Le pouvoir veut anéantir la presse francophone en Algérie

14
presse francophone algérienne
presse francophone algérienne

ALGERIE (Tamurt) – C’est le début de la fin de la presse francophone en Algérie. Le pouvoir veut en finir en fois pour toute avec cette langue. Les journaux francophones sont ciblés par un plan d’éradication. En plus de l’encouragement de titres arabophones, les journaux francophones sont asphyxiés financièrement.

Même les titres francophones les plus proches du régime ne sont pas épargnés. Dernièrement, le patron du journal El Watan, Belhouchet, a tiré la sonnette d’alarme. En plus de la réduction de la publicité, les patrons de journaux font face à des pressions du fisc et des imprimeries étatiques. L’augmentation des prix de journaux qui est passé de 10 à 20 dinars est loin de suffire pour les journaux francophones.

Les journalistes francophones ont fini par comprendre que la langue de Molière est visée par un plan du régime. Par contre, les titres arabophones jouissent des avantages qui ne laissent aucun doute quant à la volonté du régime de faire substituer la langue arabe au français dans le paysage médiatique. Même en Kabylie, les journaux Enahar et Echourouk sont mieux vendus que les titres francophones. Ils sont mieux distribués bien évidemment. Même pour les télévisions privées, les programmes en langues françaises se rétrécissent comme la peau de chagrin.

Nassim N.

14 COMMENTAIRES

  1. Tu a raison, le kabyle se doit de regarder la réalité en face, que ceux qui prétendent que le problème vient de la langue française sont aveugles ou pire ils sont complices des arabes. Le français n’avait jamais empêché la langue kabyle d’exister bien au contraire. De ceux qui pensent que se sont les français les fautifs de trompent énormément voire même complices de ces foutus arabes, il est temps d’oser nommer le diable, la seule chose qui reste à faire à nous kabyles c’est de réunir toutes les bonnes volontés pour soustraire nôtre langue d’un génocide programmé de nôtre âme qui est nôtre langue maternelle, il faudrait tout faire pour empêcher la mort et l’agonie de la langue kabyle, de la volonté politique et des efforts pour l’imposer en priorité en Kabylie chez les enfants kabyles dés la maternelle et d’autres langues tels le français et l’anglais et botter l’arabe de notre terre une fois pour toute et définitivement pour le bien de notre culture.

  2. voici le message rectifie :

    Le probleme ici est complexe, il ne faut pas essayer de le reduire sous pretexte de simplification ; il est en effet question de censure pour des journaux qui denocent et critiquent, mais il est aussi question de genralisation de l’arabisation. Si ce dernier point comble les algeriens et fait leur bonheur, en revanche pour les Kabyles il fait leur malheur.

    L’arabisation est sybonyme d’agonie pour la langue des Kabyles. La langue arabe occupe en Kabylie, non pas seulement dans les medias et la presse, mais dans la vie de tous les jours la place qui appartient de droit a la langue Kabyle ; c’est la langue arabe, et non pas la langue francaise, qui squatte l’administration, l’ecole du primaire jusqu’ a l’universite, la justice, etc. Ceux qui pensent qu’il s’agit de la denfense d’une langue etrangere ou de l’occupant comme ils disent, s’agissant du Francais, se trompent lourdement ; il s’agit de faire barrage autant qu’il est possible a la langue arabe qui est notre fossoyeur. Le Francais ne prend pas la place de la langue Kabyle. Ceux qui essayent de garder la meme distance envers la langue arabe et le Francais se trompent s’ils sont sinceres. Prsonne ne peut imposer la langue francaise aux Kabyles, ce n’est pas le cas de la langue arabe.

    Ceux des Kabyles qui iparticipent a cette operation de depersonnalisation de la Kabylie en contribuant a la diffusion des journaux echourouk et machin commettent un crime envers la langue Kabyle. Tout renforcement de la langue arabe est un coup de poignard a la langue Kabyle. Bien entendu l’objectif des militants Kabyles reste et demeure la place de premiere langue pour le Kabyle mais en attendant il est preferable de difuser les journaux francophones que les journaux arabophones.

    Seul l’avenement d’un Etat Kabyle mettra un terme definitif et irreversible a l’arabisation, seul l’Etat Kabyle donnera la place qu’elle merite au Kabyle.

  3. La Presse n’a qu’un ennemi – la censure – ou la mediocrite’ et la capacite’ de celle-ci d’entrainer tous ses adeptes et certifie’s a occuper le terrain. Question risque, la langue Arabe, elle est moins dangereuse pour Taqvaylit que le francais – efficace en la manoeuvre d’assimilation douce… Pour la censure, elle est le produit fini du monopole, de l’opinion, de la parole, et de tout. Vaut mieux que je m’arrete la, pour le moment.

  4. Deffendre la langue de nos bourreaux particulièrement nous les kabyles. Sincèrement nous avons ici à faire à des parasie montal , vous au quels on a fait croire la langue français etee un butin de guerre et beaucoup de kabyles n on plus de langue en réalité car ils se donne a mélange de français et kabyle invraisemblable .involentairement l immigrais kabyle de France et les intelos lier a cette langue pour beaucoup menace la langue et culture kabyle , ce que j’ai constaté depuis mon enfance !me lobeing froco phone devienne un fardeau a la kabylie , sous l impression d economies et syndum de Stockholm pour deautres .si vraiment nous avons une moindre énergie a dépenser , ça ne doit être que pour sa langue et sa culture et si on a quelque chose a aprendre sa sera du plus performant et pour l instant c est bien l’anglais qui fait denser les savoir et connaisences dans les serve aux des hummain . Dans ce putin de pays froco arabo islamiste , les deux langues arabe et français sont plaçais en opposition équilibrer pour tremper et retarder les peuples amazigh en générale

  5. C´est grave qu´il y a pas de lecteur kabylophone en pays kabyle, on dirait que ce n´est pas les humains qui a peuplé cette tèrre mais des singes eternellement colonisé!

    D´aprés les écris de Skakina ait Ahmed du GPK qui apparaisse du temps en temps sur le l´editeur web HTML du site Tamurt.info, de vue sur le moniteur, la langue ecrite dispose de tout les instruments utile, le subjet, le prédicat avec sa conjugaison à tout les temps et puis l´objet, donc formaté pour son usage effectif sur le terrain mais qui bloc? qui a peur de l´indépendance du pays kabyle et pourquoi?

  6. Les journaux arabophones se vendent mieux en Kabylie parce que les lecteurs francophones sont en recul, le régime à réussi dans son projet d’abrutissement du peuple, surtout en Kabylie où la machine d’arabisation et d’islamisation est plus que jamais en marche, notamment avec leur télé 4 qui n’est créée que dans ce but.
    Mais pour répondre à certains, il faut défendre la langue française parce que c’est grâce à elle que nous pouvons nous ouvrir au reste du monde et profiter de tout apport scientifique et littéraire et non avec l’arabe comme ils le souhaitent.

    • Nuance: la langue française ne vous permet de vous ouvrir que sur la France. Pas plus! Posez-vous une simple question: par quels moyen les Allemands, les Espagnoles, les Arabes, les Italiens, les Chinois, les Russes, les Indous …. s’ouvrent sur le monde? En français, peut-être… S’émanciper en tant que nation, c’est prendre notre destin en main et s’affranchir de toutes les dominations. Il suffit de tendre l’oreille pour se rendre compte à quel point le français a pénétré notre langue, au point où on ne pas pouvoir faire une seule phrase sans un mélange de français. Beaucoup de parents vivant Kabylie même ne parlent à leurs enfants qu’en français. La menace du français sur le kabyle est réelle pour celui qui veut la voir. C’est trop facile de se cachez derrière la prétendue « ouverture sur le monde » pendant que la langue kabyle se meurt chaque jour un peu plus »

  7.  » El khabar » est aussi menacé et ce n’est pas un journal Francophone, Un peu de sérieux Monsieur Nassim.N dans tes analyses.
    Et si Echourouq et ennahar se vendent bien en Kabylie c’est peut être parce qu’ils ont leur lecteurs et ce n’est pas une question de distribution, Si un média est rejeté par une population il ne sera pas consommé qu’elle que soit sa distribution.

  8. Pourquoi les Kabyles doivent-ils défendre la presse francophone? les Arabes ne font que défendre leur langue! Et nous les Kabyle, quelle langue doit-on défendre? Le français?

  9. Non…ce n’est pas une question de langue . C’est plus politique : tous ceux qui critiqueront le pouvoir , journaux , TV, hommes politiques , citoyens , membres de ligues de droits de l’homme , de liberté d’expression etc…seront combattus par tous les moyens . Les salafistes-wahhabites pour terroriser le peuple et la police et la gendarmerie pour le réprimer . Ils veulent que tous soient soumis aux PVC du pouvoir comme le sont les arabo-islamistes.
    La Kabylie et les IMAZIGHEN sont en guerre culturelle , morale, linguistique , économique , historique contre ce pouvoir inféodé aux « ibn saoud »… La preuve que les journaux et sites francophones comme « arabe-patriotique » anti Kabyle resteront toujours…

    • De Napoleon à De Gaulle …arabisation
      Pourquoi vouloir se débarrasser de langue française
      1) Elle donne accés aux savoirs notamment à l’histoire et à toutes les diciplines contrairement à l’arabe avec ses multiples impostures, même si l’on sait quelle est biaisée car falsifiée au profit de ses arabes qu’elle a créee au 19/20 siècle.
      2) Elle véhicule une culture qui permet à l’homme de se libérer et se rebeller tout en sachant que le pouvoir politique français et le pire boureaux des africains et surtout d’imazighens car ils sont les vrais propriétaires qu’il faut détruire par substitut arabe.
      3) Les kabyles sont ceux qui la maitrise le plus et le mieux et c’est à travers elle qu’ils ont ouvert les yeux contrairment à la l’arabe qui les leur a fermés.
      Bien entendu ,il y a d’autres raisons.
      Le pouvoir algérien ne fait rien d’important sans l’aval ou l’imposition de ses maîtres qui l’ont créé le conseil et le protège pour leurs intérets communs.C’est l’intelligence qui dirige.Alors posez-vous la question qui sait comment faire pour gérer l’ingérable?
      Rien que d’imaginer tout deviendra arabe pour la populace c’est les faire rentrer dans la mélasse et l’ombre pour longtemps car au niveau supérieur la langue arabe est nexistance au niveau des études et appentissages en dehors du parler. Ce sont les langues vivantes qui prédominent surtout chez les Messaoud.Donc,il faut absolument faire échec à cette langue des pauvres illuminés que l’on veut imposer aux génarations futures qui ne sont que nos enfants ou petits enfants. C’est plus qu’un devoir mais un sacerdoce.
      L’arabisation de l’AFRIQUE du nord: un projet francais
      NAOPLEON ,DEGAULE.
      http://www.bladi.info/threads/larabisation-maghreb-projet-francais.182289/
      Abdelhamid Mehri: «L’arabisation nous a été imposée par De Gaulle»
      http://www.algerie-dz.com/forums/archive/index.php/t-357158.htm
      BENGHEBRIT : « le triomphe de De Gaulle »
      http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=357002
      « Le vieux général et les présidents qui lui ont succédé ont prévu la défaite du socialisme algérien et mis en place les rouages pour le détruire lentement en une cinquantaine d’années ».
      Le discours contesté de Madame la Ministre de l’Education Nationale est bien venu signer le succès de la mission confiée par De Gaulle à sa diplomatie s’appuyant sur la coopération universitaire et le travail des DAF et des enfants de caïds. Pleine d’assurance, notre Ministre ne revendique plus le nom de son mari mais celui de son père.
      BELKHEIR aurait applaudi.

  10. Les français doivent comprendre que le régime algéro-arabo-islamiques ne les aiment pas, le régime arabo-islamiques algériens a été toujours contre la langue française, alors il est temps pour les français de cesser toutes relations avec ce régime raciste anti-lois puisqu’ils rejettent la langue de Molière.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici