La guerre de libération a été déclenchée par les Kabyles en 1954

45
Guerre d'Algérie
Guerre d'Algérie

ALGERIE (Tamurt) – Au soir du 31 octobre 1954, hormis la Kabylie et quelques régions du pays des Chaouis, le reste de l’Algérie n’était pas concerné par le déclenchement de la guerre de libération. Les attaques enregistrées en dehors de la Kabylie ont été menées par des maquisards kabyles.

C’est le cas par exemple de Blida, où Ouamrane avait pris avec lui 150 Kabyles pour organiser les attaques contre les brigades de gendarmerie et contre quelques colons. Les habitants de Boufarik et de Blida étaient surpris au petit matin par une série d’attaques aux armes d’assauts comme ceux des colons et les services de sécurité français. Les Kabyles étaient seuls à organiser et à déclencher la guerre avec un soutien proportionnel des Chaouis.

Ces derniers ont sombré dans le règlement de comptes entres tribus et il a fallu des interventions récurrentes d’Amirouche Ait Hamouda pour éviter une guerre fratricide. Pour le reste de l’Algérie, comme Tlemcen, Oran, Mascara et les autres régions de l’ouest d’Algérie, la région est restée calme jusqu’au 1962. Rien de spécial à signaler. Les Oranais se demandaient à l’époque ce qui se passait au pays des Kabyles. Ils n’avaient pas compris grand-chose à la cause « algérienne ». Durant toute la guerre, de novembre 1954 à juillet 1962, les Kabyles étaient livrés à eux même. Même à Alger, sans les Kabyles et les dirigeants kabyles de la révolution, il n’y aurait rien eu. C’était Abane Ramdane qui a insisté pour mener une guérilla urbaine vu l’impact médiatique que suscitaient les attentats à Alger. « Une simple attaque à Alger vaut mieux qu’une bataille dans les montagnes, vu la présence de la presse étrangère dans la capitale », ne cessait de répéter Abane Rmadane.

À l’indépendance, le reste de l’Algérie était enflammé dans des scènes de liesse et d’autres profitaient à occuper les villas laissées vacantes par les colons. En Kabylie, les orphelins et les veuves pleuraient les martyrs… la suite tout le monde la connaît.

Lounès B

45 COMMENTAIRES

  1. Chaouis ou Kabyles, c’est du pareil au même.
    Chaoui et Kabyles ont, certes, payé le prix du sang le plus cher pour l’indépendance de « L’Algérie » Mais:
    Sachez que personne (dans le reste de l’Algérie) ne vous a rien demandé.
    L’indépendance, elle nous a mené ou????????????????????????????

    • Oui en effet, mais aujourd’hui les plus nationalistes sont ceux qui hier copinaient avec le colon françois.
      L’indépendance nous a laissé dans un état de dépendance.

  2. region 1 region 4 region 5 region6 sont successivement dirigées par des chaouis benboulaid,rabah bitat,arbi ben mhidi et si elhoues, il faut admettre lhistoire comme elle est pas plus ni moins , les kabyles ont vraiment donnés mais les chaouis ont plus souffert surtout pendant le bouclement des Aurès par plus de 60.000 soldats ennemis. Un soldat inculpé a un désobéissance d’ordres n’est affecté qu’à l’Aurès dont il etait leur pire cauchemar.

  3. Oui c bien sa, le reste des algériens, chantaient la Marseillaise, et meme dans les Aurès vous voulez nous « Kabyliser » ???? arrete mon ami, j’ai pas envi de rire, tout le monde a défendu sa patrie, seulement certains ont « la langue plus longue » que d’autres ,ni plus ni moins
    .

  4. aqvayli ikhelles tamurt sidamen is. iwa3rav ahraymi? ulac. yeqim aytwali antsufri arnu ur dyentiq ara. dine jedes afuhan.
    LEQVAYEL DARAW LASEL!

  5. Toute l’histoire de la guerre d’Algérie a été falsifié et reconstruite au profit de l’armée des frontières comme tout le reste de l’histoire de ce pays. Même apres l’indépendance beaucoup de kabyles piliers de la guerre d’Algérie ont été liquidé par cette maffia pour effacer toutes les mémoires vivante de cette guerre. Ce pouvoir maffieu n’ont seulement il a confisqué l’indépendance aux algeriens, sali la mémoire de nos martyrs mais aussi s’est approprié de la noble cause pour berner, tromper, et endormir les Algeriens par leurs pseudos discours patriotiques. Moi je dit à cette maffia et aux algerianiste que votre drapeau a du plomb dans l’aile il pèse lourd, porte les couleurs de la honte, le blanc pour l’opacité de la politique que ce pouvoir mène depuis 62, le vert du désespoir et le rouge couleur du sang versé par toute les victimes de la décennie noire, enfants, femmes, hommes égorgés, violés, tué par vos balles assassines, la liste est
    longue. Votre constitution ne représente en aucun cas la majorité des algeriens, car elle a mit à l’ecart les kabyles,chawi,….. qui eux ne sentent pas arabes, elle a rejeté les personnes qui ne sont pas de confession musulmane, car elle a décrété que la langue nationale est arabe et l’islam est la
    religion d’état. Moi je dis vivement la kabylie libre et indépendante.

  6. Bien vu Muhend. Les gens se sont battus par esprit de revolte. Ils etaient las de l’injustice, d’humilliations, de misere…. L’Algerie leur etait plus meconnue que la Franceou etait le gros de son emigration. Ils parlaient le francais plus que l’arabe. La presence d’un ennemi commun, en l’occurence la France, a fait qu’ils se sont allies avec les algeriens qu’ils consideraient arabe et aussi etrangers que les francais. Mes grands parents me le disaient souvent. La notion de l’Algerie est née avec la generation de nos parents c’est a dire la generation de la guerre.

    • Le plus grand ennemi du berbère et du kabyle en particulier reste de très le colon arabe, d’ailleurs les kabyles en font les frais, réveillez-vous,
      @ Hsen
      La langue arabe n’est pas la langue des kabyles, on se fiche royalement de ta langue arabe et de tes arabes cher monsieur.

      • Chere Diana, avec tous mes respects, je pense que tu as mal compris ce que j’ai ecrit. A aucun moment, ai-je dit que l’arabe est notre langue, loin de la. J’aurais peut etre du ecrire que le Francais etait mieux compris que l’arabe. Je me rejouis que tu te fiches de la langue arabe car je partage ton sentiment sur ce point. Je deplore, cependant, ton insulte. Apprenons a debattre!!!

    • Désolé de te contredire.la France en1830 n avait pas encore conquiert la mitidja..
      Et les premiers combat en kabylie ont eu lieue à partir de 1854 la résistance mené par fatma N’soumer.
      La rébellion de Mohamed ElMokrani à lieu en 1869 et il est tué au court d une bataille sanglantes à Lakhdaria en 1870.

      • pour ajouter Rachid que les premiers combattants indigènes aux cotés des français s’appellent les Zouaves, donc certains fous doivent aussi assumer ça dans leurs histoire. et qu’ils cessent de s’accaparer de la berberité car tout les Nord africains sont des berbères ou berbéro-arabe ou des andalous des sub-sahariens ………

        • tu te fait des idees pour ton bon heurs . si je suis ta logic ( les ammeriquen qui ont donnees le nom de seals pour leur soldats , sont des foques dans ce ca la) si non ou tu vois kabyles dans se nom zouave et soit disant la france les a appelee les kabyles . donner nous des preuves de nom de kabyle ou de familles enguagees dans ces armees la .

        • tifroura, Les Kabyles n’accaparent rien du tout, Ils revendiquent ce qu’ils sont point barre, T’as choisis d’être un sous-Amazigh valet des arabes c’est ton problème, Les Kabyles ont choisis d’êtres ce qu’ils sont c’est leur problème.
          Continu à te comporté comme plus arabes que les arabes et plus islamiste que les talibans comme tous les chwiya de ton acabit mais tu n’enlèveras jamais leur Berbérité aux Kabyles.
          C’est a meilleur celle là, Il reproche aux Kabyles d’être eux même le petit fils d’Oqba.

    • La Guerre d’Algérie est l’oeuvre des Kabyles et Aures (wilaya III et Wilaya I), La wilaya IV en novembre 54 était représenté par des Kabyles La Wilaya II (constantinois) également avait un Chef Kabyle (natif d’Alger) Mourad Didouche, vendu aux français, la Wilawa VI a été créée par des Kabyles.
      Curieusement 2 wilayat n’avaient pas leurs bases en Algérie (la wilaya V de Boussouf Abdelhafid et la la Wilaya II d’ Ali Kafi, la première base de l’Ouest a Oujda / Nador (Maroc français) la seconde, base de l’ Est à Sakiet Sidi Yousef / Gardimou (Tunisie française). A partir de ces 2 bases (Est / Ouest), il fallait détruire les maquis de l’intérieur (résistant), quitte à collaborer avec l’ennemi (armée coloniale). De nombreux responsables Kabyles ont laissé leur vie, face à cette stratégie franco-arabe payante.
      Au final, les Kabyles ont subit à eux seuls les frais de la guerre et trahison, pour se faire évincer du pouvoir en 1962. Pour se rattraper l’Oranie qui n’a pas participé au soulèvement National, s’est rallié à la base de l’Est du colonel Boukaroba (agent de la France) pour écraser les civils pieds noirs d’Oran désarmés.
      Cette stratégie Est / Ouest, contre les Kabyles a permis aux Oranais (notamment les Tlemceno-marocains) de confisquer le Pouvoir à jamais, tout en s’appuyant sur mama la France ami des arabes (le nain franco-marocain Bouteflika en est la preuve).
      Sur les traces de Messali, Ben bella, Boussouf, Bachaga Boualem, Ali Kafi, Boukahroba, Emilie Busquant, Chadli, et De Gaule le royaume de Tlemcen est enfin reconstituer, juste après le royaume arabe de Marrakech fondé par sidi Lyautey.
      Il faut corriger remettre un jour l’Histoire à l’endroit.

  7. La première révolte sur le colon français c’était dans les hautes montagnes de grande Kabylie aux environs de 1830, la révolte des Mokrani et ces compagnons qui avaient fait les frais d’une déportation politique massive en nouvelle Calédonie dans le Pacifique. Je me demande ou sont passés ces vrais résistants d’antan, ils se seraient jamais laissés marcher sur les pieds par de hideux et vils descendants de bédouins et ils n’auraient fait qu’une bouchée de ces traitres k aux services de ces colons hilaliens, d’ailleurs à ces époques lointaines le bedouin ne pouvait s’aventurer en pays kabyle comme c’est le cas maintenant. À méditer sérieusement.

    • Ouyahya est lui même de grande Kabylie, au service des bédouins. Il reçoit même des ordres de said Bouteflika. faut arrêter l’extravagance et se montrer plutôt modeste, au lieu de monter sur ses grands sabots inutilement.
      J’ai beaucoup de chose à dire sur la résistance aux colonialismes, mais je préfère en rester là, pour ne pas semer la zizanie, car en Afrique du Nord, comme en Algérie (Kabylie, Oranie, Constantinois, Alger, Aures, etc… ) l’héroïsme n’était pas toujours au rendez vous. A défaut de courage, beaucoup de traîtres son devenus héros (dans beaucoup de régions qui n’ont pas participé à la révolution de novembre 54, on compte aujourd’hui plusieurs millions de traîtres devenus héros nationaux ou martyrs).
      Des gens qui son nés après l’indépendance touchent des pensions militaires de Moudjahed à la fois de la France et de l’Algérie.
      Pauvre Algérie qui s’enfonce de jour en jour sous les durs coups bas de ses dirigeants (mafieux, voleurs, traîtres, liges, vils et indignes).

    • Diana Les révolutions des Cheikh Bouamama, sidi cheikh, Zaatcha, Emir Abd el-Kader, Ahmed Bai se sont passés sous ta jupe?et la légion des zouaves kabyles crée par l’armée française en 1832 ne te parle pas?En tout cas vous êtes crédible entre vous mais au delà de votre univers tribal tout le monde vous pointe les doigt de trahison en Algérie (les sidi said,ouyagya,hada,rebrab, et les kabyles de DRS sont témoins) et ailleurs Enfin esclave restera un esclave sans honneur ni dignité et surtout sans histoire………Sans méditer vous êtes connus

  8. @Kaci
    Il serait intéressant que tu précises les chiffres et leurs sources (fiables).
    Respect et gloire à (tous) nos valeureux martyrs !
    La Révolution ne fait pas de différence entre ses fils.
    « Le groupe des 22  » est un parfait exemple de l’unité nationale.
    Un regroupement de 22 jeunes héros qui avaient comme conviction la libération de l’Algérie. Ces jeunes hommes étaient tous des membres de l’Organisation Spéciale.

    [« Pourquoi les responsables militaires de l’oranie et la majorité de leurs hommes ont été envoyé des autres régions, le constantinois surtout ??? »]
    Pas clair; peux-tu expliquer ce qu tu entends par là?

    L’une des premières décisions du Comité Révolutionnaire d’Unité et d’Action (C.R.U.A.) (fondé le 23 mars 1954) qui prendra le le nom du FLN (le 10 octobre 1954), en mai et juin 1954, est le découpage de l’Algérie en cinq zones:
    La zone n°1: les Aurès, est confiée à Mostefa Ben Boulaïd
    La zone n°2: le Nord-Constantinois, à Didouche Mourad.
    La zone n°3: la Kabylie, à Krim Belkacem et Amar Ouamrane.
    La zone n°4: Alger et l’Algérois, à Rabah Bitat.
    La zone n°5: l’Oranais, à Larbi Ben M’Hidi.
    Mohamed Boudiaf est chargé de la coordination entre les zones.
    Toutes les régions du pays ont payé un lourd tribut pour libérer le Pays, et l’Oranie n’est pas en reste, loin de là.
    Il ne faut pas travestir l’Histoire !

    • @machinkrim: Tu n’as qu’à consulter les archives et les données du Ministère des Moudjahidines.
      L’histoire on vous a laisser la travestir depuis 62 justement pour préserver votre pseudo unité nationale sur notre dos, Aujourd’hui c’est fini ceux qui vous ont libéré vont corriger l’histoire et arrêtez votre imposture.
       » Wech bihoum Leqbayel m3a França » Hein machinkrim !

      • Pourquoi « machin »? Cela fait partie tes arguments?
        Toi, qui semble bien informé sur l’histoire de l’Algérie, la vraie, tu as sans nul doute, consulté ces archives sur « Le site officiel du Ministère des Moudjahidine », peux-tu nous donner quelques éléments pour étayer tes affirmations.
        Ou alors, …, il existe des archives secrètes auxquelles seuls quelques privilégiés ont accès!
        La véritable imposture de l’Histoire est celle que cherche à imposer la masturbation des esprits boiteux.
        « La simplicité affectée est une imposture délicate. »

        « L’Histoire est déjà une imposture en ceci qu’elle est écrite par les survivants. »

        • Machinkrim ne sais pas comment consulter des archives mise à la dispositions des citoyens ? Demande à un collégien ou écolier de ton entourage il va t’aider à le faire.

  9. La raison qui a poussé le pays kabyle de s´engagé dans le conflit c´est leur conviction que cette la guerre vas tout changé d´abord sortir de l´isolement et ensuite combattre la mésere c´est pas par sentiement pour eldjazair dont ils n´ont pas vraiment une idée précise c´est quoi réalement ce mystrieux pays qui se dénome eldjaza-ire! c´est l´impondérable djabhiste fln en déficite de legitimité qui tente de faire croire depuis 62 dans ses discours officielle autoproclamé, c´est lui l´heros de tout les temps or que le peuple kabyle bien avant et aprés 1954 ce n´est pas le fln!

  10. [« La guerre de libération a été déclenchée par les Kabyles en 1954 »] et dans les Aurès!?
    La Guerre de libération nationale (1954-1962) qui allait clore la période de colonisation française en Algérie (1830-1962), constitue sans doute le fait majeur dans la structuration de la conscience nationale en Algérie, et est considérée comme le principal événement fondateur de l’Etat National { Le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) de Messali Hadj, fondé en octobre 1946,est le fer de lance du nationalisme algérien. Il s’impose grâce à son programme – l’indépendance totale} qui émerge avec l’indépendance du pays.
    En octobre 1954, neuf personnalités – parmi lesquelles Aït Ahmed, Belkacem Krim, Ben Bella, Mohammed Boudiaf, qui traverseront toute la guerre – fondent le Front de libération nationale (FLN), le dotent d’une Armée de libération nationale (ALN), et fixent l’insurrection pour la Toussaint 1954.
    Le 1er novembre 1954, la rébellion éclate en Grande Kabylie et dans les Aurès (la « Toussaint rouge ») : le territoire algérien est secoué par une une trentaine d’attaques silmultanées contre des objectifs militaires ou de police qui font sept morts.

  11. Il est clair que l’Algérie n’aurait jamais été indépendante sans la kabylie. La glorieuse Wilaya III historique, a donnée à l’ALN entre douze et quinze colonels.
    En ce 1er novembre, j’aimerai rendre hommage, avec cette liste des colonels kabyles, aux notres tombés pour que d’autres planqués à l’époque en profitent grassement aujourd’hui eux et leurs copains.

    A vous d’enrichir cette liste, il doit y en avoir d’autres que je ne connais pas et que j’ai du oublier.

    Il est à noter qu’outre le prix humain très élevé, payé pour notre région, par les nôtres uniquement, certains ont également été envoyés avec des unités de la Wilaya 3 pour lutter et commander les troupes dans les autres wilayas.
    La plus part sont tombés, au front les armes a la main, pour l’Algérie ingrate, non reconnaissante.
    d’autres ont été tout simplement été liquidés et assassinés, en remerciements par les traitres: Boumediene qui n’a jamais tiré une balle sur les Français ni lui ni Bouteflika et Ben Bella, les marocains.

    • 1/ Abderrahmane Mira
    • 2/ Le colonel Ali Mellah
    • 3/ Le colonel M’hamed Bougara
    • 4/ Le colonel Mohand Oulhadj
    • 5/ Le colonel Yazourene Mohand Ameziane dit «Si Saïd Vrirouche».
    • 6/ Le colonel Amirouche Aït Hamouda, en 1963, « Boumediene fit déterrer clandestinement ses restes pour les séquestrer dans la cave de l’Etat major de la gendarmerie nationale » où ils ont été retrouvés en 1983.
    • 7/ Le colonel Krim Belkacem assassiné par les algériens
    • 8/ Le colonel Mohamed Zamoum, dit Si Salah, secrétaire de mairie à Ighil Imoula, fils d’instituteur. Si Salah, avec toute son escorte, est tué le 20 juillet 1961 à Maillot dans la région de Bouira.
    • 9/ Le colonel Amar Ouamrane
    • 10/ Le colonel Slimane Dehilès (Colonel Sadek)
    • 11/ Le colonel Mohammedi Said, dit Si Nacer
    • 12 / Le colonel Mourad Didouche, surnommé Si Abdelkader, né à Alger au sein d’une famille modeste mais originaire du iveskriyen, non loin d’azefoun.
    • 13/ Abane Ramdane, artisan du congrès de la Soummam, éclairez ma lanterne, es ce qu’il était aussi colonel? Assassiné par les algériens.

    • les kabyles sont au pouvoir ils sont a sonatrach dans les banques et dans les ministère sans parlé de TOUFIK OUYAHIA SELLAL TARTAG ETC ETC

      • @dadi
        Des Kabyles comme toi. qui vend ses frères à tout bout de champ. l’histoire va te rattraper ou rattrapera ta progéniture…
        Toutes les nations ont leur traitres. Hitler, Ché Guevara,… avant de venir taper n’importe quoi sur un clavier, lis au moins un livre ou deux.
        Ceux que tu a cité n’ont aucun lien avec la Kabylie, pas de village, pas de aarch, pas de terre. Je te défit de me contrarier.

  12. Les Kabyles ont déclenché la guerreen en 1954 et les autre ont accepté le referendum de degaulle en 1962.Consequence la Kabylie et a ce jour dans la misere et la domination et les deserteurs de l’armée francaise prennent le controle de toute l algerie francaise…Cest l’escroquerie

  13. Consequence, en Algerie il n y a que les kabyles, les autres … jouent le role de figurants passifs. Les diverses invasions ont bien meublé le pays en « peuplades » pretes à tout pourvu qu’on leur donne ..à manger du foin.

  14. Même les chiffres officiels algériens issus des documents du congrès de la Soumam montrent clairement que le nombre de combattants en Kabylie est de loin supérieur à toutes les régions d’algérie. Etonnant que le Rcd et le FFs préfèrent taire cette vérité à l’exception notable de quelques leaders du Rcd tels Ait Hamouda et quelques autres. Sinon pour certains il ne faut pas rappeler ces faits sous peine « d’atteinte à l’unité nationale », il ne faut pas fâcher ceux qui n’ont pas pris une grande part à la guerre, ils risquent de ne pas voter pour nos Kabyle de « dimension nationale ».

  15. Azul Fellawen,
    Permettez moi de vous dire que l’autre nuit, il y’ avait une reflexion qui m’est venu en lisant le mensonge révolutionnaire post-indépendance.
    Donc Ifri (la Kabylie) a organisé, préparé, l’Aures a tiré et Oujda a Festoyé.

  16. [« Pour le reste de l’Algérie, comme Tlemcen, Oran, Mascara et les autres régions de l’ouest d’Algérie, la région est restée calme jusqu’au 1962. Rien de spécial à signaler »] A l’ouest RAS, n’est-ce pas?
    Autant dire la Wilaya V qui englobait tout l’Oranie que commandait, excusez du peu, Larbi Ben M’Hidi, (himself) puis Boussouf en 1957.
    Les batailles deAflou, Ghar Boudjelida, douar Chorfa à El Gaada, Ain Sefra, Fillaoucène, etc…ne vous disent rien?

    Lors du déclenchement de la Guerre de libération nationale, le FLN compte sur une soixantaine d’hommes dans la région oranaise. Larbi Ben M’Hidi commande la Wilaya V qui englobe tout l’Oranie. Il laisse le commandement de la wilaya à Boussouf en 1957. Ahmed Zabana, lui, est désigné responsable de la zone de Zahana, dans la banlieue d’Oran. Il est alors chargé de préparer la révolution, en réunissant les hommes et les armes.
    Une semaine après le début de la lutte armée, Ghar Boudjelida, douar Chorfa à El Gaada, dans la banlieue oranaise, est le théâtre de la première bataille dans la région. Alors qu’il se trouvait en première ligne, Ahmed Zabana est atteint de deux balles, il est alors arrêté et incarcéré à la prison d’Oran avant d’être conduit à la prison Barberousse (Serkadji). Il sera exécuté le 19 juillet 1956, devenant ainsi le premier condamné à mort de la guerre d’Algérie.
    Le 26 juin 1956, le 14e RCP de Toulouse débarque à Oran. Basée à Mers-el-Kebir, cette flotte intercepte plusieurs cargaisons
    Lors du déclenchement de la Guerre de libération nationale, le FLN compte sur une soixantaine d’hommes dans la région oranaise. Larbi Ben M’Hidi commande la Wilaya V qui englobe tout l’Oranie. Il laisse le commandement de la wilaya à Boussouf en 1957. Ahmed Zabana, lui, est désigné responsable de la zone de Zahana, dans la banlieue d’Oran. Il est alors chargé de préparer la révolution, en réunissant les hommes et les armes.
    Une semaine après le début de la lutte armée, Ghar Boudjelida, douar Chorfa à El Gaada, dans la banlieue oranaise, est le théâtre de la première bataille dans la région. Alors qu’il se trouvait en première ligne, Ahmed Zabana est atteint de deux balles, il est alors arrêté et incarcéré à la prison d’Oran avant d’être conduit à la prison Barberousse (Serkadji). Il sera exécuté le 19 juillet 1956, devenant ainsi le premier condamné à mort de la guerre d’Algérie.
    Le 26 juin 1956, le 14e RCP de Toulouse débarque à Oran. Basée à Mers-el-Kebir, cette flotte intercepte plusieurs cargaisons

    • Tu parles de Ben M’hidi le constantinois qui a affirmé:  » Sans les Kabyles y aurais pas eu de guerre d’Algérie ? ». Maintenant la question qui se pose, Pourquoi les responsables militaires de l’oranie et la majorité de leurs hommes ont été envoyé des autres régions, le constantinois surtout ???
      L’ironie de l’histoire et de l’insulte à la guerre d’indépendance est que la région qui était la moins impliqué c’est elle qui possède le plus de moudjahidines aujourd’hui.
      Les chiffres sont là et personne ne peut les nier même au niveau du ministère des moudjahidines, La région où il y avait le plus de soldats, de moussabilines, d’armes, de martyrs est la Wilaya III, Donc un peu de respect et de reconnaissance pour ceux qui vous ont libérés.

    • Ben mhidi Larbi, boussouf abd el Hafid, Ben abd el Malek Ramdane sont de l’Est (constantinois) , donc voila la preuve que les gens de l’oranie n’étaient pas concernés par cette guerre! Sinon pourquoi il faudrait ramener des hommes de Kabylie et du Constantinois pour déclancher la guerre chez vous??

    • C’est vrai que Ahmed Zabana est le seul responsable oranais de la région Ouest (wilaya 5). Il n’a rejoint la wilaya 5 (basée à Oujda, Maroc qu’ en 1955). Certes c’est le 1 er guillotiné de la révolution algérienne, pour son combat héroïque, mais un certain premier novembre 54, aucun oranais n’a participer au soulèvement anti- colons français.
      Plutard, le Chahid colonel Lotfi (natif de Tlemcen), a connu le même sort que les Chahids colonels Amirouche / Houwes ou Abane ramdane / Ali Lapointe (c’est à dire vendu aux français par les colonels Boussouf / Boukharoba de la Wilaya 5 basée au Maroc pour ne pas dire trahison).
      En gros, à quelque exception l’Ouest algérien n’a pas participé à la guerre de libération nationale. La wilaya 5 cantonnée au Maroc n’a pas participé aux insurrections algériennes, cette wilaya fournissait en revanche des aides précieuses à l’armée française pour détruire tous les maquis irreductibles de l’intérieur (notamment en Kabylie Aurès Alger).

  17. Médéa aussi c’est un groupe de Kabyles qui a été envoyé là-bas pour attaquer des postes militaires pour faire croire que c’est tout le peuple algérien qui est entrain de se soulever..
    N’oublions pas aussi que le constantinois c’est Didouche Mourad le Kabyle qui était le responsable.
    Enfin les oranais se sont distingué par le massacre des civils pieds noir à l’annonce du cessez le feu.
    H.S/ Félicitations à Karim Achour pour son titre européen de Boxe gagné avec hargne et bravoure à Noisy le grand.

    • Inna MATOUB: AKAL WA TI DI HEREN CCIHNA ANWA IT YEBWIN. ihi ma dleqvayel id ihellan tamurt, ay&er is niruh lehkum? Attas ntlufa ig llan. Aseqssi ayi yes3a attas n tririyin…

    • [« H.S/ Félicitations à Karim Achour pour son titre européen de Boxe gagné avec hargne et bravoure à Noisy le grand. »] Bravo!
      Et félicitations aussi à Moez Fhima qui a abandonné à la 10e reprise.
      Ainsi qu’à l’ES Sétif qui a remporté la Supercoupe d’Algérie de football en battant le MO Béjaïa 1 à 0.

      • machinkrim: moez fhima a abandonné suite au rythme et à la démolition physique imprimé par Karim dès le premier round.
        La Supercoupe d’ânegérie que le MOB a décidé de jouer à la dernière minute ? Rire.
        Va jouer ailleurs tu ne fera jamais le poids comme ce bédouin de Fhima face à Karim !

        • Visiblement la politesse ne fait parie de ta « culture » personnelle.
          Encore ce « machin » ? Il est vrai que » Kaci est un garçon viril, dynamique et entreprenant. Il possède un charme certain dont il a tout à fait conscience. »
          Rappel: la boxe tout comme le football sont desSPORTS, même si “le sport est un aspect important de la manipulation des masses et aussi le hooliganisme,
          des énergies considérables canalisées dans la bêtise »

          • machinkrim n’as pas encore compris qu’il y a une dimension politique dans le sport: Foot-ball, Boxe, Jeux olympique ? Qu’est ce que tu veux que te dise Messiou machinkrim qui veut faire le malin mais ses limites et approximations ne le lui permettent pas, rire.

          • @kaci
            Pourquoi cette violence gratuite dans tes propos?
            Quand les arguments s’émoussent, on a recours au langage des charretier? C’est trop facile et pleutre à la fois.
            [Démolition », « bédouin » « ânegérie », « va jouer ailleurs »,…
            Tu peux rire, au point de prêter à rire. Ça désinfecte !
            Quelle dimension politique veut-on nous infliger de la victoire de Karim Achour ou de de la défaite du MOB?
            …………………………………….
            Non, [« Machinkrim » ne sait pas comment consulter des archives mise à la dispositions des citoyens ].
            Il aurait aimé que le professeur émérite Kaci lui apprenne à le faire. Il attend désespérément les réponses qu’il a posées gentiment.
            Bonne nuit, quand même.
            @+

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici