il fait marche arrière devant la gravité de cet acte d’injustice?

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici