45e anniversaire de l’assassinat de Krim Belkacem par la sécurité militaire algérienne

19

ALGERIE (Tamurt) – Le premier maquisard kabyle a avoir pris les armes, en 1948, pour libérer l’Algérie, Krim Belkacem, était l’un des rares chef historique à avoir échapper aux l’arrestations et à la liquidation physique de l’armée française en Algérie.

Par contre il n’a pas pu échapper aux assassins  de la sécurité militaire algérienne (SM). Il a été en Allemagne. Il a été retrouvé pendu avec sa propre cravate dans un luxueux hôtel à Francfort en Allemagne, le 18 octobre 1970.

L’homme qui a signé l’indépendance de l’Algérie en 1962 à Evian  a été tué sur ordre du raciste Houari Boumedienne. La vérité sur son assassinat n’a jamais été dévoilée, mais tout le monde connait les commendataires. Quelques jours seulement après son assassinat, des dizaines de contrats industriels ont été signés par les Allemands à Alger et ont bénéficié de privilèges qui ont suscité l’étonnement de tout le monde.

BMW, Volkswagen, Bosch,…..ont ramassé des milliards en Algérie pendant des décennies. En contre partie, l’Allemagne a toujours gardé en secret l’enquête sur l’assassinat de Krim Blekacem.  Aujourd’hui  le nom de cet immense homme est presque effacé de l’histoire officielle algérienne. En dehors de la Kabylie, il est inconnu et à ce jour aucune plainte n’est deposée pour élucider son assassinat.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici